Cet article vous est proposé par Le Petit Vendomois
Article écrit par / Publié le 15 juillet 2020
Source:https://lepetitvendomois.fr/2017/06/page/4/

USV Handisport

L’ USV Handisport se met au «Tiralo»

En juillet, l’ USV Handisport investit le plan d’eau de Villiers avec le «Tiralo». Un fauteuil amphibie qui permettra aux personnes à mobilité réduite de pouvoir se baigner.

 

USV HandisportRéalisé par l’Esat de Lons, dans les Pyrénées-Atlantiques, le Tiralo a remporté depuis sa conception, en 1999, un vif succès avec près de 4 000 exemplaires déjà produits. Et ce fauteuil à trois roues, avec flotteurs, naviguera cet été sur le plan d’eau de Villiers-sur-Loir. «Le club va l’acquérir grâce à des subventions que nous espérons et pour lesquelles nous attendons encore des réponses. C’est un investissement conséquent, mais nous en financerons également une partie», déclare Philippe Joubert, le président de l’ USV Handisport.

 

Le projet a démarré à partir d’une demande que le club avait reçue, il y a cinq ans. L’idée a fait son chemin depuis. «Stocké à Villiers pendant la période estivale, ce sera une attraction supplémentaire indéniable pour le plan d’eau, lequel bénéficie déjà du drapeau bleu, signifiant la très bonne qualité de son eau», poursuit le président. Le Tiralo est réservé uniquement à l’usage des personnes handicapées et sera disponible le temps d’une baignade surveillée, avec l’aide de maîtres-nageurs pour la mise à l’eau. Pour en faire la publicité, le club sportif a édité des flyers, et des drapeaux sur les lieux signaleront sa disponibilité. C’est également un excellent produit d’appel pour que les personnes à mobilité réduite découvrent et adhèrent à l’USV Handisport, entourées des 30 adhérents qui pratiquent déjà la natation, le tir sportif ou la sarbacane.

 

Renseignements : USV Handisport ,
Philippe Joubert : 06 82 39 44 09.


USV Football

Droit au but pour l’ USV Football

«Une saison encourageante. » C’est par ces mots que Stéphane Darnault, président de la section football de Vendôme, a ouvert son assemblée générale. Réélu pour un an, il compte bien faire progresser ses équipes pour la nouvelle saison, notamment la section féminine.

 

Beaucoup de monde pour cette réunion annuelle orchestrée autour du bilan de la saison passée. En présence d’élus de la municipalité, Monique Gibotteau, Jean-Claude Mercier et Jean Pierre Quilleré, Stéphane Darnault a ouvert l’assemblée avec à ses côtés le président du Comité de football de Loir-et-Cher, Michel Rebrioux, ainsi que de la présidente de l’USV Union des Associations, Séverine Durin. Une première analyse de cette année écoulée en parallèle des objectifs qui avaient été fixés lors de la précédente assemblée générale. Les objectifs : l’entrée de référents techniques pour le football masculin et féminin et l’ouverture d’une classe à horaires aménagés pour le foot féminin au collège Robert-Lasneau, ont été atteints. Des efforts qui vont perdurer pour les années à venir.

 

Football et actions citoyennes

Le club compte actuellement 309 licenciés, avec 20 équipes, féminines et masculines. «Il nous faut créer une identité propre au club avec la programmation annuelle de travail, des procédés d’entraînement et un suivi des joueurs et des éducateurs pour qu’ils accèdent dans la catégorie supérieure avec des repères», pointe le président. Le football a son rôle également dans l’éducation des plus jeunes à travers des actions citoyennes regroupant la santé, bien sûr, mais également le fair-play, les règles du jeu et de l’arbitrage. «Par de simples faits, on peut donner aux joueurs des reflexes qu’ils intégreront et les responsabiliseront. Tenir le rôle d’arbitre assistant, par exemple, et ainsi se confronter à la réalité de l’arbitrage», souligne Stéphane Darnault.

 

L’assemblée générale a été aussi l’occasion de revenir sur ce projet de fusion entre l’ USV Football et A.L. Saint-Ouen. Une fusion rejetée lors de l’assemblée générale du club Audonien. «Je le regrette et je suis déçu. C’était une occasion de créer un groupe plus fort pour monter en catégories et mutualiser les dépenses », se désole le président en fin de séance.


USV

USV – UA, l’année des 70 ans

L’Assemblée générale de l’Union sportive de Vendôme – Union d’associations ( USV – UA ) a été l’occasion pour sa présidente, Séverine Durin, de revenir sur les temps forts d’une saison riche en événements. Et de mettre en avant les perspectives déployées pour 2017.

