Cet article vous est proposé par Le Petit Vendomois
Article écrit par / Publié le 5 juillet 2020
Source:https://lepetitvendomois.fr/2019/03/page/3/

Vend’Asso ; Serhat ; Service Civique

Serhat en service

En mission depuis 8 mois au sein de Vend’Asso, réseau d’associations pour la promotion et le développement associatif, Serhat Ölmez quittera son Service Civique le 15 mars. Retour sur une expérience enrichissante.

 

Vend’Asso ; Serhat ; Service CiviqueEn juillet dernier, baccalauréat en poche, Serhat décide volontairement de s’engager dans une action citoyenne en commençant un service civique. «J’en avais vaguement entendu parler au lycée Ronsard mais ne sachant pas trop ce que je voulais faire près mon bac, c’était l’opportunité de me créer un réseau» détaille t’il. Regrettant que le dispositif ne soit pas assez valorisé alors que justement ces 8 mois permettent aux jeunes de mieux appréhender leur orientation en développant une mission au sein d’une structure accueillante tout en percevant une rémunération. En effet, le Service Civique est une mission solidaire d’intérêt général indemnisée sans condition de diplôme pour les jeunes de 16 à 25 ans et jusqu’à 30 ans pour les jeunes en situation de handicap. Neuf domaines d’action qui vont de la solidarité à l’éducation en passant par le sport, l’environnement ou la culture.

 

«J’avais une mission d’animation au sein de Vend’Asso. Ainsi, la création des Mardis Associatifs en novembre m’a permis de mettre en avant des associations sur le territoire qui viennent animer pendant 2 heures devant le grand public soit un atelier, soit une présentation de leur projet ou même une conférence». D’ailleurs, le prochain rendez-vous est fixé le 12 mars au Pôle Associatif Jules Ferry où l’association Stop aux Violences Sexuelles 41 animera une conférence à partir de 18h30. Des rencontres et la rédaction du bimestriel de Vend’Asso complétaient sa mission. «Une expérience très intéressante et qui me permet aujourd’hui de me diriger vers un projet d’Assistant d’Éducation au sein d’un établissement scolaire » conclut il. Le poste reste vacant et Vend’Asso recherche déjà un jeune pour venir compléter l’équipe de l’association dont Mathis, un autre «Service Civique» qui, lui, quittera sa mission en mai. Avis aux ambitieux !

 

Renseignement :
www.service-civique.gouv.fr
Vend’Asso :
www.vendome-associations.fr


Rouillac ; Charles Portel ; Paul Renouard

Une vente Vendô-vendômoise

Après le succès à Vendôme fin février de la très exceptionnelle vente de météorites réunissant les médias nationaux, la Maison Rouillac, commissaires priseurs de génération en génération à Vendôme, Tours et Paris présente à la vente le 16 mars deux rares tableaux de Charles Portel et Paul Renouard, deux représentations de la ville à deux époques différentes.

 

 

 

Le premier, Charles Portel, ancien conservateur du musée de Vendôme, peignait, au sortir de la Seconde guerre mondiale, des aquarelles pour ses amis. A l’origine du sauvetage du musée lors des bombardement de juin 1940 dans le quartier de la bibliothèque, il est également connu pour la création de papiers peints dans la célèbre maison Nobilis, des œuvres qui ornent certaines ambassades de France comme celle de Washington ou qui habillaient des chambres du célèbre paquebot France. «Plusieurs œuvres de ce peintre seront exposées et proposées à la vente dont ce joli tableau représentant la place Saint-Martin un jour de marché dans les années 50. Des couleurs vives, des aquarelles pleines de fraîcheurs, appartenant à une famille vendômoise et qui n’avaient jamais été montrées» souligne Philippe Rouillac.

