Cet article vous est proposé par Le Petit Vendomois
Article écrit par / Publié le 16 juillet 2020
Source:https://lepetitvendomois.fr/2017/12/

Plaskit

Plaskit, une belle histoire de famille

Plaskit est une entreprise de conception, fabrication et pose de portails sur mesure créée à Areines en mai 2003 par la famille Grattery. Didier, le père, assure son rôle de guide en s’occupant à titre bénévole des démarches administratives et en supervisant régulièrement le bon fonctionnement de l’entreprise tandis que Sylvie, la mère, se charge de la gérance. Benoît, l’un des fils, doté d’un bac électronique et d’un BTS maintenance industrielle, assume la partie technique.

 

Dans le souci de développer l’entreprise, Benoît, aujourd’hui responsable commercial de la société, lance la fabrication de clôtures et portails en profilés aluminium capotés de PVC, système révolutionnaire en finition sans vis apparente, qui permet de réaliser des portées de 6 mètres (gainage PVC teinté dans la masse garanti 10 ans avec norme NF). Stéphane, le second fils, après l’obtention d’un BTS Maintenance Industrielle et spécialisation «Automatisme», rejoint le reste de la famille en septembre 2004 ! Un an après, c’est l’inauguration de Plaskit !

 

Petit à petit l’entreprise s’est développée, s’est diversifiée et s’est agrandie pour être devenue aujourd’hui un fabricant compétitif et sérieux !


Jacqueline Gourault

Jacqueline Gourault, la ministre sur la piste éducative de La Prévention routière

En amont du 58e Congrès des maires de Loir-et-Cher, Jacqueline Gourault, ministre de l’Intérieur bis, a visité les installations de la piste pédagogique de la Prévention routière du département (PR 41). Elle y a suivi des cours pratiques, dispensés à tous les scolaires du département via une équipe de bénévoles placée sous la responsabilité de Philippe Paris, son directeur.

 

Après avoir vu évoluer quelques cyclistes en action de circulation, la ministre a suivi les explications données sur les divers matériels employés par La PR 41 pour ses cours pédagogiques destinés, aussi, à des adultes en divers communes du département tout comme des sessions de rattrapage de points de permis de conduire, à la suite de certains dérapages dont les excès de vitesse sont la plus grande discipline pratiquée par toute catégorie de conducteurs.

 

Puis, lors de la remise de prix de bonne conduite aux jeunes, l’ancienne enseignante n’a pas manqué, avec pédagogie toute professionnelle, de leur rappeler les bons usages en tant que piéton, cycliste ou plus tard cyclomotoriste ou scootériste avant de passer à la voiture.

 

Les diverses actions de prévention, mais aussi de répression, ont été développées par les responsables de la police et de la gendarmerie ainsi que de l’État, via le préfet Jean-Pierre Condemine, lequel a mis l’accent sur le nombre trop élevé de morts sur la route en Loir-et-Cher, mais aussi des blessés à vie, ce qui entraîne des drames humains et familiaux irréparables.


les Traces du Loup ; Ludovic Chorgnon ; Raidnight 41

Ready pour un nouveau marathon ?

Une page se tourne. Après dix ans du trail estival « Sur les Traces du Loup », place à un nouveau concept de course original, à l’initiative de l’association Marathon du Perche-Vendômois, basée à la Ville-aux-Clercs, et de son emblématique président Ludovic Chorgnon.

 

Dans un village de 1300 âmes, après avoir fait venir de la France entière, voire de l’Europe, près de 2200 coureurs, la course nocturne « Sur les Traces du Loup » a tiré sa révérence le 24 juin. Totalisant près de 10 000 participants en dix ans !

les Traces du Loup ; Ludovic Chorgnon ; Raidnight 41

« Avec tous les bénévoles (250, ndlr), nous allons proposer une nouvelle course dans laquelle nous plaçons autant d’ambition que celle qui nous a animés pour le trail estival tout au long de ces dix années, annonce Ludovic Chorgnon, recordman en 2015 de 41 Iron Man consécutifs. Une course atypique, un moment de plaisir et de convivialité, avec l’objectif de promouvoir notre territoire ». Son nom : Raidnight 41.

 

Le coup d’envoi sera donné le 27 janvier au départ de la Ville-aux-Clercs, à 19h30, les coureurs rejoindront Vendôme à travers un parcours balisé à travers bois et plaines, de 23 à 41 km. Pourquoi cette différence ? C’est offrir la possibilité à chaque participant, soit de « tracer direct » sur 23 km, soit de rallonger le parcours par des boucles, selon le niveau sportif de chacun.

 

Les dossards sont à récupérer à Vendôme au Marché couvert et, via un partenariat avec le réseau TLC (Transports du Loir-et-Cher), les coureurs seront ensuite transportés à la Ville-aux-Clercs pour le départ.

