Cet article vous est proposé par Le Petit Vendomois
Article écrit par / Publié le 10 juillet 2020
Source:https://lepetitvendomois.fr/2018/05/

Duckrace

Mobalpa, partenaire privilégié de la prochaine Duckrace

Cette année, la Duckrace, qui rassemblera pas moins 12 000 canards de salle de bains, aux cinq couleurs différentes, se tiendra le 1er septembre. Le départ a été fixé au pont du Minotaure, pour une arrivée au pont du carrefour des Rochambelles, juste à l’entrée de la rue du Change.

 

Les bestioles en plastique ne porteront pas de numéro, contrairement aux éditions précédentes, mais c’est leur couleur qui les départagera pour participer à la grande tombola. Ils sont déjà en vente dans les commerces (liste des commerçants participant sur le site duckrace-vendome.fr).

 

La nouveauté ce sont également des canards personnalisés et portant marques et logos des entreprises. Des lots à gagner par dizaine, la duckrace 3.0 sera une fête sur le Loir, à ne pas manquer. Mais la grande nouveauté en exclusivité de ce mois-ci c’est l’annonce du lot prestigieux à gagner : « Pour rappel, il y aura plus de 3 000 lots à gagner dont un heureux chanceux qui gagnera une superbe cuisine Mobalpa d’une valeur de 10 000€ grâce à Rémi Vallée, partenaire premium de la duckrace version 2018 » explique Eric Régnard, président de la Duckrace Vendôme 2018.

 

L’intégralité des gains sera reversée à la Maison des Parents de l’hôpital pour enfants de Clocheville, comme lors des deux dernières éditions, qui avaient alors récolté plus de 10 000 euros.

duckrace.vendome41@gmail.com /
www.duckrace-vendome.fr / facebook : Duckrace Vendome

 

Nos autres articles sur la Duckrace 2018 :

Duck Race, version 2018

Une course de canards multi-couleurs

2018, l’année des canards

 


Pomme de ma douche ; Résurgence en Vendômois

Exceptionnel concert de jazz Tsigane avec « Les Pommes de ma douche »

La traditionnelle soirée musicale de l’association Résurgence en Vendômois sera cette année l’occasion inédite d’apprécier le cadre bucolique du château de Ranay près de Montoire et le talent du groupe de jazz tsigane bien connu des « Pomme de ma douche ».

 

Les cinq virtuoses du violon, de la guitare, de l’accordéon et de la contrebasse qui sillonnent la France et l’étranger, rendront un hommage particulier à Django Reinhardt, enrichi de classiques du Jazz et d’arrangements tirés de la chanson française.

 

Accueil par les trompes de chasse du Cercle Saint-Hubert-Bourbon Vendôme et, à l’issue du concert, habituel buffet aux chandelles avec les musiciens dans le cadre illuminé du château et de son parc !

 

Entrée : 30€ le soir même ou 28€ si réservation effectuée avant le 13 juin par chèque à l’ordre de Résurgence-7 rue Renarderie 41100 Vendôme- à l’aide du bulletin de réservation disponible dans les Offices de Tourisme à Vendôme, Montoire, Fréteval, Mondoubleau, La Chartre sur le Loir. Tarif réduit 15€ pour les moins de 14 ans.
Informations : 02 54 77 22 02 ou 06 84 99 79 73
et site www.resurgence-vendomois.fr.


Nos lecteurs en France et dans le Monde

Le Petit Vendômois remercie les lecteurs d’avoir pensé à emporter dans leurs bagages l’une des éditions du Petit Vendômois. Nous recevons de nombreuses photos, que leurs expéditeurs en soient remerciés mais qu’ils ne s’impatientent pas, nous les publierons toutes !

Le principe : Quand vous voyagez, emportez une édition du Petit Vendômois et photographiez-la avec, ou sans vous, de telle sorte que l’on puisse reconnaître du premier coup d’oeil (ou presque…) où vous étiez. N’hésitez pas à nous envoyer vos photos par courrier ou par e-mail (lepetitvendomois@wanadoo.fr)

 

 

1. «Après une croisière fluviale en Russie en mai 2017, de Moscou à St Petersbourg, l’association Partir-Découvrir de Naveil salue les lecteurs du Petit Vendômois” (Jacqueline Hémery, Mazangé).

