Cet article vous est proposé par Le Petit Vendomois
Article écrit par / Publié le 12 mai 2021
Source:https://lepetitvendomois.fr/2020/10/

Aux Essarts, Emilie fabrique des pâtes bio

C’est dans le petit village des Essarts, entre Vallée de Ronsard et Artins, au-dessus de la vallée du Loir, que s’est installée Emilie Guillon, une jeune femme originaire de Gombergean, en Petite Beauce, pour créer une production originale de pâtes bio.

 

Très impliquée dans l’écologie puisqu’elle a suivi une formation supérieure dans le secteur du recyclage des déchets, celle-ci a d’abord travaillé chez VALDEM, le syndicat de collecte des ordures ménagères qui dessert la région de Vendôme, puis a rejoint une grosse entreprise de compostage située dans la région parisienne. Proche du monde agricole dont étaient issus ses grands-parents, elle s’est sentie attirée par un travail dans l’agriculture, notamment en lien avec les céréales tout en souhaitant se tenir à l’écart de la boulangerie, nous a-t-elle expliqué. Elle a rencontré Bertrand Monier dit «le Barbu », qui a créé à la Ferme de la Guilbardière à Monthou-sur-Bièvre, dans le sud du département, une exploitation laitière biologique, utilisant des énergies renouvelables et produisant des pâtes bio commercialisées notamment sur le marché de Blois. C’est aux Essarts qu’Emilie effectue un stage chez François Martin, un céréalier bio ; elle a ensuite lancé sa propre entreprise adossée à la couveuse de la Coopérative d’installation en agriculture biologique (CIAP) ; elle lui a donné le nom de « La Ferme d’Alberte ».

 

Après avoir acheté une machine à fabriquer les pâtes qui tient une place importante dans son laboratoire, elle a commencé une production qui se veut totalement végétale, sans œufs, avec de la farine d’une variété ancienne de blé bio, barbu, aux grains dodus, dite « le poulard », cultivée par François Martin, et de l’eau ou du jus issu de légumes bio tels que ceux cultivés à Montoire par Julie de Féraudy (carottes, betteraves, tomates ou encore courges suivant la saison…). Laissant libre-cours à son imagination, elle peut ajouter des épices relevées tels que le curcuma ou le curry, sans addition de sel.

 

Pour donner une forme aux pâtes, il est nécessaire d’utiliser des moules ; ceux choisis par Emilie sont en bronze, un matériau dont les spécialistes estiment qu’il constitue un gage de qualité. A la Ferme d’Alberte, le consommateur peut trouver des pâtes fraîches (tagliatelles, spaghettis, tresses) ou sèches (linguinis ou encore tresses).

 

Malgré un emploi du temps très chargé dans lequel la jeune femme doit concilier ses préoccupations d’entrepreneur et celles de mère de famille, elle espère sortir de la couveuse d’entreprise dans un délai relativement court, ce qui implique qu’elle puisse se verser un salaire. Actuellement, elle écoule sa production sur le marché bio de Vendôme, sur les marchés de producteurs de Vallée de Ronsard à Couture-sur-le-Loir et de Montoire-sur-le-Loir ainsi que dans les magasins spécialisés de Vendôme et de Naveil.

 

« La Ferme d’Alberte », Emilie Guillon,
4 rue du Pâtis, 41800 Les Essarts. Tél. 06 27 40 03 96.

 

Xavier Campion


20 ans de production bio à Chauvigny-du-Perche

Au bout du chemin, au lieu-dit Beauchêne, Denis et Étienne Habert exploitent le Gaec de La Grenne en diversifiant leur culture depuis maintenant 20 ans : volailles, bovins, mais également cidre, huile de colza ou tournesol et lentilles se retrouvent sur les marchés ou les magasins bio de la région comme au magasin Les Bios du Coin à Montrieux-Naveil.

 

ls n’ont pas attendu d’être à la mode. Déjà, en 1983, lorsque Denis s’installe, il ressent le besoin de produire autrement. « J’ai bien sûr commencé mes cultures en conventionnel mais, au fil des lectures et rencontres, nous nous sommes, mon frère et moi, persuadés très vite d’éliminer tous les entrants chimiques pour convertir en dix ans toute l’exploitation en bio » détaille Denis Habert. La famille a toujours élevé de la volaille et des bovins, même du temps de leurs parents. « Nous sommes adeptes de la diversité de nos productions pour l’équilibre de la ferme. Naturellement, en faisant nos tourteaux avec nos céréales pour nos bêtes, nous avons développé une huilerie pour une pression à froid ou avec nos pommes une cidrerie » poursuit-il.

 

Depuis 15 ans, le Gaec de la Grenne vend en direct sa production sur place ou sur plusieurs marchés bio à Vendôme le mercredi ou Mondoubleau le samedi mais également Orléans, Blois ou Amboise ainsi que la livraison de leurs produits dans des Amap parisiennes. En fort développement, le laboratoire sur place emploie deux bouchers-charcutiers pour toutes les transformations apportées aux volailles et bovins comme rillettes, saucisses ou chair de volaille. « Aucune irrigation sur les 210 hectares que compte la ferme, nous sommes auto-suffisants pour nourrir nos animaux, les parcelles tournent pour l’équilibre de l’exploitation, aucune perte, la chaîne est complète » conclut l’agriculteur, heureux mais inquiet sur l’auto-destruction de la planète.

 

Famille Habert – Gaec de la Grenne –
Ferme de Beauchêne à Chauvigny du Perche – 02 54 80 51 89
www.famillehabert.fr.
Production en vente sur place à la ferme ou sur les marchés ainsi qu’au Bio du Coin à Montrieux


Concours international de Belcanto Vincenzo Bellini

Des candidats exceptionnels venus du monde entier en lice pour la 10e édition du Concours International de Belcanto Vincenzo Bellini !