 

«La course sera également ouverte à des personnes souhaitant courir avec leurs chiens, la «caniraidnight », avec un départ 15 minutes avant les autres. Un vétérinaire sera présent sur place», détaille Ludovic Chorgnon. Autre formule : effectuer le parcours en équipe, chacun faisant un bout du chemin en relais. Sans oublier les surprises prévues tout au long du parcours, comme l’association aime les faire. Avant d’arriver sous les illuminations vendômoises.

 

Samedi 27 janvier, à 19h30.
Renseignements et inscription : www.raidnight41.fr


lingerie Hudon

La Lingerie Hudon cherche son repreneur

La lingerie Hudon, idéalement située en cœur de ville est devenue, sous la houlette de sa gérante Françoise Auguin Bisson, la boutique référence pour une lingerie de qualité.

 

lingerie Hudon

 

Françoise a repris l’activité en 1993, à la suite de sa mère, perpétuant ainsi un savoir-faire et un professionnalisme reconnu. Bientôt la retraite pour Françoise… Le commerce cherche donc un repreneur pour pérenniser cette activité utile et nécessaire aux Vendômoises et Vendômois. Françoise s’engage à transmettre, si besoin, au futur acquéreur sa connaissance du métier et de la clientèle et à aider aux démarches nécessaires. Vente du fonds ou de parts sociales. Une valeur sûre et une belle affaire à saisir !

 

Pour tous renseignements, contacter FRANCOISE AUGUIN BISSON
02 54 77 34 28. Lingerie HUDON, 13 place, Saint-Martin, 41100 VENDOME


duckrace

2018, l’année des canards

Le 1er septembre, la course de canards va à nouveau envahir le centre ville de Vendôme pour la 3E fois, une marée jaune qui déferlera sur le Loir.

 

Des canards de salle de bain, tous numérotés qui partiront comme en 2014 et 2016 du pont du Minotaure. Cependant, en plus du jaune, ce sera des canards rouges et personnalisés qui seront également mis à l’eau.

 

 

La Table Ronde de Vendôme, club réunissant des jeunes hommes de moins de 40 ans s’impliquant chaque année dans une action envers d’autres associations relève le défi.
Avec de nombreuses nouveautés, des lots à gagner par dizaine, la duckrace 3.0 sera une fête sur le Loir, à ne pas manquer. Les tickets seront en vente en début d’année dans les commerces vendômois.

www.duckrace-vendome.fr


catch

Le catch de retour sur le ring

Avis aux amateurs, la date est arrêtée, le catch reviendra à Vendôme le 13 avril prochain.

 

La présentation de ce nouveau spectacle en présence de ses compétiteurs s’est tenue à la Maison des associations en novembre. Pour l’occasion, Flesh Gordon, célèbre catcheur et directeur technique de la Fédération Catch Wrestling Stars, avait fait le déplacement. Pascal Cornillon, président de la nouvelle association « Vendôme Sport Organisation », créée en septembre dernier, était également présent.

 

Un spectacle sportif qui devrait satisfaire toutes les générations. Pour cette soirée exceptionnelle, douze catcheurs et catcheuses sur le ring, avec une nouveauté pour l’édition 2018 : « La Bataille Royale » où, en tableau final, tous les catcheurs devraient se retrouver sur le ring, montant un par un pour en découdre.

 

«Pour ce nouveau gala, les compétiteurs seront particulièrement des voltigeurs, c’est-à-dire se servant des cordes pour se jeter sur leur adversaire», explique avec gourmandise Flesh Gordon. Un spectacle international, avec des catcheurs compétiteurs du monde entier : Tunisie, Mexique, Hollande, Liban, Jamaïque, Congo, Kabylie et bien sûr la France !
«En France, le catch sportif c’est 90% de sport pratiqué par des athlètes de haut niveau et 10% de spectacle pour apporter ce côté festif et ce show prisé du grand public », précise le directeur technique. Un sport en somme où la performance et le folklore cohabitent. Spectacle garanti !

Infos : 06 03 60 02 80 / 06 85 66 29 84.


Joachim Moreira ; lycée agricole de Vendôme

Le lycée agricole sème ses graines franco-portugaises

Professeur à l’université des Açores, section agricole, au Portugal, Joachim Moreira était l’invité du lycée agricole de Vendôme. L’occasion pour lui de découvrir pendant une semaine les particularités de l’enseignement français.

 

Le lycée agricole de Vendôme fait partie du programme Erasmus depuis de nombreuses années, un dispositif qui permet la mobilité des étudiants dans toute l’Europe. « Ce partenariat avec les Açores est né il y a trois ans, lorsque l’établissement vendômois a accueilli pendant huit mois Anna en Service volontaire européen », souligne Armelle Masson, professeure au lycée agricole. Avant l’arrivée de Joachim Moreira qui, à son tour, a souhaité suivre l’enseignement agricole en France. Une belle opportunité pour lui. « Il n’existe pas de lycée agricole au Portugal. L’enseignement se fait à l’université après des études générales », précise Armelle Masson.

