Cet article vous est proposé par Le Petit Vendomois
Article écrit par / Publié le 20 octobre 2020
Source:https://lepetitvendomois.fr/2016/06/

Diffusion du reportage “Paysages”

Et si vous partiez cet été à vélo dans notre belle région ? Si l’itinéraire des rois, la Loire à Vélo est la plus connue, d’autres parcours existent au cœur de paysages plus intimes. Notre équipe PAYSAGES s’est essayée à un parcours récent, encore peu connu : le Loir à vélo.

Pour visualiser la vidéo, CLIQUER ICI….


Bientôt une nouvelle salle de spectacle au Minotaure

Une visite de chantier était organisée au Minotaure à Vendôme pour les élus de la Communauté de Communes du pays vendômois. Visite instructive sur l’avancement du 3e volume, la nouvelle salle qui devrait être inauguré en octobre prochain.

Parmi une forêt d’échafaudages, au milieu des ouvriers s’attachant à leur tache, les élus et futurs utilisateurs de la salle, tous casqués, ont été guidés par Nicolas Maurice l’architecte du cabinet A2A architectes. Ce 3e volume a pu se réaliser avec un gain de temps indéniable du fait de l’utilisation de murs en béton, préfabriqués et assemblés sur place. Livré à la fin du mois d’octobre, dans les temps imposés,  cette salle de spectacle dont les murs seront lasurés par la suite en gris anthracite, se mariera parfaitement avec la couleur foncée du Minotaure existant.

«L’idée était de ne pas trop mordre non plus sur l’espace loisir juste à côté du Dojo» soulignait Pascal Brindeau maire de Vendôme et Président de la communauté de communes lors de la visite.

Cette salle, conçue pour 420 personnes debout ou 200 assises répondra parfaitement à une demande que ne pouvait fournir la ville. D’ailleurs le spectacle Bartledy par la compagnie Bob Théâtre y est d’ores et déjà programmé dans le cadre de la prochaine saison culturelle, la manifestation dédiée à la marionnette « Avec ou sans fils ».


Convention signée

La Régie de Quartier accueillait Val Dem dans ses locaux, rue de Courtiras pour signer la 3e convention pour son activité de recyclerie, collecte et transformation d’objets pour une seconde vie.

«Dans 2 de nos déchetteries sur les 7 que nous possédons, nous accueillons 2 «valoristes» de la régie de Quartier qui vont trier et mettre en benne ce qui peut être récupéré» souligne Thierry Boulay, maire adjoint de Thoré la Rochette et Président de Val Dem syndicat mixte de collecte, de traitement et de valorisation des déchets ménagers du Vendômois.

Cette convention qui doit être signée chaque année car inscrite au budget, permet à la Régie de quartier, représenté par Florence Bour, sa présidente, conseillère municipale de Vendôme de bénéficier d’un chèque de 15 000 euros.

L’objectif pour Val Dem est de capter du gisement qui n’aille pas en enfouissement, car cela coûte cher et le syndicat préfère aider la Recyclerie et donc la Régie de quartier à maintenir cette activité plutôt que payer pour un enfouissement improductif. Des emplois sont à la clé et en même temps, la réutilisation des déchets qui sont recyclés permet un acte environnemental non négligeable.

«C’est en fait un accord gagnant entre nos deux structures. L’un économise, l’autre crée de la richesse aussi bien pécuniaire avec les ventes d’objets que sociale avec des emplois à la clé» précise Florence Bour.

Parallèlement à ses activités de Récyclerie, la Régie de Quartier se tourne également vers d’autres possibilités de recyclage.

«C’est ce rapprochement souhaité par le conseil d’administration de la Régie vers des industriels privés pour l’embauche de salariés avec comme exemple l’entreprise Sepchat où trois emplois à temps plein ont été créés pour le démantèlement d’extincteurs ou des sièges d’assises de bureau» soulignait Yves Gendrault, directeur de la Régie de quartier de Vendôme.

Sûrement d’autres niches à exploiter sur le territoire pour l’insertion par le travail, la régie de Quartier possède un bel outil et les capacités à créer bien d’autres emplois.


Vendôme : Un nouveau projet pour la cour du Cloître dès cet été.

La ville de Vendôme a décidé de réaménager la cour du Cloître pour tenir compte de ses nouveaux usages et recomposer le plan historique en croix, indissociable des jardins médiévaux et des cloîtres en particulier.

