Cet article vous est proposé par Le Petit Vendomois
Article écrit par / Publié le 11 juillet 2020
Source:https://lepetitvendomois.fr/2017/04/

Chambord

22e grande brocante de Chambord

ChambordLe Comité des fêtes de Chambord organise la 22e édition de sa brocante du 1er mai, et accueille pour l’occasion 500 exposants venant de la France entière et de l’étranger.

 

Des exposants à 50% professionnels et amateurs, ce qui permet ainsi à tous les chineurs de trouver l’objet tant recherché.
Implantée dans les rues du village et autour du monument, sur les pelouses du château, cette manifestation offre un cadre majestueux et exceptionnel aux exposants en mettant en valeur les meubles, bibelots, faïences, vieux outils, objets d’art.… qui seront proposés aux milliers de visiteurs venus déambuler dans une des plus belles brocantes de France.
Le 1er mai, de 4h du matin à 18h, Entrée et parkings gratuits. Restauration sur place.
Réservation obligatoire pour un emplacement : 02 54 20 37 73 ou 02 54 20 30 74.


femmes pilotes

Toute ma vie, j’ai rêvé d’être une hôtesse de l’air

Les 2 et 3 septembre, au Festival international de l’ULM au Breuil, l’Association française des femmes pilotes sera présente pour la première fois pour encourager les jeunes femmes aux métiers de l’aviation.

Adriana Domergue, présidente de l’Association française des femmes pilotes (AFFP) depuis 4 ans, a rencontré Jean- Marie Carré, responsable du Salon ULM du Breuil des 2 et 3 septembre prochains, afin de régler les derniers préparatifs à la venue de l’AFFP. Cette association, toute féminine, créée en 1971, promeut les métiers de l’aviation, de la mécanicienne à l’hôtesse de l’air en passant par la parachutiste et bien sûr la pilote. «L’accompagnement des jeunes femmes dans la recherche d’orientation est principalement notre rôle parce que les filles qui pourtant possèdent les capacités ont parfois peur de franchir le pas», souligne Adriana Domergue.
Forte de 150 membres, l’AFFP compte parmi elles plusieurs historiennes. «Faire connaître aux plus jeunes ce qu’on fait nos pionnières à travers des conférences, c’est également l’un de nos buts.» L’association en assurera d’ailleurs une lors du festival, sous un chapiteau, en plus d’une exposition et de la présence de différentes structures comme des compagnies aériennes, des écoles d’aéronautique, l’armée de l’air… Il est prévu également que ces femmes se déplacent en avion pour ce grand rassemblement de passionnés. «Chaque année, pour rassembler nos membres, nous tournons à travers la France en choisissant des villes et des festivals différents. En mettant en avant une marraine, une femme mise à l’honneur», détaille la présidente. A Blois, ce sera Edith Keller, une Alsacienne née en 1941 et qui a obtenu son brevet de pilote à 70 ans. Comme quoi, chacune peut rêver à n’importe quel âge d’assouvir son rêve de prendre de la hauteur.

www.femmes-pilotes.com


Villetrun

Marché et bourse aux plantes à Villetrun

Dimanche 30 avril, de 9h à 18h.

Dans le cadre de ses activités, le comité des fêtes de Villetrun organise son troisième «Marché et bourse aux plantes» ainsi que son «Marché artisanal et gastronomique».

VilletrunCette manifestation printanière se déroulera au cœur du village sur trois lieux différents. Elle sera étoffée par de nombreux exposants dont la bourse d’échange entre particuliers, et des nouveautés cette année dont :
«Identification et connaissance des plantes sauvages de notre région, dégustation et préparations à base d’herbes comestibles à consommer sur place ou emporter (beignets, crêpes, pesto, pâtés végétaux et desserts fleurs et fruits)».
Jardins naturels : vidéos expliquant les aménagements extérieurs du paysage : «Apprendre à interagir avec notre environnement tout en respectant notre climat, nos sols et les êtres vivants composant nos jardins et espaces verts».
Conférence et débat à 14h sur les thèmes «Aménagement du paysage, du jardinage écologique et des principes de la permaculture liée au jardin». Entrée gratuite.
Nombreux exposants de plantes et artisanats dans de nombreux domaines (bijoux, marqueterie, cuir, savons, aquarelles, compositions florales, dentelles, coloquintes, automates, tourneur sur bois, farine, huile, nichoirs, etc.).
Et aussi un marché bio de légumes.