 

«Depuis 70 ans, les bénévoles de nos associations contribuent à insuffler énergie, dynamisme et bien-vivre ensemble en Vendômois», commence la présidente lors de l’assemblée générale. Belle manière d’appuyer la reconnaissance à l’endroit des bénévoles et des volontaires en Service civique à destination d’une association qui, avec plus de 3700 licenciés, ne peut fonctionner sans cette aide précieuse. Et pour 2016, les bonnes volontés ont donné du cœur à l’ouvrage : un championnat de France d’Ekiden, un triathlon, une étape du Paris-Nice, une Rundow colorée, et l’anniversaire de l’ USV – UA… Gilbert Mousset, toujours membre aujourd’hui, a été justement récompensé durant cette assemblée pour ses 47 années de bénévolat.

 

«L’ USV – UA poursuit sa mission d’animation et de coordination des 22 associations sportives membres et dispose de nombreux atouts pour favoriser l’accès au sport des Vendômois», poursuit-elle. En effet, les «Tickets sport» et les stages multidisciplines trouvent leur public avec une fréquentation de plus en plus constante. L’accès au sport des personnes à mobilité réduite aussi. Et ce grâce à l’encadrement des volontaires en Service civique qui se développe en particulier pour les jeunes de l’IME de Naveil, des classes ULIS et CLIS. Le guide du sport est lui aussi devenu incontournable, à chaque rentrée en septembre, il est attendu par de nombreuses familles.

 

Rénovation et réflexions

Cette année écoulée fut aussi celle de la rénovation des locaux, entre autres : les huisseries en double vitrage et les luminaires de la grande salle, plus modernes et plus économiques. L’AG a été l’occasion de remercier la municipalité et ses représentants, M. Sam Ba, adjoint aux Sports, appuyé par Jean-Claude Mercier.

 

Pour 2017, les actions envisagées en maisons de retraite se concrétisent, notamment grâce au judo, qui s’adapte aux personnes âgées dépendantes (Lire Lutter contre la perte d’autonomie). Le Comité d’usagers mis en place en 2016, et qui s’est réuni régulièrement, devrait rendre un premier verdict avant cet été, des réflexions pertinentes et innovantes dans des domaines aussi variés que le critère de subventions, les infrastructures ou la communication.

 

L’ USV – UA est une vieille dame en sorte, mais qui vieillit bien. Toujours alerte, forte d’actions et de propositions, elle est devenue, comme le sport, indispensable en Vendômois.


Le rugby loir-et-chérien dans la mêlée

Le sport, et particulièrement le rugby, sont toujours en évolution. Le nouveau président de la Fédération française de rugby (FFR), Bernard Laporte, cherche à anticiper les grands changements à venir d’ici à 2020. Dans le Loir-et-Cher, on y travaille déjà.

 

Cette perpétuelle évolution des disciplines sportives, Michel Bourgeois, président du Comité départemental de rugby 41 ( CDR 41 ) l’a déjà anticipée. Avec son bureau, il réfléchit déjà aux axes d’orientation à mettre en œuvre pour le développement du rugby loir-et-chérien dans les prochaines années. Quand on rencontre Michel Bourgeois, on perçoit très vite une volonté indéfectible pour ce grand passionné de rugby. Vice-président également de l’USV Rugby, il souhaite au niveau départemental une implantation plus forte des valeurs de ce sport si particulier.

 

Un essai à transformer

«Le constat pour la précédente période, de 2012 à 2016, doit nous inciter à plus de vigilance, plus de formation, plus de cohésion sociale et plus de pénétration dans tous les milieux scolaires sur l’ensemble du département, sans oublier le développement du rugby féminin qui sera demain un acteur incontournable dans l’évolution des clubs», annonce-t-il.

En effet, le futur ovalistique sera de faire découvrir au plus grand nombre ce sport et ses valeurs éducatives de cohésion. «En nous appuyant sur toutes les structures du monde éducatif, du primaire au supérieur, nous continuerons avec encore plus de détermination à former les enseignants d’EPS et les professeurs des écoles.» Une évolution qui porte aussi sur le développement du rugby dans des pratiques moins connues, comme le beach rugby ou le rugby à cinq. Pour augmenter la compétitivité des meilleurs sélections du département et développer les partenariats institutionnels, le CDR 41 cherche l’adhésion de tous autour de projets fédérateur en s’appuyant sur les points forts de ce sport. En ligne de mire : que le rugby départemental progresse encore et encore. Coup de pied à suivre…


Rotary club

Les joies d’une présidente et de son club

Le mois de Mai a été fertile en moments de grande joie pour le Rotary club de Vendôme. 