Le projet est soumis à l’instruction du service régional de l’Archéologie et la Conservation régionale des monuments et des sites d’où des délais de réalisation plus longs qu’envisagés initialement, à savoir le printemps 2016. Le suivi archéologique a pour objectif de conserver des relevés des traces restant dans le sol pour mieux connaître les phases de construction et l’histoire de la cour du Cloître dont le sol est classé au titre des monuments historiques.

Des grandes potées fleuries seront donc installées dès cet été et de nouveaux aménagements seront effectués au mois de février 2017.

Dès le mois de juin vous pourrez retrouver de nombreux évènements culturels gratuits dans la cour du Cloître et notamment : la Fête de la musique le 21 juin ; le concert de l’Harmonie municipale le 2 juillet ; le concert de l’Académie lyrique pour la fête nationale le 13 juillet ; le Festival EPOS, le festival des conteurs du 29 au 31 juillet.


Avant la piscine des Grands Prés

La piscine actuelle des Grands Prés, dont on a fêté les 50 ans l’année dernière disparaitra dés l’automne prochain pour faire place en 2018, à un nouveau complexe. Mais avant cette construction inaugurée en 1965, le maire de Vendôme Gérard Yvon avec Francis Héraud en tant que professeur d’éducation physique et initiateur du projet, lançait le bassin école dans le Loir juste à côté du camping. “Souvenirs, souvenirs…”  comme le dit la chanson.

Francis Héraud s’en souvient comme hier, lui qui ayant rejoint l’Afrique à 17 ans pour s’engager en Libye avec les troupes Française libre, médaillé de la Légion d’Honneur au titre de combattant par le Général de Gaulle. A 90 ans passés, il revient sur une période où les vendômois et vendômoises apprenaient à nager dans le Loir, découvrant au sortie de la guerre le sport en général.

«Installé sur le Loir, ce bassin école de 25 m flottait. Acquis par la municipalité, je fus chargé de m’en occuper» se souvient il.

Francis a donc créé des cours gratuits ouverts aux enfants et jeunes adultes de 5 à 25 ans de juin à septembre, uniquement les matins.
Rapidement ce fut un succès, les enfants venaient de toute la région, y compris de Blois ou d’Orléans. Un petit club de natation avait été constitué pour la compétition et pour nager les 1000 m, Francis Hérault, déposait des cailloux sur le bord pour qu’à chaque passage, un des cailloux était jeté au fond du Loir.
Surveillant les nageurs, il parcourait sur le bord de la piscine et rythmait les mouvements des élèves.

«Le Loir, même en été, dépasse rarement les 18°, et donc avant de commencer les leçons, il fallait réchauffer les enfants. Alors puisque les Grands Prés étaient à côté, nous allions y courir. Les enfants préparés à la course d’endurance, ont adhéré aux épreuves de cross puis plus tard à l’athlétisme » explique t’il.

A l’origine de l’USV Athlétisme, Francis Héraud est pour sûr l’initiateur du handball à Vendôme puis du volley-ball. Grand sportif dans l’âme et surtout un homme qui a toujours aimé partager, s’occuper des jeunes en les dirigeants vers des activités sportives, Francis Héraud toujours alerte, a laissé des souvenirs impérissables à un grand nombre de Vendômois.


Pédaler pour donner son souffle

Lors de la 27e Diagonale cyclotouriste, organisée par le Comité Diagonale du Souffle qui reliait Chailly en Bière (77) à Le Relecq-Kerhuon (29), Vendôme accueillait la première étape où une vingtaine de cyclistes ont fait une halte bien méritée ce 23 mai. Dans la salle de l’USV-UA les membres du comité ont pu sensibiliser le public sur la Mucoviscidose avec, dans la salle, Ghislain Visse, président de Vaincre la mucoviscidose à Vendôme.

La journée avait permis à l’USV Cyclotourisme de les accompagner sur la route et ainsi de pouvoir rouler quelques heures avec ces sportifs au grand cœur. Car le comité « Diagonale du souffle » donne symboliquement son souffle depuis 27 ans au profit de la recherche sur la mucoviscidose. Son but est d’informer sur la maladie et les progrès de la recherche. Collectant des dons, le comité les reverse intégralement pour combattre cette terrible maladie. Cette intervention a permis à chacun de suivre un diaporama sur les avancées de la recherche et s’est conclue par l’intervention de Ghislain Visse et de Sam Ba, adjoint à la mairie en charge du sport.

Cette 27e Diagonale du Souffle a permis de récolter sur l’ensemble du parcours 5025€.

« La 28e est déjà dans les cartons, pour un départ cette fois ci de la région de Perpignan » déclarait Dominique Allouis, membre du comité.