Animation assurée par le car-podium du Conseil départemental du Loir et Cher.

Dimanche 30 avril, Villetrun, entrée gratuite
de 9h à 18h. Organisé par le comité des fêtes.
Contact : 02 54 77 63 93.


Padel

Ne pas confondre Padel et Paddle

A l’issue de la journée portes ouvertes le 1er avril, du Padel au club de tennis de Vendôme, une rencontre avec le président de l’USV Tennis, Eric Régnard s’imposait afin de nous éclairer sur la nouvelle saison qui débute de ce sport de raquette totalement nouveau dans le Vendômois depuis l’année dernière, peu connu en Région Centre-Val de Loire.

Le Petit Vendômois : Qu’est ce que le padel ?
Eric Régnard : C’est très simple et surtout très ludique. C’est un jeu de raquette, qui se situe entre le tennis et le squash mais aussi simple à jouer et aussi convivial que le ping pong. A ne pas confondre avec le paddle qui lui se pratique sur l’eau avec une rame. Il n’y a rien d’aquatique dans ce nouveau sport, il se joue sur un petit terrain entouré d’une paroi de verre car il y a possibilité de les utiliser pendant le jeu. Pas besoin d’une tenue spéciale, une paire de chaussures de sport suffit et nous louons les raquettes et les balles au sein du club ou en location au bar-restaurant La Comédie en centre ville. Aucune licence et aucune cotisation ne sont obligatoires, la location du terrain se fait à l’heure soit 20€ que vous jouiez à 4 ou à 2 joueurs. Toutefois, nous avons un abonnement annuel à 95€ ou à 75€ si l’on est déjà inscrit à l’une des sections de l’USV-UA.
PadelLPV : Comment et quand peut-on jouer à ce sport de raquette ?
Eric Régnard : Les terrains sont éclairés et donc on peut jouer 24h/24, 7 jours sur 7. Les deux cours de Padel sont situés aux Grands Prés au sein du Club de tennis. Ce jeu se joue sur un petit terrain et se pratique à 2 ou 4 joueurs. Hormis les Portes Ouvertes de ce week-end, le club organise des Padel parties tous les premiers jeudis de chaque mois à partir de 19h, encadré par un professeur de padel agréé. C’est une excellente occasion de connaître d’autres joueurs et de découvrir ce sport avec une restauration prévue le soir après la découverte. Le padel est également un des rares sports que l’on peut pratiquer en
famille avec même de jeunes enfants ou entre amis. Nous avons mis en place une école de Padel avec notre moniteur diplômé qui donne des cours le mercredi après-midi pour les jeunes et le jeudi soir et samedi matin pour les adultes.
Nous souhaitons réellement développer ce sport à Vendôme, en simplifiant la réservation en ligne sur usvpadel.fr ou auprès de Céline au 02 54 77 19 30. Nous organisons aussi des formules spéciales pour les entreprises, offrant ainsi une belle occasion de découvrir le padel entre collègues avec l’espace restauration, terrasse et vestiaires à disposition pour un brunch ou un dîner.
Un tournoi prévu le premier Week-end de Juin (3 et 4 juin) et les épreuves régionales, étape majeure du championnat de France les 24 et 25 juin à Vendôme. Chacun peut même librement s’inscrire à ces deux épreuves. Essayer c’est l’adopter, rejoignez nous !

 

Renseignements et inscription : USV Tennis situé aux Grands Prés à Vendôme
02 54 77 19 30 – usvpadel.fr – usv.tennis.usv@gmail.com


escale sonore

Plus de manifestations…

Créée en 2015 par un groupe d’amis, tous amateurs de bon son, l’association « L’ Escale Sonore » a tracé depuis son chemin et nouée de nombreux partenariats avec d’autres associations.