 

Ce fut d’abord l’accueil des homologues du Rotary club de Gevelsberg, rendez-vous annuel fait d’une amitié qui dure depuis… 1957 et qui s’est renforcée quand l’action concertée des deux clubs a permis en 1973 le jumelage des deux villes. Les rencontres annuelles ont tissé des liens qui permettent des échanges de jeunes et de professionnels. Cette année outre les visites dans le Vendômois et une excursion très appréciée à Chartre, les présidents et leur comité ont décidé de renforcer les actions conjointes vers la jeunesse et  échafaudé de futurs liens avec un nouveau club contact anglais. Comme il se doit, la présidente Françoise Dulieu a remis au Président Karl Raab un chèque pour soutenir les actions sociales de son club-frère allemand.

 

Rotary clubL’autre moment de plaisir non dissimulé : la remise aux élèves du Lycée Ampère de la distinction du prix du Travail manuel et de l’avenir professionnel décerné aux groupes Menuiserie et Ferronnerie pour leur implication dans la réalisation du «Jardin Zen». Les rotariens avec leur présidente ont pu constater de visu combien cet équipement apportait dans l’établissement un climat de sérénité apprécié. Cette réalisation a également été primée par le District du Rotary avec le 2è prix. Diplôme et chèques ont été remis à l’équipe pédagogique du proviseur Bruno Cavat, de son adjointe, Tainia Tcherneitchouck, d’Yvon Jolly et de Patrice Goré.


handicap

Le handicap n’empêche pas le talent

Dans le cadre du partenariat entre l’Association des paralysés de France (APF) et le festival Regards Croisés, le court métrage Talla, de Pierre Mobèche, a été projeté à l’Esat de Lunay. L’occasion également de lancer la nouvelle activité de l’établissement : la production de films d’animation.

 

Les handicapés ont du talent. C’était toute la démonstration de cette projection au sein de l’Etablissement de service d’aide par le travail (Esat) de Lunay. En présence de Talla Samb, travailleur à l’Esat et acteur de sa propre histoire, ainsi que de Pierre Mobèche, réalisateur du court-métrage, le film Talla, grand prix du jury 2016 du festival Regards Croisés, a été projeté devant un parterre d’invités prestigieux: Prosper Teboul, directeur général de l’APF, entouré de Mireille Malot, fondatrice du festival Regards Croisés, de l’acteur-réalisateur Sam Karmann et du dessinateur Franck Margerin, deux personnalités qui ont été membres du jury de ce festival, lequel contribue à promouvoir les politiques menées en faveur du handicap.

 

L’Esat se lance dans le film d’animation

Un échange qui a permis aussi de présenter une nouvelle prestation de l’Esat. «A Lunay, nous proposons depuis longtemps des prestations au service de la communication. Mais ces métiers sont en pleine mutation et nous avons décidé de suivre le mouvement en adaptant notre offre par une nouvelle activité autour de l’image. C’est mettre finalement en lumière Pierre Mobèche, membre de notre équipe, et valoriser les savoir-faire des travailleurs sur ce secteur porteur», précise Anita Branchu, directrice de l’Esat de Lunay. Une nouvelle prestation qui permet ainsi d’élargir le bouquet de services proposés par les 66 travailleurs en situation de handicap dans cet établissement Vendômois et au delà, notamment au service des professionnels et des entreprises pour des films promotionnels par exemple. Lunay devient ainsi le quatrième établissement en France de l’APF proposant ce service, désormais disponible.


Rochambeau

Rochambeau s’ouvre à vous

L’association des Amis de Rochambeau qui prépare sa manifestation biennale au château de  juillet 2018 n’est pas restée inactive depuis celle de juillet 2016. Loin s’en faut ! 

 

Parmi les dossiers les plus importants menés à bien figure la remise en état de la tombe du Maréchal dans le cimetière de Thoré la Rochette, dont la conduite technique a été assurée par l’architecte PL Denizot avec des entreprises régionales qualifiées. L’association présidée par Gérard Ermisse a pu boucler le budget financier de l’opération grâce à des subventions publiques et des dons privés français et américains au prix de nombreuses et longues démarches. L’inauguration du mausolée du Maréchal restauré aura lieu le samedi 9 septembre prochain en même temps que celle de la sculpture de Pierre Renard qui ornera le giratoire  de Varenne, proche du mémorial Rochambeau-Waschington.