 

 

Rouillac ; Charles Portel ; Paul Renouard

La deuxième œuvre, peinte par Paul Renouard, né à Cour-Cheverny, représente la Place devant l’église de la Madeleine à Vendôme pendant la guerre de 1870-1871 avec, comme scène, une escorte de prisonniers français maltraités par les Prussiens. Un tableau ressemblant fortement à une œuvre de ce même artiste qui a brûlé pendant les bombardements de 1940. «Je l’ai fait remarquer au vendeur qui possède plusieurs tableaux de ce peintre. Après vérification auprès du musée qui ne retrouve aucune trace du tableau original, il s’agirait sûrement d’une peinture de travail, une étude préparatoire au tableau final» s’interroge le commissaire priseur. Un rare tableau représentant une page d’histoire locale et qui pourrait intéresser le musée de Vendôme, ce qui lui permettrait de rester attaché à son lieu de création. Peut-être bientôt en exposition permanente au musée ? Un rêve qui pourrait devenir réalité…

 

Samedi 16 mars – 15h – Présentation et analyse de ses tableaux lors d’une conférence gratuite


Mars bleu

Mars Bleu 2019

Mars bleu est au côlon ce qu’octobre rose est au sein, c’est-à-dire un mois d’information afin de sensibiliser à l’importance de se faire dépister tous les 2 ans entre 50 et 74 ans.

 

Le mois de mars est l’occasion pour les autorités sanitaires de lancer la mobilisation contre le cancer colorectal. La campagne baptisée « Mars Bleu » doit permettre de sensibiliser et d’informer la population sur le sujet. En particulier, elle doit inciter les personnes âgées de 50 à 74 ans à recourir au dépistage organisé.

 

Mars bleu

 

Cancer colorectal : le 2ème cancer le plus meurtier avec plus de 18 000 décès par an

 

Le cancer colorectal se développe lentement, à l’intérieur du côlon ou du rectum, à partir de petites lésions appelées polypes. Au cours de leur développement certains polypes peuvent se transformer en cancer. Ce cancer évolue, tout d’abord, sans symptôme ni signe perceptible, d’où l’importance du dépistage.

 

Le dépistage organisé du cancer colorectal :

Le dépistage permet de réduire la mortalité et, par la détection des lésions précancéreuses, le nombre de cancers colorectaux.

Pour qui ? Les femmes et les hommes de 50 à 74 ans, sans antécédents personnels ou familiaux de maladie touchant le côlon ou le rectum et sans symptômes.

Pourquoi ? Détecté à temps, le cancer colorectal se guérit dans 9 cas sur 10. Un polype peut aussi être repéré avant qu’il ne se transforme en cancer. Les traitements seront moins lourds et moins longs.

 

Edition Mars bleu 2019 :

 

Mars bleuLe sport et l’activité physique marquent les principaux événements de cette édition Mars bleu 2019 dans le Loir-et-Cher. Et pour cause, beaucoup d’études nationales et internationales montrent clairement que la pratique régulière d’une activité physique diminue le risque de cancer.

 

Dimanche 17 mars, à partir de 9h30, Blois.
Pour la 4ème année consécutive, le CRCDC – Antenne 41 vous propose une marche nordique au Parc des Mées en partenariat avec le club d’athlétisme Vineuil, le centre Hospitalier Simone Veil, la Ligue contre le Cancer et Mutuale, la mutuelle familiale. Ouvert à tous, participation 2€ au profit de la Ligue contre le Cancer. 02 54 43 67 26 / 06 58 25 37 35.

 

Dimanche 24 mars, à partir de 9h30, Vendôme, place de la Liberté.
Le CRCDC – antenne 41 s’associe aux 40ème anniversaire des «Foulées Vendômoises» pour promouvoir l’activité physique dans le cadre de la prévention du cancer colorectal. Différentes courses sont proposées en plein coeur du centre ville.

 

Autres événements :

Dimanche 24 mars : balade cyclo bleue organisée par le CODEP 41 à Monthou- sur-Cher
Dimanche 31 mars : randonnée et visite du Côlon Tour© à Salbris.