En plus de participer avec l’association Roller Club de Vendôme à toutes leurs manifestations avec une sono mobile sur batterie (à la location), L’ Escale Sonore a co-organisé en avril, avec Figures Libres et pour la première fois, «Electrons Libres», une soirée électro au 3e Volume du Minotaure à Vendôme le 8 avril. On pourra également les retrouver prochainement lors du 4e Printemps des Bourgeons, avec un point sono au skatepark aux Prés aux Chats et une scène au cœur de la manifestation avec trois groupes.
Contact et renseignement sur leur site : Lescale-sonore.fr


Jean Emond

Le sport, c’est aussi la transmission de valeurs

Le 14 mars, au collège Jean Emond, les joueurs du club de basket ADA de Blois qui évolue en Pro B sont venus à la rencontre des collégiens grâce notamment à un partenariat avec le Conseil départemental de Loir-et-Cher.

Avec une tête minimum de plus que la moyenne, voire deux, les joueurs de l’ADA de Blois s’imposaient dans la cour du collège Jean Emond. Une journée passée avec les élèves rythmée par des rencontres conviviales ainsi que des ateliers pratiques et thématiques. «Cet échange d’une journée avec les collégiens est une bonne façon de véhiculer les valeurs du sport en confrontant les jeunes avec les sportifs de haut niveau. Bien sûr que promouvoir notre sport fait partie du jeu mais il faut voir cette action sur une vision beaucoup globale. Depuis 9 ans, ce sont 2 actions par an qui sont organisées entre notre club de basket et les collèges du département grâce à un partenariat avec le Conseil départemental» déclare Paul Seignolle, président de l’ADA Blois.
Remerciant ainsi Monique Gibotteau, 1ere vice présidente du Conseil départemental, les joueurs ont pu déjeuner avec les élèves pour un premier échange convivial à table puis dans l’après-midi ils se sont répartis par groupe au sein d’ateliers animés et encadrés par les basketteurs professionnels de Blois. Que ce soit sur la technique individuelle, l’adresse et le jeu (passe, dribble, …), un atelier autour de la vie d’un sportif professionnel a pu être mis en place également avec des échanges fructueux sur l’hygiène de vie, la diététique d’un sportif de haut niveau et un atelier étonnant de discussion en langue anglaise avec les joueurs anglais et américains de l’équipe. En plus des valeurs du sport, on peut aussi être scolaire avec les sportifs. La démonstration de cette journée a été faite !


Ochestre départemental

«Ali Baba et les 40 voleurs»

L’ Ochestre départemental d’harmonie de la Sarthe vous convie, une fois encore, à une saison musicale exceptionnelle… et originale !

Ochestre départementalSous la baguette experte d’Arnaud Martin, professeur de saxo dans les écoles de musique de Savigny-sur-Braye et Montoire sur le Loir, les 50 musiciens de l’ODH72 vous invitent dimanche 30 avril à Artins, cette année, à découvrir un programme haut en couleur qui saura ravir petits et grands.
Il vous emmènera dans le monde merveilleux des mille et une nuits, avec un conte musical d’Angelo Sormani «Ali Baba et les 40 voleurs». La musique y accompagne les personnages dans leurs péripéties en un jeu palpitant de peurs, d’émotions, de suspense et de joies partagées. L’orchestre est la «colonne sonore» du spectacle, le héros partageant la scène avec le narrateur dans une histoire qui fera rêver les enfants… et leurs parents.
Une saison envoûtante et magique à vivre en famille !
Concert de l’ orchestre départemental d’harmonie de la Sarthe,
dimanche 30 avril, 15h30, vieille église de Artins
Organisé par Territoires vendômois. Tarif plein : 5€, réduit 3€, gratuit moins 12 ans. Renseignements 02 54 72 68 92.


roller

Rando-Roller Vendôme

«Le Vendôme Roller Club est né suite à l’initiative de la municipalité d’animer le centre ville en organisant des randonnées roller en 2015. La première a eu lieu en démonstration le jour de la célèbre course à pied de l’Ekiden (anciennement les Foulées Vendômoise)»

«La création du club a suivi et nous sommes parus au journal Officiel en juin 2015. Nous avons repris l’activité randonnée petit à petit. Nous avons aussi démarré des cours adultes et enfants en septembre de la même année pour enseigner la pratique du roller aux grands et aux petits.
Les cours ont été regroupés dans le même gymnase (Jean Emond) le vendredi soir de 20h30 à 22h30 pour les adultes et le samedi matin de 10h à 12h30 pour nos jeunes et un cours débutant le samedi également de 10h à 11h. L’équipe encadrante est constituée d’un entraîneur possédant le B.I.F. et de 8 autres animateurs pour le seconder. Nous sommes équipés de matériel divers : jalons, cônes, barres de saut, tremplins, ballons, crosses… Nous pouvons également prêter du matériel pour le patinage loisir : rollers, protections et casques.»

