Cet article vous est proposé par Le Petit Vendomois
Article écrit par / Publié le 5 juin 2020
Source:https://lepetitvendomois.fr/2020/02/

«Ceux de Verdun»

L’association nationale a été créée après la première guerre mondiale et se décline localement en amicales. Celle du Vendômois s’est constituée en 1991 grâce à la volonté de Régis Lorin dont Marc Sobalak a repris le flambeau il y a 3 ans.

 

Un devoir de mémoire pour tous. C’est la volonté de cette association, qui s’est étendue après la mort du dernier Poilu grâce à leurs descendants et amis. «A l’origine, l’association Ceux de Verdun servait à réunir les anciens soldats et à aider ceux qui étaient en difficulté. La fédération s’est occupée des veuves, des orphelins également, elle a travaillé dans le social énormément» détaille le président. Un devoir de mémoire, même si ceux qui l’ont vécu en ont peu parlé.

 

Aujourd’hui, l’association organise plusieurs événements comme l’exposition à la chapelle Saint-Jacques qui a toujours lieu la semaine du 11 novembre. «En 2019, nous avons travaillé avec le collège Jean-Emond autour du voyage scolaire à Verdun. Nous les avons aidés à le préparer avec leurs professeurs et ils avaient un espace dans l’exposition pour expliquer leur séjour» poursuit Marc Sobalak. Pour l’édition 2020, le président prépare tout un travail fastidieux sur les généraux français de la 1ère guerre mondiale. «Nous avons bien sûr plein d’idées pour les années à venir en abordant d’autres thèmes, comme celui des femmes pendant la guerre».

 

Vendredi 21 février à 11h, l’association fêtera le premier jour de la bataille de Verdun à la Borne, Avenue de Verdun à Vendôme comme chaque année. «Jusqu’à présent, nous commémorions cet événement le samedi le plus proche du 21 février mais dorénavant, nous souhaitons le faire le jour même» conclut le président.


VTT en AG

«Villiers Tout Terrain» (VTT), association vendômoise de vététistes, roule pour La Ligue Contre le Cancer pour la deuxième année dans l’organisation de la Villiersoise, une course et une randonnée en mars.

 

La trentaine de membres de l’association VTT roule ensemble, quelque soit le niveau, le mercredi soir et le dimanche matin, pour plus de convivialité. VTT propose également des sorties tout le long de l’année pour ses adhérents, des sorties compétitions mais également des événements familiaux. L’association entame sa 4e année d’existence et son président, Julien Ortet, avait convié, pour son assemblée générale en janvier, le président Dr Patrick Friocourt de la Ligue Contre le Cancer de Loir-et-Cher pour lui présenter le prochain événement du 22 mars. En effet, la 2e édition de la Villiersoise se met en place, une journée cycliste et randonnée dont 2€ lors de l’inscription seront reversés directement à la lutte contre le cancer. «Des parcours très intéressants pour les randonneurs et les rouleurs car nous passons dans le village pour rejoindre la colline surplombant la vallée du Loir avec une vue splendide» s’enthousiasmait le président Julien Ortet. Une manifestation organisée également cette année avec de nombreux sponsors comme la boulangerie de Villiers ou l’Indicateur Vendômois et des partenaires, comme l’Agglomération Territoires Vendômois ou la mairie de Villiers. Le syndicat Valdem sera également partenaire cette année avec des gobelets en plastique recyclables.

 

En fin d’AG, la parole fut donnée au Dr Patrick Friocourt «Nous récoltons de l’argent grâce notamment à votre action mais ces manifestations sont également l’occasion de transmettre une information sur le dépistage, très important pour la lutte» concluait-il. Dons et prévention font toujours bon ménage quand il s’agit de lutter contre ce fléau. L’association au grand cœur l’a bien compris.