 

Infos complémentaires sur www.depistage-cancer.fr/centre/adoc-41

Facebook 

 

CRCDC – Antenne 41 (anciennement ADOC 41)
Polyclinique de Blois – Tour de consultation
3 rue Robert Debré – 41260 La Chaussée Saint-Victor
02 54 43 54 05


La conquête du partage

La conquête du partage

Jean-Christophe et l’AMAP de Vendôme organisent une séance du film-documentaire « La conquête du partage » vendredi 15 mars à la Chapelle-Vicomtesse.

 

Le film sera suivi d’une discussion en présence du réalisateur, Damien Mansion, et d’un verre partagé.

 

La conquête du partageLa France est la principale surface agricole de l’Union Européenne, elle en a aussi la plus grande réserve d’eau et dispose d’un climat privilégié ; alors, la France pays de Cocagne pour l’agriculture ? Pas vraiment. L’agriculteur français est ce misérable qui vit dans la précarité et se suicide bien plus qu’ailleurs ; c’est lui qui vient râler souvent sur nos écrans parce qu’il vend mal son lait ou sa viande.

 

«J’achète mes légumes au marché bio à côté de chez moi ; j’essaie de me nourrir sainement, ne pas trop polluer, diminuer mon empreinte écologique… Plus ou moins satisfait de cette belle assiette et de cette bonne conscience, j’ai eu envie de voir qui sont ces personnes qui produisent les légumes qui me nourrissent». Ils s’appellent Clara, Fabien, Frédéric, Guillaume, Jeanne, Sylvain. Ce sont les «conquérants». Ils veulent produire des légumes bio pour une consommation locale, prêts à travailler plus et gagner moins. Travailler plus mais pas comme les «anciens». Ils veulent du temps pour eux, pour leur famille et un peu de vacances. Alors ils s’associent ; ils cherchent des appuis locaux, comme la création d’AMAP ou des entraides de voisinage. C’est tout un réseau qui se met en place où la traçabilité n’est pas qu’une étiquette sur un produit mais une qualité de relation à dimension locale.

 

Séance organisée par Jean-Christophe & l’Amap de Vendôme, 17 rue Roger Salengro, 41100 St Ouen, Paniers de légume et produits Bio tous les jeudis de 17h30 à 19h et dépôt le vendredi.

 

Vendredi 15 mars, 20h, salle communale, La Chapelle-Vicomtesse. Prix libre*,
dans la mesure des places disponibles. http://terreenvues.fr/
(*) Le coût de cette soirée est de 175 €.


Journée Nationale de l’Audition

Les oreilles au coeur de la santé

La 22e Journée Nationale de l’Audition se tiendra partout en France, le 14 mars 2019 ! De nombreux spécialistes proposeront au public d’effectuer un bilan auditif et répondront ainsi à toutes les interrogations des personnes désireuses de mieux être informées sur leur capital auditif.

 

Plus de 2 500 points d’accueil et relais d’information seront mis à la disposition du public, ce qui permettra d’accueillir un large public qui pourra bénéficier d’un test de dépistage auditif (sur rendez-vous dans certains endroits).

 

Voici 4 bonnes raisons pour réaliser un dépistage de son audition :

 

«Bien entendre, c’est bien comprendre». Faciliter l’intelligibilité de la parole contribue à réduire la charge mentale et intellectuelle pour décoder les conversations.

 

«Faire le point pour repérer». Les mécanismes de compensation peuvent amener à « cacher à soi-même » une éventuelle perte auditive. Perte auditive ou manque d’attention ? Aussi, seul le test permet d’objectiver la situation.

 

«Agir pour être bien avec les autres». Que le dépistage révèle une bonne ouïe, un traumatisme sonore aigu ou une perte auditive à compenser, dans tous les cas, il est préférable d’agir pour rester en relation avec les autres.

 

«Favoriser la bonne santé du cerveau». Que ce soit pour préserver son capital auditif ou pour compenser la perte de l’audition, le test permet de mettre en place les bonnes pratiques pour favoriser une bonne stimulation du cerveau à tout âge.


Jean-Pierre Sakoun ; Comité Vendômois De la Laïcité

Pourquoi faut-il s’opposer à toute modification de la loi de 1905 ?