 

 

 

2. “Le Petit Vendômois en escapade à Vientiane, capitale du Laos, Asie du sud-est, avec Darouny et Corentin Lemoine”. (MC Lemoine).

 

 

 

 

3. “Le groupe “Les Amis de Nicole” en voyage en Iran, avec le Petit Vendômois dans ses bagages. Photo prise au site de Persépolis.” (G. Jehanno).

 


Martin Savornin ; Martin ; USV Tennis ; Roland Garros

Martin remonte au filet…

Martin Savornin ; Martin ; USV Tennis ; Roland GarrosClassé 15 à l’ USV Tennis, Martin Savornin, jeune tennisman de 15 ans, va participer à nouveau au tournoi international de Roland Garros en qualité de ramasseur de balles.

 

 

Il a grandi dans une famille de tennismen et avait déjà participé, en 2017, à son premier tournoi de Roland Garros. Remarqué par les organisateurs, il sera pour quinze jours, avec une vingtaine de ses camarades, repêchés de l’année dernière, ramasseur de balles sur le mythique tournoi. Cet hiver, Martin avait également été sélectionné comme ramasseur de balles sur le tournoi de Bercy. Plus besoin pour lui de suivre la sélection à Nantes comme l’année dernière, il repart sans la case formation.

 

Les ramasseurs de balles sont par équipe de 6 sur le terrain pour un temps de 20 à 30mn, trois équipes assurant à tour de rôle le service de ramassage pendant un match. Martin sera donc à Paris, à la porte d’Auteuil, du 27 mai au 10 juin, aux côtés des plus grands joueurs du monde pour satisfaire à sa passion de la petite balle jaune.


Routard ; Vallée du Loir

La Vallée du Loir trace sa route

La Vallée du Loir, vaste territoire qui court d’Illiers-Combray, dans l’Eure-et-Loir, à Baugé-en-Anjou, en Maine-et-Loire, entre désormais au panthéon des guides touristiques et fait l’objet d’une parution dans le célèbre Routard. Trôo, Lavardin, Couture… et tout le Pays Vendômois y sont largement mis à l’honneur.

 

Routard ; Vallée du LoirPour l’occasion, Philippe Gloagen, le directeur de publication du Guide du Routard, avait fait le déplacement le 10 avril, à Poncé, pour le lancement de cette première édition dédiée à la Vallée du Loir. Pas moins de deux cents invités se pressaient aux moulins de Paillard pour la photo officielle réunissant élus, personnalités et acteurs du tourisme : Isabelle Maincion, présidente du Pays de Vendôme, Régis Vallienne, président du Pays du Loir ou encore Guy-Michel Chauveau, à la tête de l’Office de tourisme de la Vallée du Loir. «Vous avez été sélectionné parmi douze candidatures des meilleurs terroirs. Et si nous sommes là aujourd’hui, c’est parce que vous êtes parmi les meilleurs», a déclaré Philippe Gloagen.

Pour Corinne Gontier, directrice de l’Office de tourisme de Vendôme, «c’est une visibilité supplémentaire pour le territoire». Une initiative qui a fédéré les élus de tous bords, ce qui n’a pas été toujours le cas dans d’autres régions et ce qui a parfois entravé la parution du guide sur certains secteurs.

 

Promouvoir notre patrimoine

«Le Guide du Routard est reconnu pour son indépendance. Il cible une clientèle touristique d’individuels mais qui sont souvent eux-mêmes membres d’associations. Ce qui peut à terme drainer des groupes. Une belle complémentarité pour notre offre touristique», poursuit Corinne Gontier.
Les festivités se sont ensuite prolongées dans les jardins du château de Poncé, que Guy de Malherbe, son propriétaire, avait mis à disposition pour l’événement et où était servi un buffet autour de produits locaux. «Notre patrimoine est précieux, avec ses artisans, ses vignerons, son architecture, son environnement… mais il est aussi fragile, il importe à tous de le préserver et de le promouvoir», a souligné Isabelle Maincion.