 

La soirée des adhérents

De leur côté, les bénévoles de l’association n’ont pas chômé et  se sont donnés pour mission de nettoyer  le sol du puisard et de la cave troglodytique du pressoir et de le préparer  pour un traitement de fond  par l’entreprise Minier qui, dans le cadre d’un mécénat en nature, a accepté de mettre en valeur ce magnifique cadre naturel proche du château, propice à des manifestions culturelles ou festives.  La première de ces manifestations, la soirée des adhérents, aura lieu le vendredi 30 juin prochain : Accueil par les soldats de Rochambeau  en uniforme pour l’apéritif  à partir de 19h30 puis dîner  dans le puisard avec accompagnement musical de musiciens et de trompes de chasse. Cette soirée est  réservée aux adhérents de l’association à la quelle il est possible d’adhérer *. Inscription dans la limite des places disponibles dans l’ordre d’arrivée des chèques.

Possibilité de se costumer si désiré.

 

Visites en Juillet 

Le samedi 1er juillet la visite des extérieurs du château  et de la chapelle troglodytique est organisée de 10h à 18h. Durant tout le mois de juillet, les visites sont possibles  du lundi au Vendredi de 12h à 16h  sauf les 21 et 24 juillet. Qu’on se le dise!

 

*Adhésion 20 € individuel et 30€ pour un couple
Soirée adhérents 45€ par pers.
Règlement par chèque à l’ordre de l’association des Amis de Rochambeau
Hameau de Rochambeau 41100 Thoré -la-Rochette
site www.lesamisderochambeau.org

 

01juilToute la journéeouverture à la visite du château de RochambeauThoré la RochetteType d'événement:Arts et Culture,Sorties culturelles,ExpositionsVilles:Thoré la Rochette


Houssay

Houssay : un bel été au Centre de loisirs

Le Centre de loisirs de Houssay ouvrira ses portes du 10 juillet au 4 août pour tous les enfants de 3 à 16 ans. Il proposera également plusieurs stages*.

 

Tous les étés, depuis plus de 50 ans, le Centre de loisirs de Houssay accueille des enfants âgés de 3 à 16 ans, issus de la région vendômoise, pour y passer leurs vacances. Ces enfants habitent majoritairement Saint-Ouen, commune de résidence de l’association gérante du Centre de loisirs : l’Amicale laïque de Saint-Ouen-Houssay. Le Centre de loisirs est ouvert aux enfants de 3 à 16 ans. Ils sont encadrés par des animateurs et animatrices titulaires ou en formation du BAFA.

 

Une garderie gratuite à partir de 7h30 chaque matin à l’école de Saint-Ouen, transport gratuit jusqu’au Centre (se renseigner), inscription à la semaine, classique ou par stage. Une sortie à la piscine par semaine, une cuisine «faite maison» au jour le jour avec des produits frais, tarifs en fonction du quotient familial.

 

* Dates des stages : du 10 au 13 juillet (12-16 ans, mini-camps itinérant à vélo avec activités) ; du 17 au 21 juillet (camps ado 12-16 ans avec activités) ; du 24 au 28 juillet (camp équitation 8-14 ans avec activités); du 31 au 4 août (animations à la carte en fonction des demandes des enfants).

 

Activités pendant les stages (les activités sont différentes et variées selon les dates  choisies).

 

Les bulletins d’inscription sont disponibles à la mairie de Saint Ouen ou sur www.centredeloisirsdehoussay.fr.

 

Il est possible de s’inscrire jusqu’en juillet.

 

Permanence d’inscription, salle polyvalente de l’école de St-Ouen : vendredi 9 juin, 18h-20h


Pôle Image 41

Cinéma : l’envers du décor

Cet été, lors de deux sessions de 6 jours au choix, une expérience inoubliable vous est proposée sur un plateau de 500 m2 dédié au cinéma, à Vendôme.

 

Pôle Image 41L’association Pôle Image 41 vous propose de plonger au cœur de la réalisation d’un film à travers toutes ses étapes de création, de l’écriture du scénario à la post-production.

 

Encadrés par des professionnels du 7e art, vous découvrirez les métiers engagés dans la conception d’un film. Sur un plateau de 500 m2, avec du matériel professionnel, initiez-vous aux différentes techniques de prise de vue en prenant part, de manière ludique, à la création cinématographique.

