Menu

De nouveaux acteurs pour la « Marque Vendôme »

De nouveaux acteurs pour la « Marque Vendôme »

L’organisation réunissait ses acteurs en juin dans les locaux de Ciclic Animation. Tour d’horizon des nouveautés.

 

Autour de la projection de Pépé le Morse, le film de Lucrèce Andreae, sélectionné en compétition officielle au Festival de Cannes et réalisé à Vendôme, Pascal Brindeau, maire de Vendôme, président de la communauté d’agglomération Territoires vendômois et Jean-Paul Tapia, vice-président en charge du développement économique et de la stratégie du développement touristique, ont pu rappeler les principes de la marque Vendôme lancée l’année dernière. «A travers cette marque, nous essayons d’associer de l’événementiel, comme Les Promenades photographiques ou la venue des Goldwing, fin mai», précisait le maire en début de présentation.

Rappelons l’objectif de la marque : mettre en lumière la cité vendômoise et développer son rayonnement dans l’Hexagone grâce aux talents de ses ambassadeurs, porteurs de l’image de notre territoire. : « Vous contribuez à l’élévation de la notoriété du Vendômois », a renchéri l’édile.

 

Des acteurs à forte valeur ajoutée, à l’instar de Claude Bordet, orfèvre renommé, qui a travaillé entre autres pour la coutellerie Peter, des maisons de luxe comme Hermès ou encore Boucheron et qui intègre la marque. Autre nouveaux représentants : Rainer Felbermair, maître ébéniste et Fabrice Gloux, artiste, sculpteur du buste d’Olympe de Gouges, qui trône à l’Assemblée nationale. Vincent Petit, fondateur des Editions informatiques comptables à Saint-Ouen devient pour sa part ambassadeur de la marque pour ses logiciels informatiques reconnus partout dans le monde.

 

Autre temps fort : l’arrivée d’un pineau d’aunis estampillé «Vendôme», de pièces de maroquinerie (disponibles dès la fin de l’année à l’office de tourisme) et des objets d’arts de la table créés spécialement pour la marque. Un projet de rallye verra le jour en 2018, avec un départ de la place Vendôme, à Paris, et une arrivée à Vendôme. Un projet porté par Olivier Simonin, amoureux des vieilles voitures et tapissier décorateur.


À lire également

Ça roule chez GGLC Peugeot Vendôme !

Après des travaux de restauration, GGLC Peugeot Vendôme vient de changer de look, et David Sassiat en a pris le

Un projet à conserver

Installé à Azé, Emile Auté, qui propose ses «Thés du château bio» et ses sirops, lance l’idée d’un village gourmand

Le terroir départemental mis à l’honneur

(photo d’illustration) Nicolas Perruchot, président du Conseil départemental, a remis les 24 labels 2017 de la Fondation du Patrimoine en

Commenter cet article

Loading Facebook Comments ...

Aucun commentaire

Écrire un commentaire
Aucun commentaire pour le moment! Vous pouvez être le premier à commenter cet article!

Écrire un Commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs obligatoires sont marqués d'une *

X