 

Cette édition fait la part belle aux villages de Trôo, de Lavardin et aux trois AOC de la Vallée du Loir, lesquels figurent parmi les coups de cœur de la rédaction du Guide du Routard. Elle offre une sélection des sites incontournables, mais aussi insolites, qui court sur les traces de Proust à Ronsard au fil du Loir.

 

Le Routard, Vallée du Loir, Hachette, 112 pages, 4,90 euros.
En librairies depuis le 3 avril.


distillerie Pelletier ; distillerie

La distillerie Pelletier livre ses secrets

Depuis plus de trente ans, Daniel distille dans toute la région. Bouilleur ambulant avec son alambic, il distille des fruits et du cidre pour ses clients dans les communes de Loir-et-Cher et de la Sarthe. Le week-end des 9 et 10 juin, l’établissement fera portes ouvertes pour le plus grand plaisir des amateurs ou des curieux.

 

L’implantation de pommiers et arbres fruitiers durant les années 1990 autour de la ferme permettent à Daniel et Fanny de commencer leurs propres productions de cidre au début des années 2000, tout en développant les jus de pomme et le vinaigre de cidre. En 2007, l’affaire familiale s’étend, la Distillerie Pelletier se lance dans la production de sa propre eau-de-vie, issue des nombreux fruits de leur verger. En 2010, pour mieux accueillir leurs clients, leur boutique à la ferme voit le jour et draine une clientèle de plus en plus nombreuse.

 

distillerie Pelletier ; distillerieIl y a un an, Ophélie et Thibaut, leurs enfants, rejoignent l’entreprise pour les épauler. Une deuxième génération qui déboule avec de nouvelles idées pour commercialiser leur production artisanale : lancement de la vente directe, au particulier comme au professionnel, à travers leur site internet et l’organisation de ces premières portes ouvertes pour offrir au visiteur la possibilité de voir le fonctionnement de l’alambic, avec des panneaux d’expositions sur le processus de fabrication du cidre et de l’eau de vie. Toute la famille est sur le pont pour vous accueillir à la distillerie pendant ce week-end et pour vous expliquer leur métier de bouilleur ainsi que leur entreprise artisanale. De plus, pour les amateurs ou les curieux, une belle occasion de découvrir par le biais de dégustations gratuites la production de huit eaux-de-vie et deux liqueurs, en plus du cidre et des jus de pomme aux différents parfums, avec aussi les deux nouveautés 2018, “l’Audacieuse” eau-de-vie de quetsche, et la liqueur de verveine.

 

Durant ces deux jours, plusieurs producteurs participeront également aux portes ouvertes, comme l’association le “Temps des Moissons”, de Valennes (72), avec son four à pains cuits sur place. Médéric Lucas, un producteur d’huîtres venu de Beauvoir-sur-Mer (85), présentera et vendra sa production. Un producteur de fromages de chèvres, de safran, d’huiles artisanales, un éleveur et producteur de viande bovine ou de cerf, des glaces artisanales ou un atelier sarthois de conserverie, toute une palette gustative et gourmande dans une ambiance artisanale et familiale pour la découverte de ce métier si particulier.

 

Portes ouvertes : le samedi 9 (14h-18h) et le dimanche 10 juin (9h-18h).
www.cidreriedistilleriepelletiersarthe.com

Distillerie et cidrerie Pelletier, la Maison Brûlée, La Chapelle-Huon (Sarthe).
A 8km de Savigny-sur-Braye, entre Saint-Calais et Vendôme.


Carl Brosse ; club de Montoire

De Montoire au Stade Rochelais, il n’y a qu’un pas…

Carl Brosse est un jeune rugbyman du club de Montoire, sur les terrains depuis l’âge de 9 ans, il affiche l’objectif de passer professionnel.