Le Comité Vendômois De la Laïcité (CVDL) organise vendredi 15 mars sa 21ème conférence-débat sur le thème de l’opposition à toute modification de la loi de 1905 sur la laïcité avec la présence de Jean-Pierre Sakoun, Président du Comité Laïcité République.

 

Jean-Pierre Sakoun ; Comité Vendômois De la LaïcitéCet ancien conservateur des Bibliothèques et ingénieur au CNRS, pionnier de l’édition numérique en France, donne et intervient dans de nombreuses conférences et colloques au nom de la laïcité, et fut reçu récemment sur la chaine de TV Arte et Public sénat.

 

«On aurait pu croire que la loi du 9 décembre 1905 avait réglé une bonne fois pour toutes la séparation des Églises et de l’État. On aurait pu croire aussi que le principe de laïcité, tel que codifié par la constitution à l’article 1, par la loi de séparation et par la jurisprudence qui fait l’objet d’un large consensus national, ne serait pas saboté de l’intérieur par un gouvernement et un président qui considèrent que la loi de 1905 est un faux totem» souligne d’emblée Maryse Haslé, secrétaire active de l’association vendômoise qui soutient le principe français de la Laïcité qui nous distingue dans le monde entier. En effet, le gouvernement s’apprête à ouvrir une boite de Pandore en voulant adapter cette fameuse loi de laïcité à l’Islam pour qu’il ait toute sa place en France, notamment au travers du statut des associations cultuelles.

 

Le Comité Vendômois de la Laïcité, conscient de la gravité d’enjeux, a fait appel à Jean-Pierre Sakoun, militant laïque très actif, publiant très régulièrement des éditoriaux et des articles de fond, pour expliquer ce qui se trame en haut lieu contre la loi de 1905, sans que le gouvernement demande leur avis ni aux députés, ni aux sénateurs et encore moins aux citoyens de base. Car adapter ce principe de laïcité à une religion nouvellement installée en France c’est totalement contraire à la loi. Pourquoi ne pas exiger de l’Islam qu’elle fasse des efforts d’adaptation comme les autres religions l’ont fait, garantissant ainsi une cohabitation paisible de la croyance et de l’incroyance. «C’est pourquoi la remise en cause par le gouvernement de ses principes essentiels suscite de légitimes inquiétudes chez les citoyens respectueux de la laïcité, socle de la paix civile» conclut Maryse Haslé. Éclairage sur les tenants et aboutissants en présence de Jean-Pierre Sakoun lors de cette 21e conférence-Débat.

 

Vendredi 15 mars à 19h / Porte Saint Georges à Vendôme /
Conférence-débat «Pourquoi faut-il s’opposer à toute modification de
la loi de 1905 ?» organisé par le CVDL


portes ouvertes ; établissements scolaires

Portes ouvertes des établissements scolaires

Le moment des portes ouvertes des différents établissements scolaires est d’importance pour les élèves comme pour les parents. Découvrir les différentes options, les formations courtes ou longues, générales ou professionnelles… c’est l’instant privilégié pour poser et se poser les bonnes questions afin de faire un choix d’orientation correspondant aux besoins et aux souhaits des futurs écoliers, collégiens, lycéens, apprentis, techniciens…

 

Cliquez ici pour découvrir les établissements qui ouvrent leurs portes


Ensemble Atmusica de Tours ; Frédéric Pattar

« L’Homme qui faisait fleurir les arbres »

Ce conte traditionnel japonais mis en musique par Frédéric Pattar, compositeur d’aujourd’hui, et produit par l’Ensemble Atmusica de Tours sera présenté vendredi 15 mars, à 18h, dans la chapelle St Jacques à Vendôme.

 

Ensemble Atmusica de Tours ; Frédéric PattarDans le Japon ancestral, deux vieillards s’apprêtent à passer un hiver rigoureux. La rencontre d’un mystérieux chien blanc va les entraîner à vivre des aventures tout à fait incroyables.

 

Au fil de l’histoire, la harpe et les percussions peignent les paysages et les saisons, ponctuant le récit et l’agrémentant de nouvelles sonorités, créant un univers tantôt poétique, subtil et original, et tantôt dynamique et plein d’humour.

