Menu

A Meslay !

A Meslay !

Le 28 juin, grand rassemblement de voitures anciennes au château.
Ouverture exceptionnelle au public.

Du nouveau à Meslay ! C’est bien la douzième génération qui est aux commandes aujourd’hui… avec  Charles de Boisfleury, récent nouveau propriétaire du château de Meslay. Il souhaite, avec sa famille, donner un vrai rayonnement à ce joyau de notre patrimoine local.

Un peu d’histoire, de l’ancien au nouveau château

Ce qui rend unique le passé de Meslay, c’est l’ensemble des personnages prestigieux de la même famille qui s’y sont succédé depuis le début du XVIIIe siècle.
D’abord, François de la Porte de Féraucourt, qui achète en décembre 1719 le domaine de Meslay. Fermier général, il sera l’un des premiers directeurs de la nouvelle Compagnie des Indes, provenant de la fusion en 1719 des diverses compagnies existant précédemment (Indes Orientales, Chine, Afrique, Saint-Domingue…). Il va habiter l’ancien château qui fut «quartier royal» durant 4 jours en décembre 1589 quand le jeune roi Henri IV y sera logé pendant le siège de Vendôme alors aux mains de la Ligue. A cette époque, Meslay appartient à René de Fromentières dont descend aussi l’actuel propriétaire du château.

Mort d’apoplexie en 1730, François de la Porte lègue Meslay à son  frère Jean-François de la Porte, illustre fondateur de ce qu’est Meslay aujourd’hui, un site extraordinaire, dans le cadre d’un énorme chantier qui va durer 3 ans de 1732 à 1735 : il va en effet démolir l’ancien château, construire le château actuel (sur les plans de Jules Michel Hardouin, contrôleur des Bâtiments du Roi et neveu du grand Hardouin Mansart), reconstruire le village à l’emplacement actuel, autour de l’église, du presbytère et du cimetière, trois éléments qu’il fait édifier à ses frais.

Une manufacture de cotonnades

Chose extraordinaire pour l’époque, il va avoir le souci de donner une vie économique à Meslay et achèvera son œuvre par la création d’une manufacture de cotonnades, les «siamoises de la Porte» dont le succès fut manifeste puisque on les retrouve vendues en 1750 à Paris dans 4 magasins, dont un rue de Buci ! Il y en avait également beaucoup à Versailles selon l’un des anciens conservateurs en chef du château ! Selon un inventaire de 1742,  cette manufacture comptait plus de  60 métiers !

Les deux générations suivantes des la Porte, Pierre jean François puis Jean Baptiste François quitteront le monde de la finance, et opteront eux pour la haute magistrature royale, menant deux très brillantes carrières : maître des requêtes, conseiller au Parlement, intendant de province, et  conseiller d’état, l’une des plus hautes dignités de l’administration monarchique.

Le dernier des la Porte, Hippolyte, mènera une vie brillante d’intellectuel participant à de nombreuses sociétés savantes. il sera à l’origine de la Société Archéologique du Vendômois. Ami des écrivains (Madame de Staël, Rivarol…), des historiens (Michaud), de peintres de l’époque (Pingret, Ricois, Boilly…) il les  accueillera ainsi pendant un demi-siècle à Meslay dans sa campagne qu’il fait évoluer selon les modes de l’époque : parc à l’anglaise, orangerie… A sa mort en 1852, il donne le domaine à sa nièce Anne Louise Charlotte de Salaberry qui avait épousé en 1817 Guy de Lavau, futur préfet de Police sous Charles X. D’ailleurs l’histoire de Meslay au moment de la Révolution mériterait aussi d’être racontée : émigration, incarcération, évasion…, mais ceci est une autre histoire !
On ne saurait oublier bien sûr les brillantes alliances de cette famille avec les Caumartin, les Meulan-Desfontaines, Lavau, Blois…

Plus de 200 voitures anciennes à admirer…

Ainsi les générations ont passé… mais les pierres sont parvenues jusqu’à nous dans un site grandiose, témoignage d’un si  beau passé… qu’il convient de découvrir puisque l’on nous y incite.
Après  une ouverture au public lors des dernières journées du patrimoine en septembre 2014 (plus de 400 personnes, et  on a refusé du monde !), Meslay va accueillir en Juin des  chercheurs et spécialistes (architecte du patrimoine, conservateurs, directeurs de musées,…) des XVIIe et XVIIIe siècles  dans le cadre d’une journée d’études.

Puis, le 28 juin, une ouverture exceptionnelle de Meslay au public lors d’une journée dédiée aux voitures anciennes permettra à chacun d’admirer  et de rêver autour de 250 de ces belles machines (Bugatti, Ferrari, Renault, Mercédès,… ) qui iront si bien dans ce cadre prestigieux : on pourra  même faire un tour dans  certaines d’entre elles, comme on  pourra faire aussi une promenade bucolique en attelage !  Il y aura également  des démonstrations de drones si le temps le permet, et le propriétaire lui-même se propose à travers un videopanorama commentée de vous faire entrer  dans l’histoire exceptionnelle  du château de Meslay et de son village.

Enfin, ne pas oublier de rejoindre le château de Meslay sur facebook, et bien sûr d’adhérer à  la toute nouvelle Association culturelle des Amis du Château de Meslay, en attendant l’ouverture imminente du site internet.

Bref, il a bien du nouveau à Meslay !

Dimanche 28 juin, Rallye voitures anciennes à Meslay : ouverture des portes de 13h à 17h30 (entrée 4 €/
gratuit pour enfant -14 ans)
Contact : Association des Amis du Château de Meslay (adhésion 15€ / 20 € couple / 50 € bienfaiteur).
Adhésion à adresser : 19 allée du château  41100 Meslay

28juin13:0017:30Ouverture exceptionnelle du château de MeslayMeslayType d'événement:Arts et Culture,Sorties culturellesVilles:Meslay


À lire également

Vendôme ouvre ses ailes au regard des touristes

En mai, un étrange oiseau a survolé longuement les sites emblématiques de la villle : l’hôtel de Ville, la place Saint-Martin

Journées du champignon – Naveil – Samedi 24 et dimanche 25 octobre

Samedi 24 et dimanche 25 octobre, au gymnase Marie Amélie Le Fur, Perche Nature, avec la participation de la municipalité

Venez danser la country à Choue

Quatre associations de danse country, de la Sarthe et du Loir-et-Cher, ont mis en commun leur dynamisme et leurs moyens

Commenter cet article

Loading Facebook Comments ...

Aucun commentaire

Écrire un commentaire
Aucun commentaire pour le moment! Vous pouvez être le premier à commenter cet article!

Écrire un Commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs obligatoires sont marqués d'une *

X