«JO politique» Sport et relations internationales

Par Pascal Boniface
et préfacé par Denis Masseglia, président du Comité national olympique et sportif français (CNOSF).

À l’approche des Jeux Olympiques d’été, à Rio.
Au-delà du sport. La face cachée des médailles.
4 milliards de téléspectateurs, 10.000 athlètes de 200 délégations : évènement planétaire des plus médiatiques et populaires, les JO figurent surtout parmi les plus POLITIQUES.
Vitrine des pays hôtes, tribune des revendications et identités nationales : contredisant l’apolitisme fondateur, la manifestation reflète rivalités et tensions, conflits et crises entre États et «blocs», exprimés dans l’attribution de l’organisation, la compétition sportive, le décompte des médailles.

Retour sur un siècle de relations internationales au prisme des JO, émaillés de boycotts et polémiques, épisodes dramatiques et espoirs portés par l’olympisme.
L’auteur : Directeur / fondateur de l’IRIS-, Pascal BONIFACE est l’auteur de nombreux titres consacrés à la géopolitique du sport dont Football et mondialisation (Armand Colin) et La Coupe du Monde dans tous ses états (Larousse).

JO politiques – 200 pages, 16€


Laura et Lucas partent à l’aventure ! Episode 1

Laura est vendômoise et âgée de 24 ans. Elle a décidé de partir pendant une année faire le tour du monde avec son amoureux Lucas, du même âge et originaire de Saint-Malo. Parallèlement à leurs études, tous les deux ont travaillé pendant trois ans comme saisonniers, ce qui leur a permis de mettre de l’argent de côté assez facilement puisque nourris, logés et blanchis ! Le journal «Le Petit Vendômois» a décidé de les suivre tout au long de leur périple qui a démarré le 6 mars dernier par l’Asie.

Première étape le Vietnam puis direction le Laos où Laura et Lucas partagent la façon de vivre des habitants : «Leur quotidien, ils l’appellent eux-mêmes le «Lao style» ou comment profiter de la vie sans se soucier du lendemain ! Difficile à envisager pour nous, européens… Le Laos est un pays écrasé par ses voisins chinois, thaïlandais et vietnamien qui viennent piller toutes leurs ressources. Résultats : énormes barrages hydroélectriques, forêts brulées à perte de vue pour y planter du Teck vendu au niveau international…

On est contents d’avoir visité avant que tout ne disparaisse…». Après le Cambodge, et les fameux temples d’Angkor, les voilà arrivés fin mai en Thaïlande, dans un tout autre univers… Au programme, les éléphants, les plages de rêves…

www.facebook.com

Dernier message de Laura, ils ont besoin de votre aide

Comme vous le savez nous sommes partis en voyage autour du monde pour une année. Partie depuis 3mois, beaucoup d’entre vous nous suivent grâce à notre page facebook et aux vidéos que l’on vous partagent. Sauf que nous nous sommes fait voler notre caméra Go Pro en Malaisie, du coup ça devient un peu compliqué pour filmer. Afin de pouvoir continuer nos vidéos et garder tout plein de souvenirs nous avons besoin d’en racheter une nouvelle. Seul problème: notre budget est assez serré et on avait pas vraiment prévu ce petit écart… Alors on a créé un projet sur le site participatif ULULE afin de récolter les fonds nécessaires au rachat d’une Go Pro ainsi que les accessoires qui vont avec.
Pour ceux qui ne connaissent pas, ULULE permet à tous de créer un projet personnel et le faisant financer par les internautes. Les financeurs reçoivent en échange une contrepartie d’une valeur inférieure à leur participation.
ET dans notre cas si vous nous aidez quelles contreparties vous aurez?
On vous laisse découvrir par ici : https://fr.ulule.com/camera-autour-du-monde/

N’oublions pas que chaque petit geste est important !

Attention notre projet n’a que 30 jours pour aboutir, notez qu’il faut atteindre le seuil des 500euros pour que l’argent nous soit reversé autrement nous ne touchons rien. ET si on les dépasse? L’argent nous revient aussi et servira à la création d’une exposition photo à notre retour !
Alors parlez en autour de vous et partagez ce mail afin de nous permettre de continuer notre aventure et de vous la partager encore!
Merci encore!


Nos lecteurs en France et dans le Monde

Le Petit Vendômois voyage… Nos lecteurs ne l’oublient pas et l’emportent dans leurs bagages.