 

Carl Brosse ; club de MontoireLa passion du ballon ovale ? Ce n’était pas gagné, Carl avait préféré botter en touche, malgré l’insistance de sa maman. Aujourd’hui, il ne le regrette visiblement pas…

 

Le jeune rugbyman est sélectionné pour intégrer l’école de formation de La Rochelle. Après plusieurs sélections aux niveaux départementaux et régionaux, Carl est passé à l’offensive et s’est fait remarquer par les plus grands du rugby français : La Rochelle, Le Stade Français, Tours… A 14 ans, l’adolescent a donc été convoqué pour passer les tests des centres de formation. Sa carrure avantageuse et son mètre quatre-vingt n’y sont pas pour rien. Début mai, Carl sera donc à La Rochelle afin d’intégrer le Stade Rochelais. Le club offre le deuxième meilleur centre de formation en France, un choix logique pour le jeune Montoirien, sous l’impulsion de ses parents et ses coachs du club.

 

Côté scolarité, Carl suivra en parallèle des études de mécanicien, comme son papa. Cerise sur le poteau, le centre de formation de La Rochelle s’occupe de lui trouver un établissement scolaire si son intégration est validée. Selon Jean-Maurice Naslé, son entraîneur actuel : «C’est une chance de pouvoir suivre des études courtes, ce qui lui permettra de se consacrer pleinement à sa carrière sportive.»

 

Souhaitons donc à ce jeune Montoirien de réussir pleinement et de profiter de cette première belle expérience. Coup de pied à suivre…

 

Lire également l’article sur la fête du Rugby.

Montoire monte à l’essai

 


Secours populaire

Le Secours populaire soutient les familles

Installé à Vendôme depuis 23 ans, le Secours populaire aide 240 familles, tant sur le plan alimentaire qu’au niveau financier. Chaque jour, ses bénévoles se battent contre la précarité.

 

Dans un bâtiment derrière le Cinéma Vendôme, le lundi après-midi de chaque semaine, la dizaine de petites mains trie les vêtements et objets de brocante donnés par de bonnes âmes pour les proposer à la vente au public. «En avril, nous avons mis en place notre action “caddie” annuelle pour récolter des produits de première nécessité auprès des consommateurs à l’entrée des supermarchés. Cela se rajoute à la ramasse que nous faisons 6 jours sur 7 auprès des supermarchés en récoltant leurs invendus», explique Alain, bénévole et président du Secours populaire de Vendôme depuis 2003. En alternance avec La Croix-Rouge, les grandes surfaces sont sollicitées pour que le Secours populaire redistribue les produits récoltés le deuxième et quatrième mercredis de chaque mois sous forme de panier aux familles inscrites sous conditions de ressources. «Nous partons du principe que les gens qui viennent nous voir, s’ils n’ont pas à manger, on leur donne d’abord de la nourriture. Ensuite seulement, on constitue un dossier.»

 

Le Secours populaire peut également aider financièrement les familles à payer les charges, comme la cantine scolaire ou l’électricité. «Ce sont des familles qui nous sont présentées par les assistantes sociales. Autant l’aide alimentaire, nous la gérons en interne, autant l’aide financière ne peut se faire sur une démarche personnelle», poursuit le président. Pour arriver à subvenir aux besoins des plus démunis, l’association perçoit des subventions, entre autres du Centre intercommunal d’aide sociale (CIAS) ou des communes. Autre rentrée pécuniaire : la vente les lundis après-midi, à tout petit prix, des vêtements toujours en bon état et des objets et meubles donnés par les particuliers. Les dons financiers et les partenariats, comme avec le Centre Leclerc de Vendôme, permettent ainsi de subvenir aux besoins des familles. «Le gros problème rencontré, c’est le manque de place pour accueillir tous les dons, qui stockés pour l’instant dans un pavillon. Il y a bien ce grand bâtiment, anciennement un centre de formation, qui nous permettrait de recueillir davantage de meubles. Nous avons sollicité la mairie et nous sommes en discussion pour un rendez-vous le 19 mai», souligne Alain.