 

Les voix des personnages, les lieux et les évènements prennent vie grâce aux multiples trouvailles musicales du compositeur : éléments de percussions venus d’orient, utilisation atypique de la harpe, objets associés aux instruments…

 

Avec Mathilde Barthelemy (voix), Nathalie Cornevin (harpe), Alain Pelletier (percussions).

 

 

Vendredi 15 mars à 18h, Chapelle Saint-Jacques, Vendôme.
Rencontre à l’issue de la représentation
Organisé par les Amis du Conservatoire de Musique de Vendôme.

 

Tarifs : Gratuit élèves du Conservatoire. Gratuit adhérents de l’association
«Les Amis du Conservatoire». Extérieurs et non adhérents : Adultes 8€ / enfants 4€. Informations / réservations : vendomeamiduconservatoire@gmail.com / 06 19 91 33 53


Salon des Sciences

Salon des Sciences, invitation à la découverte du monde

La 3e édition du Salon des Sciences porté par Jean-François Ortemann, directeur de l’école Yvonne-Chollet, se déroulera en deux temps, l’un en mars, l’autre en mai.

 

Après 400 participants en 2017, année de la création, 800 l’an dernier, ce sont 1.500 qui sont espérés cette année. Une progression constante, fruit d’une stratégie de large accessibilité mais aussi et surtout d’une belle exigence qualitative.

 

La découverte de l’Ancêtre des ancêtres, Toumaï, et, par voie de conséquence, les origines de l’Homme, l’importance du cerveau et des bouleversements climatiques, avaient passionné écoliers et adultes ayant bénéficié des différentes présentations l’an dernier.

Salon des Sciences

Cette année, la biodiversité est à l’honneur avec une mention spéciale pour la primatologie. En mars, une exposition prêtée par l’association «Gorilla rescue center» sera présentée au public dans différents lieux.

 

Le 14 mars, à 18h, une conférence sera proposée par les élèves de l’école Yvonne-Chollet «la planète des singes sapiens».

 

Le 28 mars, trois chercheurs en primatologie, Adrien Meguerditchian, Céline Bret et Laure Hoenen interviendront lors de trois conférences sur la journée : la matinée sera consacrée aux scolaires de primaire et du collège au Palais des Fêtes, la deuxième sera tournée vers les lycéens du Ronsard, salle Jean-Gosset et la dernière sera ouverte au public au lycée agricole d’Areines.

 

Le 29 mars, de nombreuses associations locales (Perche Nature, la Maison Botanique de Boursay, Athena, l’ASV de Saint-Ouen, le Kangourou des Maths et Sciences 41), les primatologues parrains et Gorilla rescue center proposeront à douze classes (6 par demi journée) des ateliers qui déclinent la biodiversité,

 

Cette première partie sera suivie du salon de mai avec douze autres classes participantes et quatre parrains scientifiques.

 

 

Calendrier ouvert à tout public :

 

Exposition « Sur la piste des grands singes », prêtée dans le cadre du salon des sciences du Vendômois sera à l’Espace 102 à Vendôme les 13, 14 et 15 mars, et au gymnase G. Yvon à Vendôme le 29 mars

 

Conférence «la planète des singes sapiens» : le 15 mars à l’Espace 102 à Vendôme et le 28 mars au palais des fêtes à Vendôme

 

Ateliers «dans la peau d’un singe» et «on ne descend pas du singe, on est des singes»  : Le 29 mars au gymnase G. Yvon à Vendôme.


French Fab en mouvement ; Semaine de l'Industrie

« French Fab en mouvement »

La Semaine de l’Industrie, manifestation annuelle d’ampleur nationale, qui contribue depuis 2011 à changer le regard du public et plus particulièrement des jeunes sur l’industrie a, pour l’édition 2019, comme centre d’intérêt la « French Fab en mouvement » et se déroulera du 15 mars au 6 avril en Vendômois.

