Menu

Si Vendôme m’était conté…

Si Vendôme m’était conté…

Le 16 juin, dans les rues de Vendôme, se tournait un film bien particulier : «Et si… ».

 

Un long plan-séquence d’une heure trente réalisé par Flavien Denis, tourné sans aucune coupure et sans scénario précis, de la place du Marché au quartier Rochambeau, dans des appartements privés, à l’Alcazar et ailleurs…

 

Pas moins de cent participants se sont prêtés dans une ambiance ludique au jeu de la caméra, tous acteurs sans l’être vraiment. Nombre d’entre eux ont pu, dans la foulée, visionner le film projeté aussitôt dans le Marché Couvert.
Cette performance s’inscrit totalement dans l’univers décalé de Flavien Denis, de Meslay, bien connu des Vendômois. Le film sera présenté lors d’un festival réservé aux productions d’un seul plan.


À lire également

Poitiers, 1356, le comte de Vendôme est aussi fait prisonnier

Tout comme le roi de France Jean II Le Bon, en début d’après-midi, le 19 septembre 1356, la désastreuse «

Expositions à la chapelle Saint Jacques du 7 mai au 10 juin

Dans le cadre  des expos de la chapelle, la communauté du pays de Vendôme accueille les trois artistes, BUJEAU C., 

A propos de l’origine du nom de la rue des “ Quatre Huyes ” à Vendôme

Dans les numéros de novembre et décembre 2002 du Petit Vendômois, il fut question de la “guitarde”, cette très belle

Commenter cet article

Loading Facebook Comments ...

Aucun commentaire

Écrire un commentaire
Aucun commentaire pour le moment! Vous pouvez être le premier à commenter cet article!

Écrire un Commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs obligatoires sont marqués d'une *

X