 

Rens. et Contact : 06 28 43 37 49 / villierstoutterrain@gmail.com
Dimanche 22 mars / Plan d’eau de Villiers/Loir /
2e Edition La Villiersoise / Randonnée et parcours VTT


Amis du Château de Meslay

L’Association Culturelle des Amis du Château de Meslay tiendra son assemblée générale samedi 7 mars à 14h30 aux Greniers de l’Abbaye à Vendôme avec une conférence sur l’histoire des arts de la table.

 

Après l’assemblée générale statutaire, l’association accueillera Jacqueline Irmann Queneau, amie et adhérente qui donnera une conférence sur l’évolution des Arts de la Table en France entre les XVIII° et XIX° siècles.

 

Elle évoquera les types de repas et de table, le mobilier, la présentation des objets et accessoires, le décor de table, le nappage, le rituel de service (à la Française, à la Russe…), le service de boisson, les mets et breuvages servis, les recettes et les plats servis, …. Ce sujet est bien en phase avec l’histoire du château de Meslay puisque l’on sait bien que François de la Porte est mort d’apoplexie car «il aimait un peu trop la bonne chère», que Jean-François de la Porte avait une des meilleures tables de Paris grâce au génie de son maître d’hôtel d‘Ossigny, «le Paul Bocuse de l’époque», et qu’Hippolyte de la Porte aimait beaucoup recevoir ses nombreux amis dans cette belle salle à manger «néo régence» qu’il a fait réaliser à Meslay avec les meilleurs architectes et décorateurs de l’époque.

 

Passionnée d’histoire, Jacqueline Queneau Irmann a écrit et publié une dizaine d’ouvrages, essentiellement autour des Arts de la table et l’Art de vivre à travers les siècles, comme «L’Art de vivre au temps de Madame de Sévigné» écrit avec Jean-Yves Patte ou «La grande Histoire des Arts de la Table». Spécialiste du savoir-vivre et de l’art de recevoir à la Française, de la gastronomie du Moyen-Age à nos jours, elle participe régulièrement aux émissions de Stéphane Bern. Elle collabore avec les châteaux de Bussy-Rabutin, Champs-sur-Marne, la Motte-Tilly, Azay-le-Rideau pour de nombreuses manifestations, expositions, colloques ; elle a fait des recherches pour l’hôtel de la Marine, et donne régulièrement des conférences pour le château de Versailles, à l’étranger comme au Liban à la demande de l’Académie des Hautes Études Diplomatiques, ou à Moscou pour la maison Hermès.

 

A l’issue de la conférence, discussions avec Jacqueline et Philippe Irrmann, autour d’un verre pour échanger sur leur passion commune de l’histoire des arts de la table.

 

Samedi 7 mars, 14h30,
AG des Amis du Château de Meslay
Vendôme, aux Greniers de l’Abbaye,
5 rue de l’Abbaye. Entrée libre


Pour que l’association «Souvenirs, joies d’antan» vive

L’association, au sein de l’établissement hospitalier André Gibotteau, section Alzheimer, «Souvenirs, joies d’antan» tiendra son assemblée générale le 12 mars. L’occasion pour son bureau de passer la main après 12 ans d’activités.

 

«Je suis soignant dans les unités Alzheimer de l’établissement de santé comme la secrétaire et la trésorière qui sont à la retraite dorénavant» explique Philippe Piednoir, président de l’association. Créée en 2008 par ces trois soignants à l’initiative des familles dont un membre est atteint de la maladie,«Souvenirs, joies d’antan» récolte des fonds et des dons pour qu’ils soient utilisés dans l’animation de cette unité. «L’objectif unique est de permettre d’optimiser les dons versés. Depuis 12 ans nous organisons des expositions, nous participons à des lotos, des randonnées pédestres, des journées caritatives avec le Lion’s Club par exemple ou le Cabaret Madame Sans Gêne, dont le seul but est de nous faire connaître et de bénéficier des aides financières et subventions locales» souligne le président. Des actions importantes également comme ce voyage organisé à la mer pendant 5 jours pour les résidents ou des activités avec l’organisme Siel Bleu pour une prestation gymnastique, en coordination totale avec la structure hospitalière.