 

Le secteur de l’industrie reste prédominant sur le Vendômois. En effet, il représente près de 25 % des emplois, contre 18 % pour l’ensemble du département et un peu plus de 19 % à l’échelle régionale. Le secteur est créateur d’emplois même si des difficultés de recrutement subsistent, liées pour partie à un déficit d’image et à des représentations négatives de certains métiers. Et pourtant…

 

French Fab en mouvement ; Semaine de l'Industrie

 

 

L’industrie reste un secteur à fort potentiel de développement

Le Comité du Développement de l’Emploi, co-présidé par Léa POPLIN, Sous-préfète de l’arrondissement de Vendôme et Pascal USSEGLIO, Conseiller Régional, en partenariat avec le Conseil Départemental, la Communauté d’Agglomération Territoires vendômois, le Cercle des Entreprises du Vendômois, la Chambre de Commerce et d’Industrie, la Fédération des commerçants de Vendôme, se mobilise du 15 mars au 6 avril sur cette thématique.

 

L’objectif est la promotion de ce secteur d’activité, porteur d’emplois, auprès des demandeurs d’emploi, des personnes en reconversion professionnelle mais aussi des scolaires, de leurs professeurs et parents. Il s’agit également de porter à la connaissance du grand public la richesse et la diversité des productions locales, l’apport des entreprises dans l’attractivité du territoire.

 

Les rendez-vous proposés :
  • Lancement de la semaine de l’industrie avec un rallye par équipe «top chef de l’industrie», avec la participation des commerçants de Vendôme : vendredi 15 mars, à 11h, Place Saint-Martin / Rue du Change à Vendôme

 

  • Présentation d’ateliers ludiques de découverte des métiers de l’aéronautique : simulateurs de vol, casque de réalité virtuelle pour une immersion en plein vol, vidéos, présentation de la boîte à métiers. Par le groupe La ferme des étoiles et le GEAR de Romorantin vendredi 15 mars, à 14h30, au Lycée Ampère, rue Jean Bouin – Vendôme. Inscription : Territoires vendômois – 02 54 89 41 83

 

  • Exposition de pièces fabriquées par les entreprises vendômoises : du 15 mars au 6 avril dans les Commerces de Vendôme

 

  • Jeu concours «l’industrie s’invite dans vos commerces» du 15 au 30 mars : partez à la recherche des objets industriels fabriqués par les entreprises vendômoises, exposés dans les commerces de Vendôme. Bulletin de participation dans les commerces participants, à la Fédération des commerçants, à l’OTSI. Bulletin de participation et règlement téléchargeables sur les sites www.cercle-entreprises-vendomois.fr, www.vendome-developpement.com, www.fede-commerce-vendomois.fr. Un Iphone X à gagner

 

  • Visites d’entreprises de l’arrondissement de Vendôme pour les demandeurs d’emploi : Du lundi 18 mars au vendredi 29 mars.
    Réunion d’information : mardi 5 mars à 14h – 5 rue Diderot à Vendôme – Pôle emploi.
    Inscription obligatoire à Pôle emploi

 

  • Journée d’accueil des collèges dans les entreprises du Vendômois : les collégiens découvrent les entreprises, les métiers, les productions ; les chefs d’entreprise assurent les cours aux élèves en binôme avec un enseignant…
    Jeudi 21 mars – Zone activité Vendôme/Zone activité Saint-Amand-Longpré/Zone activité Naveil.
    Contacts : Cercle des Entreprises du Vendômois :
    entreprendre@cercle-entreprises-vendomois.fr

 

Contacts : Territoires vendômois : 02 54 89 41 83 – www.vendome-developpement.com 
Cercle des Entreprises du Vendômois : www.cercle-entreprises-vendomois.fr
Pôle emploi – 5 rue Denis Diderot à Vendôme – Mission Locale : 02 54 77 14 87 – OTSI Vendôme – 02 54 77 05 07
Fédération des commerçants Vendôme – 02 54 77 05 73

© Copyright 2015-2020 Le petit Vendomois. All Rights reserved.

page 1/1