1. «Photo prise durant nos vacances du mois d’août 2015 sur la côte basque près de Saint Jean de Luz. Je m’appelle Elodie. Mes parents lisent chaque mois votre journal». (M. Cléron, Mazangé)

photo-insolite-cote-basque-elodie

2. «Photo des îles Canaries, prise sur une place de sable noir où nous avions emporté le journal Le Petit Vendômois». (E. et S. Chevais, le Gault-du-Perche)

photo-insolite-canaries

3. «Photo prise avec le Petit Vendômis le 10 juillet 2015 à Weimar devant la stèle de Goethe et Schiller, capitale européenne 1999. Weimer est une ville qui mérite d’être visitée pour son architecture et la gentillesse de ses habitants. C’est la ville jumelle de Blois». (E. Lavigne).

photo-insolite-weimar

Le Petit Vendômois remercie les lecteurs d’avoir pensé à emporter dans leurs bagages l’une des éditions du Petit Vendômois. Nous recevons de nombreuses photos, que leurs expéditeurs en soient remerciés mais qu’ils ne s’impatientent pas, nous les publierons TOUTES ! Le principe : Quand vous voyagez, emportez une édition du Petit Vendômois et photographiez-la avec, ou sans vous, de telle sorte que l’on puisse reconnaître du premier coup d’oeil (ou presque…) où vous étiez. N’hésitez pas à nous envoyer vos photos par courrier ou par e-mail (lepetitvendomois@wanadoo.fr)


L’ouverture au Black bass !

La pêche au Black-bass est autorisée du 1er janvier au 31 janvier et du 1er juillet au 31 décembre.
(Bibliographie : Les poissons d’eau douce de France Biotope Editions)

Originaire de l’Est de l’Amérique du Nord, il a ensuite été largement introduit sur le continent américain et dans le monde. En Europe son introduction date de 1878, puis en France en 1880. Sa distribution est morcelée et essentiellement méridionale car il affectionne les eaux chaudes.

En Loir-et-Cher, on le retrouve principalement en plans d’eau et sur le Canal de Berry, où un programme d’introduction a été mis en œuvre par la Fédération de Pêche dans les années 2000.
Ce poisson est très facile à reconnaître avec un corps trapu, allongé et modérément comprimé, et une tête forte. Il possède une grande bouche, c’est pourquoi on l’appelle également le black-bass à grande bouche.

Sa couleur est elle, aussi, caractéristique de l’espèce. Son dos est vert bronze foncé, ses flancs vert olive avec une succession de larges taches à contours irréguliers depuis l’avant de l’œil jusqu’à la naissance de la queue et enfin le ventre est jaune verdâtre.

En France le poids maximum est de 3,6 kg et une taille supérieure à 50 cm est assez rare.
Ce poisson atteint sa maturité à l’âge de 2 ou 3 ans. Le frai a lieu de la fin avril  jusqu’à juillet lorsque les températures de l’eau atteignent au moins 15 °C.
Le Black-bass est omnivore. Il se nourrit d’insectes, de mollusques, de crustacés, d’amphibiens, de poissons… Il est actif le jour.

Techniques de pêche

Une des techniques de pêche fonctionnant bien pour cette espèce, est la pêche en « Texan » avec des leurres souples dits « créatures » (imitation d’écrevisses, lézards, salamandres…) La particularité de ce montage est que l’hameçon « Texan » est caché dans le leurre souple, ce qui permettra de pêcher lentement dans les branchages, bordures et herbiers (lieux de prédilections du black bass) sans risque d’accrochage !

La Pêche sur le Game Fair

La Fédération de pêche du Loir-et-Cher sera présente pour la seconde année consécutive sur le Village Pêche du Game Fair à  Lamotte Beuvron.
De nombreuses animations seront proposées au public : tapis de lancer pour les enfants, concours de pêche enfant et adulte, simulateur de pêche, information sur les dangers de la pêche sous les lignes électriques, la pêche aux engins,…
De nombreux lots seront a gagner sur nos animations.

Brocante Pêche

L’AAPPMA de Thésée organise le Dimanche 26 juin 2016, sa 11ème Brocante – Bourse d’échanges de matériels de pêche. La Brocante a lieu à Thésée  dans la vallée du Cher, sur le Plan d’eau du Gué Bertin. Emplacement gratuit, buvette et restauration sur place. Renseignements : 02 54 71 46 79

Fédération de Pêche du Loir-et-Cher
11, rue Robert Nau, 41000 Blois,
02 54 90 25 60 / 07 71 28 09 40
www.fedepeche41.com / marion.fedepeche41@yahoo.fr

© Copyright 2015-2020 Le petit Vendomois. All Rights reserved.

page 1/1