 

Aujourd’hui ces trois membres désirent se retirer et lancent donc un appel pour que cette association perdure, un appel vers les membres soignants des unités comme vers les familles. «J’accompagnerai bien sûr les futurs membres du bureau, mais notre devoir est d’aider les personnes atteintes de la maladie en leur apportant notre aide financière, nos idées et un peu de notre temps. Des actions complémentaires aux animations institutionnelles, nous devons les maintenir et les enrichir» lance Philippe Piednoir.

Assemblée générale le 12 mars 2020 –
contact : 06 02 25 45 64 – souvenirsjoiesdantan@hotmail.fr


Les OVALIDES

Après avoir posté sa candidature, le «Territoires vendômois» – club de rugby de Vendôme et Montoire-sur-le-Loir – est choisi pour accueillir les OVALIDES, mercredi 4 mars.

 

 

Les Ovalides est un tournoi UNSS (union nationale du sport scolaire) de rugby à 7 réunissant les meilleurs collèges et lycées de la région Centre. Les équipes seront composées de 10 joueurs, accompagnés par un enseignant de l’établissement. Cette compétition se déroulera mercredi 4 mars de 9h à 17h sur le complexe sportif des Grands Prés à Vendôme.

 

Ainsi, près de 900 jeunes, garçons et filles, se retrouveront pour disputer des matchs de rugby sous forme de poule, en vue d’une qualification pour les phases finales nationales. Des animations ponctueront cette journée avec entre autre la présence d’un car podium et des structures gonflables. En fin d’après midi, aura lieu la remise des récompenses avec trophée et médailles et un goûter sera offert.

 

Les principaux organisateurs des Ovalides sont l’UNSS région et département et la ligue du centre de rugby qui contribue avec un apport humain et financier. La Mairie de Vendôme fournit une aide logistique pour cet événement.


Médecin de garde chez Barillet

Depuis le 1er janvier, la Maison de Santé Pluridisciplinaire Barillet accueille, pour tout le Vendômois, la Maison Médicale de Garde.

 

Le système de garde en Loir-et-Cher évolue en 2020 avec une nouvelle organisation décidée par l’Agence Régionale de Santé 41 (ARS) et le Conseil de l’ordre des médecins 41. «Aujourd’hui, aucune Maison Médicale de Garde n’existait sur le territoire. Les médecins généralistes se débrouillaient directement dans leur cabinet. Avec la nouveauté qui fait que les secteurs ont fusionné, nous nous retrouvons avec un vaste périmètre, allant de Villedieu-le-Château à Oucques. Vendôme reste le point central géographique. Outre que le lieu est identifié comme un lieu de consultation, le fait de mettre en place le médecin de garde dans une Maison de Santé, proche de l’hôpital, permet également d’apporter de la sécurité, caméra et fermeture automatique ont été installées grâce à une aide de l’ARS» détaille le Docteur Laurent Coutrey, médecin généraliste. Pour le Vendômois, 15 généralistes vont donc se relayer dans ce cabinet à Vendôme, spécialement aménagé, qu’ils soient de Mondoubleau, de Montoire ou de Savigny.

 

«Il faut rappeler également que les gardes de week-end débutent le samedi à 12h et jusqu’à lundi 8h. C’est le SAMU41 qui adresse la population au médecin de garde selon le problème décrit au téléphone. Il faut donc obligatoirement composer le 15 et suivre les consignes données par le médecin régulateur pour tout problème de santé le week-end et après 20h en semaine» conclut le médecin.

 

Maison de Santé Barillet –
9 bis rue Robert Barillet-Vendôme


«L’aviation» d’hier à demain

L’Université du Temps Libre du Vendômois (UTLV) propose, lors de sa session de printemps du 2 au 30 mars, 8 conférences sur l’aviation, qui se dérouleront, à 14h30 au Centre de Soins André Gibotteau à Vendôme.