Alexandre Chartier.


«Pereira prétend»

Une bande dessinée de Pierre-Henry Gomont, d’après le roman d’Antonio Tabucchi.

Lisbonne, fin juillet 1938. Doutor Pereira est journaliste, responsable de la rubrique culturelle du journal conservateur Le Lisboa. Solitaire, tourmenté, profondément blessé par la mort de sa femme, il se nourrit de littérature, de boissons trop sucrées et d’aliments trop riches qui meurtrissent son corps obèse. Face à la dictature salazariste, à la guerre civile de l’Espagne voisine, à la montée du fascisme dans toute l’Europe, Pereira prétend qu’il ne s’intéresse pas à la politique. Mais sa rencontre avec Monteiro Rossi, jeune révolutionnaire toujours fauché, auquel il propose d’écrire des nécrologies anticipées d’écrivains célèbres, bouleverse sa routine, le confronte au monde réel, à la censure et à la violence, et le pousse à retrouver goût à la vie.
Ce récit bouleversant, avec ses personnages sensibles, d’une grande profondeur psychologique, aux faiblesses touchantes, au courage roboratif, est magnifiquement porté par l’illustration. Le potentiel symbolique des couleurs est habilement manié : jaunes et rouges chauds figurant à merveille la touffeur des journées portugaises, splendides scènes nocturnes en tons verts-bleus, jeux de contrastes entre personnages et décors. De belles trouvailles graphiques pour représenter les questionnements intérieurs, un trait expressif et dynamique, un texte percutant confèrent à cet album la qualité et la force nécessaires pour émouvoir et habiter longuement le lecteur.
Camille Coursault

Plus de chroniques sur http://5emedecouverture.blogspot.fr/
«Pereira prétend»,
de Pierre-Henry Gomont,
éditions Sarbacane, 2016, 24 euros.


Brigitte Lapouge-Déjean

Des fleurs sauvages dans mon jardin

Cultiver des fleurs sauvages permet de transformer son jardin en niche écologique pour lutter contre la raréfaction des insectes et des oiseaux. Ces plantes travaillent aussi pour le jardinier, recolonisent les milieux dégradés, indiquent la nature des sols et jouent un rôle capital dans leur résilience et le maintien de la fertilité. Cet ouvrage permet de reconnaître et d’apprivoiser les meilleures fleurs sauvages pour un jardin de charme vivant, accueillant et coloré.

Ces plantes sauvages étaient là avant nous et nos rêves de jardin. Pour qui prend le temps d’apprendre à les «lire», elles nous donnent de précieux renseignements sur la nature et l’état de notre sol. Tout simplement, elles indiquent un biotope. En nous intéressant à elles au lieu de les combattre coûte que coûte, nous nous tiendrons informés des manques et des excès de fertilisation, des carences et de l’état de la vie microbienne qui reste l’une des bases du jardinage biologique.
Grâce à ces plantes, nous connaîtrons le chemin à prendre, les ornières à éviter pour de meilleures pratiques de jardinage. Au cours des ans, elles nous parlent de l’évolution du sol, de sa composition, de sa structure, de sa vie et nous confortent dans nos bonnes pratiques jusqu’à voir apparaître les espèces qui signent la bonne santé du jardin. C’est une technique très ancienne déjà connue et utilisée par les Grecs pour déterminer les contraintes ou les aptitudes d’un sol avant de le mettre en culture.
Actuellement la prolifération de deux plantes dites «envahisseuses» – l’ambroisie et le datura stramonium – doit nous alerter car elles nous indiquent la destruction des sols par pollution chimique et la disparition du complexe argilo-humique.
«Des fleurs sauvages dans mon jardin», de Brigitte Lapouge-Déjean.
120 pages, 14€, collection Facile & bio – éd. Terre vivante

© Copyright 2015-2020 Le petit Vendomois. All Rights reserved.

page 1/1