 

Au programme : écriture, story-board, découpage technique, dépouillements, repérages, décors, accessoires, régie, scripte, cadre, lumière, son, réalisation, direction d’acteur, tournage, montage, mixage, étalonnage…

 

Deux sessions au choix possible (nombre de places limité à 6 stagiaires): 

– du 24 au 29 juillet ou du 31 juillet au 5 août 2017. De 9h à 18h. Prix 800€ (possibilité de régler en 3 fois), le repas du midi est compris dans le coût du stage.

Rens: 06 07 35 04 25. Toutes modalités et inscription sur : www.poleimage41.fr ou par mail : contact@poleimage41.fr


éloquence

Un jeune Vendômois se lance dans un concours d’ éloquence

D’abord documentaire diffusé par la télévision en novembre 2016, puis film (rallongé de quelque 20 minutes par rapport à l’orignal) projeté en salles depuis avril dernier, «À voix haute» ou «La force de la parole» ne peut laisser personne insensible. Cinéphile convaincu, je le classerai dans les vingt œuvres les plus appréciées de mes cinq dernières années de fréquentation de salles obscures, au rythme de trois toiles par semaine en moyenne.

 

Réalisé par Stéphane de Freitas et Ladj Ly, ce film retrace le déroulement d’un concours d’ éloquence nommé «Éloquentia » lancé dans le département de La Seine-Saint-Denis à l’Université Paris VIII, dans le cadre d’activités extra-cursus et basé sur le volontariat.

 

Vedette de cet opus, le jeune Eddy Moniot, vainqueur du concours de l’année 2015-2016, est venu animer, aux Lobis, à Blois, le débat qui a suivi la projection.

 

Parmi les spectateurs, Fabien Brunet, un Vendômois de 19 ans, venu là, avec ses parents et sa sœur, semblait bien plus intéressé que les autres. Et pour cause, il a participé aux sélections du concours 2016-2017 et se prépare à celui de l’année universitaire qui arrive, en se sentant mieux armé et plus mûr.

 

Ancien élève du collège Robert-Lasneau, puis du lycée Ronsard à Vendôme, il est parti, avec un bac ES en poche, suivre des cours de Sciences Politiques à Paris VIII où il a entendu parler de l’opération d’éloquence… dont il a suivi tous les cours, à raison de six samedis, de 9 à 18 heures, en non-stop, avec les mêmes animateurs que dans le film, avocat, prof de slam ou de théâtre, tous intervenants bénévoles.  Pour le plaisir de faire partager, à d’autres, leurs passions et les aider à franchir un grand pas dans l’expression, le verbe, la gestuelle, en se domptant et en s’apprivoisant eux-mêmes.

 

 

«C’est parfois violent dans la formation», commente Fabien qui avoue avoir été séduit et y être allé après avoir vu le film à la télé, pour ne plus se sentir seul, aussi. «J’ai de suite progressé dans mon comportement, un peu timide au départ, puis dynamique au fil des cours, des échanges et, aussi, des remises en cause. On a évolué dans nos comportements en se regardant aussi et sur 160, de tous âges au départ (17 ans pour la plus jeune, une femme, et 27 pour l’homme le plus âgé) au départ, j’ai terminé dans les 32 «finalistes». Il y a une ambiance inexplicable dans les cours et le summum est atteint lors de la finale. Depuis, je me suis investi encore plus dans la coopérative qui gère cette activité, hors-cursus, car tout est basé sur le volontariat et j’espère rejoindre prochainement le bureau.»

 

L’avenir ? Fabien Brunet voudrait tâter de la politique en entrant en tant que conseiller d’une femme ou d’un homme politique installé(e), avant de se lancer lui-même dans ce créneau. Il milite déjà dans un parti et voudrait bien lancer en Vendômois le même type de concours d’éloquence autour des lycées Ronsard, Ampère, d’Areines et Saint-Joseph, pour, avec de bonnes volontés locales bénévoles, pouvoir aider les jeunes, de toutes conditions, à mieux se connaître, s’ouvrir à l’autre, réfléchir aux questions de son époque et se baser sur le credo d’Eddy Moniot qui développe trois points simples : articuler, aimer les mots et les connaître pour mieux les utiliser et les dompter, et savoir faire des pauses dans son intervention. Un vaste programme que Fabien veut défendre devant le maximum de compagnons de route…en lançant son idée locale.

© Copyright 2015-2020 Le petit Vendomois. All Rights reserved.

page 1/1