 

Lundi 2 mars – Histoire de l’Aéronautique. Avec le Général Hugues Silvestre De Sacy, ancien Chef du service historique de l’Armée de l’Air.
Jeudi 5 mars – L’armée de l’Air. Intervenant Officier de l’Armée de l’Air.
Lundi 9 mars – L’aéronautique navale. Intervenant Officier de la Marine Nationale.
Jeudi 12 mars – L’hélicoptère. Intervenant membre de l’Association Aéronautique et Astronautique de France.
Lundi 16 mars – L’aviation commerciale. Christian Ravel, Membre de l’Académie Air&Espace, Fondateur du Musée Régional de l’Air à ANGERS, ancien Commandant de bord à Air France.
Lundi 23 mars – L’aviation du Futur : les drones. Contre-Amiral Jacques PETIT, Spécialiste mondial des drones.
Jeudi 26 mars – L’aviation légère et sportive. Christian Ravel, Membre de l’Académie Air&Espace, Fondateur du Musée Régional de l’Air à Angers, ancien Commandant de bord à Air France.
Lundi 30 mars – Réunion de synthèse. Exposition d’aéromodélisme proposée par le Centre d’Aéromodélisme de Blois-Le Breuil. Présentation de la session d’automne. Verre de l’amitié.

 

contact : UTLV, 140 Fg Chartrain, Vendôme
www.utlvendome.fr, 02 54 77 43 68

 

L’aventure du Concorde

Jeudi 13 février, à 14h30, au Centre de Soins André Gibotteau, à Vendôme (entrée libre), se déroulera une conférence dont le thème portera sur l’aventure du Concorde et présentée par Pierre GRANGE, Président de l’Association des Professionnels du Concorde et du Supersonique (APCOS) et ancien pilote d’essais et pilote de Concorde.
Pierre Grange racontera l’histoire et le défi technologique que représentait pour la France des années soixante, cet avion fabuleux.
Vous revivrez un vol Paris New-York à Mach 2 dans ses dimensions techniques et commerciales. De la préparation du vol à l’atterrissage, vous découvrirez les différentes phases d’un vol supersonique ainsi que l’ambiance toute particulière qui régnait à son bord.


«L’année dernière, j’ai gagné les foulées»

Quel enfant vendômois n’a jamais couru aux foulées vendômoises ? Deux directeurs d’école livrent leur motivation à mobiliser le maximum d’enfants le jour de la manifestation.

 

Depuis 1992, les écoles du Vendômois ont la possibilité de participer aux foulées vendômoises. Elles sont nombreuses à adhérer, avec en moyenne 1200 enfants, représentant 35 écoles pour environ 1800 inscrits toutes épreuves confondues. C’est dire l’intérêt et l’engouement pour cette manifestation auprès de ce jeune public.

 

Les deux directeurs d’école rencontrés sont unanimes quant à l’engagement collectif que permet la participation à cette organisation, M. Bouguereau pour la Cormegeaie à Vendôme engagé depuis 7 ans et Mme Gallou pour l’école de Villerable investie quant à elle depuis 15 ans, avec la coopération de son adjointe Mme Lukacs. Les enfants courent pour représenter l’école et ainsi espérer gagner le challenge puisqu’un classement est établi au prorata du nombre d’élèves dans l’école et ceux présents à la manifestation. Les deux établissements scolaires rencontrés prennent à cœur le challenge et se disputent la première marche du podium chaque année. Les 5 premiers obtiennent de l’argent pour la coopérative. Une récompense est néanmoins immédiate et individuelle, tous les sportifs en herbe récupèrent une médaille, ce qui procure satisfaction et honneur. Arthur en CP à Villerable exulte en indiquant «l’année dernière, j’ai gagné les foulées». Les enseignants dispensent une préparation en amont avec notamment un cycle athlétisme dans le but de développer l’endurance et d’habituer les enfants à la foule.

 

La nouvelle situation géographique, dans le centre-ville de Vendôme depuis l’édition de 2019, rend l’épreuve plus agréable également. Cette journée de retrouvailles autour du sport, de l’échange, de l’engagement et du dépassement de soi procure du plaisir aux petits et grands.