 

Pour Joachim Moreira, les journées ont été bien remplies : visite de la ferme d’exploitation du lycée, puis celle de Villavard, du laboratoire, du lycée horticole de Blois avant de se rendre au lycée agricole de Montoire. « En venant chez nous, Joachim Moreira a ainsi pu préparer le terrain pour les futurs stages et échanges à venir entre la France et le Portugal », se réjouit Armelle Masson.

 

Les stages effectués dans toute l’Europe se font sur la base du volontariat et, après une préparation en amont, permettent de pouvoir axer ses centres d’intérêt sur des problématiques spécifiques. Comme, par exemple, de travailler sur les ovocytes bovins, un sujet choisi par Clara, alors étudiante à Vendôme, lorsqu’elle s’est rendue à l’université des Açores.


Le rallye comme passion

Passionnés de sport automobile, Romain et Benjamin entameront à bord de leur Peugeot 106 de compétition leur quatrième saison de rallye qui débutera au printemps 2018.

 

Collègues de travail chez Bosch, à Vendôme, au bureau d’études, les deux compères partagent une même passion pour la compétition automobile. Un rêve de gosse qu’ils ont réalisé en 2014 et qui dure depuis quatre ans. «Avant de venir travailler à Vendôme, j’étais chez Peugeot, à Sochaux. Je travaillais sur la mise au point du train-avant de la 208 GTI, la voiture de tourisme mais sportive incontournable de la marque. De par mes études et avec mes stages, je me suis spécialisé dans ce domaine », précise Benjamin, le copilote, qui a surtout roulé sur circuit avant de découvrir le rallye. Quant à Romain, le pilote de la team, il est tombé tout petit dans la marmite de la compétition avec son père, commissaire de course : «Dès mon enfance, je me suis plongé dans l’ambiance des circuits et des rallyes dans toute la région.»

 

S’ils ont franchi le pas vers la compétition, c’est grâce notamment au magasin Mobalpa de Vendôme et à Rémi Vallée, son directeur, qui a financé leur première saison, la plus compliquée car des frais énormes ont été engagés dans l’achat et la préparation du bolide. Pour cette nouvelle saison qui se prépare, la voiture a été entièrement démontée et chaque pièce révisée ou changée. «Nous en avons profité pour la repeindre entièrement, lui changeant son look mais gardant nos couleurs, verte et blanche», souligne Romain. Engagés en catégorie N2, des voitures proches de la série d’origine avec un moteur agrémenté d’un calculateur et d’une boîte de vitesses courte, ils seront donc prêts pour la nouvelle saison. Toujours en recherche de sponsors, avec leur association «Team Doucet Compétition», l’équipage doit débuter sa saison le 3 mars à Châtellerault pour la terminer en septembre.


Judo Club Savigny

Le Judo club Savigny : au top sur les tatamis

Le Judo Club Savigny fait parler de lui et ce de la plus belle des manières ! En effet, Louane Garnier (minimes) et Armelle Huard (seniors) porteront le club au plus haut.

 

Après avoir été qualifiée avec brio en départemental, Louane a tenté de s’imposer lors du Championnat régional à Bourges dimanche 12 novembre dernier.

 

Quant à Armelle, la barre est placée plus haute encore puisque après les qualificatifs de Vendôme, C’est à Paris : lors des Championnats de France 1ère division, qu’elle représentera les couleurs du Judo Club Savigny. Elle y côtoiera les plus grands du monde du judo ! Une belle récompense pour tout le travail fourni.

 

Fabien Granier, président du club et Barbara Hubert, professeur ainsi que tout le club sont fiers de ces deux très belles performances et seront derrière elles lors de leurs compétitions…

 

De belles performances pour un «petit» club qui ne cesse de s’illustrer sur les tatamis!


USV-Union d’associations

Vendôme récompense ses sportifs

Chaque année, la ville de Vendôme honore ses sportifs au sein des clubs rattachés à l’USV-Union d’associations. Mais d’autres clubs sont également récompensés.

 

Les récompenses des meilleurs sportifs sont à l’initiative de chaque association, laquelle met ainsi en avant un de ses membres ou une équipe complète, c’est au choix. Ainsi, cette année, de l’athlétisme au rugby en passant par les pongistes du Vendômois, tous les clubs ont été représentés par leur meilleur élément. Hommage a aussi été rendu à François Célerin, membre de l’USV Tir, qui, il y a 40 ans redonnait naissance à l’association.

 

En constante augmentation de ses effectifs, François Célerin a su former des jeunes et amener au plus haut niveau, en individuel comme par équipe, certains tireurs. Vendôme a su se distinguer au niveau national comme international. Pour preuve, Thomas Debenne, notre champion du monde d’arbalète, récompensé par la médaille de la ville cet été, y a été formé. Président également de l’USV-UA pendant neuf ans, François Célerin est assurément une personnalité dans le monde sportif vendômois.

© Copyright 2015-2020 Le petit Vendomois. All Rights reserved.

page 1/1