 

Dans le local, la dizaine de bénévoles, avec une moyenne d’âge de 60 ans et plus, s’affaire à la tâche. Un manque de bras évident, comme dans toutes les autres associations. Même si d’ailleurs d’autres structures humanitaires proposent elles aussi de l’aide aux plus démunis, Alain souligne, très justement, qu’avec «la pauvreté, on ne peut pas être en concurrence, le principal c’est que tout le monde puisse manger».

 

Le Secours populaire, 21 rue Darreau, à Vendôme, tél. : 06 80 70 97 44.
Friperie et brocante ouvertes tous les lundis après-midi de 14h à 17h.


Association pour personnes handicapées du Perche ; APHP

Pour encore plus d’autonomie

Accompagner, héberger, promouvoir l’insertion sociale et professionnelle des personnes en situation de handicap c’est la mission de l’Association pour personnes handicapées du Perche ( APHP ) et c’est loin d’être facile tous les jours !

 

C’est jour d’affluence dans la salle Consigny. Partenaires, élus, amis, membres tous présents pour l’Assemblée Générale de l’association APHP. «Dans la continuité de la tâche de nos prédécesseurs entre autre Carmen Derré, fondatrice de l’association décédée en février dernier, ou de Joël Hallet notre président, nous gérons 8 établissements et services accompagnant 88 personnes à ce jour à la vie sociale» commence sa présidente par interim Michelle Guilbault . Poursuivant par le question des nombreuses personnes sur la liste d’attente faute de places disponibles et des personnes vieillissantes qui ne peuvent sortir des structures, faute de places adaptées dans la région, l’ APHP a bien conscience de la difficulté malgré l’aide précieuse de l’Agence Régionale de Santé ou du Département.

 

Cette association gère en plus de l’hébergement, l’ESAT des Arcades, ateliers protégés pour 46 emplois en blanchisserie, entretiens d’espaces verts, sous-traitance et restauration dont beaucoup d’employés ont reçu leurs diplômes validant leur acquis lors d’une soirée au Minotaure à Vendôme en 2016.

 

L’intégration à la population par des activités extérieures que l’on appelle dorénavant inclusion précisait Michelle Guilbault, est un véritable enjeu. «C’est ce auquel nous tendons le plus possible dans nos structures. Le Sport Adapté ou l’école de musique participent à ce parcours inclusif mais nous pouvons tous ensemble faire mieux encore» insistait elle. Depuis la fondation de l’association en 1981 et 37 ans après, le but de l’ APHP est bien de faire acquérir toujours plus d’autonomie aux personnes handicapées par tous les moyens, que ce soit par les activités professionnelles comme les activités extérieures. Pour se construire un futur à tous les âges de la vie, en somme comme tout à chacun.

Renseignement et adhésion : APHP – 11 rue des Grands Jardins-41170 Cormenon-02 54 80 74 45


USV Volley

L’ USV Volley se la joue en nocturne

Le samedi 2 juin, L’ USV Volley met les petits plats dans les grands pour vous accueillir à la 10e édition de son tournoi nocturne extérieur sur herbe ouvert à tous les amateurs de volley de la région.

 

USV VolleyAu programme, animation volley pour les plus jeunes de 16h à 18h sur base de structures gonflables, suivi du traditionnel tournoi.

 

Les matchs commenceront sous le soleil de la fin d’après-midi pour se finir au milieu de la nuit, dans une ambiance conviviale agrémentée de quelques surprises et alimentée par la buvette et les barbecues tenus par les bénévoles.

 

Le tournoi accueillera les débutants comme les confirmés par équipes (mixtes ou non) de 3 joueurs. Ainsi chacun pourra profiter d’un moment sportif et ludique au sein d’un petit coin de nature entre les bras du Loir.

 

Rendez-vous au stade des Grands-Prés derrière la piscine.

 

Inscription sur place à partir de 18h, 18 € par équipe. Début de tournoi à 19h.

 

Renseignement : vendomevolley@gmail.com ou 06.79.58.79.61
Source : USV Volley

© Copyright 2015-2020 Le petit Vendomois. All Rights reserved.

page 1/1