 

Foulées Vendômoises, dimanche 29 mars
Facebook : Foulées Vendômoises
Inscriptions : klikego.com


Judo Club de Vendôme à l’heure des bilans

L’USV Judo est un club dynamique depuis 1956, date de sa création par le Dr Pierre Chevallier. Il le prouve encore malgré la baisse du nombre de ses licenciés, comme tous les clubs de France, et des résultats sportifs indéniables.

 

En présence de Séverine Durin, présidente de l’USV-UA, de Laurent Brillard, maire de Vendôme, de Sam Ba, adjoint en charge du sport et de Jean-Claude Mercier, conseiller municipal, Muguette Saillard, présidente de l’USV Judo dressait le bilan de la dernière saison 2018-2019 du club. Une saison marquée par le départ de Laurent Esnault, entraîneur salarié, déclaré inapte suite à sa longue maladie, au club depuis 30 ans. «Nous avons fait face à sa longue absence grâce à Bruno, Georges, Roger, Éric et Romain, nos enseignants salariés et bénévoles qui nous ont permis de passer ce cap difficile en associant Pascal et Guillaume pour leur aide précieuse» remerciait la présidente.

 

Ayant repris les rênes du club pour venir en aide à Philippe Maillard, Muguette Saillard a commencé à mettre en place des commissions (sponsors, animations,…) pour soulager le travail du bureau. Le club, c’est bien sûr du judo mais également du taïso (pratique douce du judo), des cours de jujitsu et un cours ludique en Ehpad dont la doyenne a tout de même 95 ans.

 

Quant aux résultats sportifs, ils sont plutôt bons. Eric Jouanneau, qui a repris la direction technique et qui accompagne les compétiteurs jeunes et moins jeunes, en dresse le bilan en fin d’assemblée. Johanna Ménard qui bat tous les records du club en ce moment avec sa participation au championnat d’Europe Universitaire à Zagreb en Croatie ainsi que l’équipe féminine qui a participé au championnat de France par équipe 2e division le 14 décembre pour la 2e année consécutive en se classant 7e de la compétition. «Tout le monde est un peu déçu par ce classement mais le résultat est plutôt encourageant et sera meilleur l’année prochaine» concluait-il.

Toute l’actualité de l’USV Judo : www.judovendome.com


Alimentation en eau potable, une compétence communautaire complexe

Ainsi que le prévoyait la loi NOTRe, l’alimentation en eau potable relève, depuis le 1er janvier, de l’agglomération Territoires Vendômois.

 

Mais, si sur le papier, tout est simple, il n’en est pas de même sur le terrain compte-tenu de la diversité des organisations locales précédentes. Certaines communes étaient rassemblées en syndicats regroupant jusqu’à cinq ou six secteurs et fonctionnaient en régie, c’est-à-dire en interne, alors que d’autres avaient mis en place un affermage confiant à un prestataire la gestion du réseau.

 

De cette diversité des organisations provient également une grande variété de l’état des réseaux et des finances. Certains secteurs ont connu des rénovations régulières des canalisations afin d’éviter, notamment, les déperditions d’eau au fil de la distribution, d’autres n’ont pas réalisé d’investissements structurels depuis longtemps. Idem pour les finances puisque quelques syndicats connaissent un important endettement…

 

De fortes résistances se font sentir sur le territoire pour conserver une indépendance désormais permise par l’évolution du cadre légal.

 

En effet, la prise de cette compétence pouvait être repoussée à 2026 et c’est le choix qu’ont fait les communautés voisines des Collines du Perche et du Loir & Haut Vendômois. La gestion de l’eau, pré ou post consommation, va se révéler un enjeu stratégique dans les années à venir compte-tenu de la raréfaction de la ressource eau et c’est donc dans cet esprit que chacun envisage les lendemains de l’organisation. Il faudra attendre les prochaines échéances municipales pour connaître le positionnement des nouveaux édiles communaux et intercommunaux sur le sujet.

© Copyright 2015-2020 Le petit Vendomois. All Rights reserved.

page 1/1