 

La 10e édition du célèbre Concours aura lieu à Vendôme, les 6 et 7 novembre prochains, à l’Auditorium Monceau Assurances.

 

Le Concours, dont la particularité est d’être la seule compétition dédiée exclusivement aux voix et répertoire belcantistes, doit sa notoriété internationale à son exceptionnel niveau et au choix de ses candidats, sélectionnés aux quatre coins du monde, et dont tous les Premiers Grands Prix font la Une des plus prestigieuses distributions internationales, à l’instar de Pretty Yende ou Roberta Mantegna, pour ne citer qu’elles.

 

Dix-sept candidats de douze nationalités différentes s’affronteront pour cette dixième édition. Un jury prestigieux aura la difficile tâche de choisir celui ou celle qui portera encore très haut les couleurs du Belcanto. Le Public aura lui aussi son mot à dire lors de la Finale en décernant son Prix au candidat de son choix.

 

L’édition 2020 est promise cette année encore à bien des découvertes et surprises !

 

Un rendez-vous immanquable pour les amoureux de grandes voix lyriques !

 

Concours International de Belcanto Vincenzo Bellini – 10ème édition
Auditorium Monceau Assurances
1 av. des Cités unies de l’Europe, 41 100 Vendôme (face à la Gare TGV)
Vendredi 6 novembre à 19h et samedi 7 novembre à 20h

 

INFOS PRATIQUES :

Billetterie disponible en ligne sur billetweb.fr («Concours Bellini»), sur la page d’accueil du site officiel
www.bellinibelcanto-internationalcompetition.com ou sur place 45 min avant le début de chaque épreuve*.
Informations et réservations :
musicarte-org@live.fr / 06 09 58 85 97
Prix des places : Pass 2 soirées : 30€ /
Demi-Finale : 15€ (-12 ans : 10€) /
Finale : 20€ (-12 ans : 15€).
Parking disponible dans l’enceinte du Campus.
Attention: nombre de places réduit selon consignes sanitaires. Réservations préalables conseillées.
* Dans la limite des places disponibles.


SCoT toujours

Lors du premier comité du SCoT (Schéma de Cohérence Territoriale) qui vient d’inaugurer le 9 septembre une nouvelle mandature de 6 ans, Nicolas Haslé a été réélu à sa tête.

 

Avec une démarche collective et participative de réflexion et de projet d’urbanisme ainsi que d’aménagement du territoire à l’échelle de l’arrondissement de Vendôme, donc du Grand Vendômois, le SCoT traite l’habitat, la mobilité, la transition écologique comme le développement économique, numérique ou les services.

 

Pour mener à bien tous ces projets, l’élaboration du SCoT est prioritaire. C’est pourquoi le syndicat mixte a missionné le cabinet Atopia, afin d’accompagner l’élaboration du SCoT des Territoires du Grand Vendômois dans la rédaction des documents et du contenu ainsi que pour la stratégie du projet. « Élaborer le SCoT, c’est mettre en question, en projet, en mouvement pour relever ensemble et à notre façon, selon notre ambition, le défi des transitions, de l’attractivité et de la solidarité territoriale. Toutes les parties de notre territoire sont représentées au sein de notre assemblée. Aucun territoire, qu’il soit rural, péri-urbain ou urbain n’y est oublié ou sacrifié. Chacun a sa spécificité, son rôle à jouer, ses atouts et sa mission pour le corps tout entier du territoire. Le but est d’avancer et de s’ouvrir ensemble » détaille le président.

 

Le SCoT pourrait se définir comme la mise en scène du projet de vie du Grand Vendômois pour les 20 ans à venir grâce à l’attractivité renouvelée, les richesses nouvelles dégagées qui permettront la solidarité territoriale. Prévoir l’avenir ensemble à l’échelle de notre territoire, en somme, pour être prêt, demain, à relever le défi de l’attractivité et de la réinvention de la ruralité. « Une ruralité dynamique, moderne, saine, solidaire et joyeuse » concluait Nicolas Haslé.


Résurgence en Assemblée Générale

Résurgence, de belles rencontres au service du patrimoine en Vendômois

 

Bien connue pour œuvrer, depuis cinquante ans, à la sauvegarde et à la restauration du patrimoine du Vendômois, Résurgence, soutenue par ses nombreux adhérents, compte une quarantaine de membres actifs qui, chaque semaine, investissent bénévolement l’atelier vitrail et les chantiers en cours du patrimoine bâti, comme ceux de la Grange médiévale de la Couture ( XIVe siècle) à Montoire-sur-le-Loir et de la remise en état du Lavoir des Cordeliers dans le Parc Ronsard, à Vendôme.

 

Ayant eu le regret de reporter son assemblée générale annuelle prévue en mars pour cause du Covid, l’association convie ses adhérents en assemblée générale samedi 24 octobre 2020 à 16h dans les Greniers de l’abbaye à Vendôme.

 

La réunion s’achèvera par la présentation de «Résurgence, 50 ans de belles rencontres au service du patrimoine en Vendômois», illustrée par un diaporama :

 

1970-2020 Résurgence a 50 ANS…

…Un heureux programme de festivités, autour des sites restaurés par l’association, devait cette année, s’ajouter à son traditionnel concert de juin qui, lui aussi, n’a pu se dérouler. Pour célébrer ce demi- siècle d’activité, Résurgence garde l’espoir, en 2021, d’une 51e année festive…

 

Samedi 24 octobre à 16h
dans les Greniers de l’Abbaye à Vendôme
Entrée libre et gratuite.
Réunion tenue dans le respect des consignes
sanitaires du moment.
De ce fait, places limitées.
Info : 06 72 98 33 93


Claire Foucher-Maupetit à la tête du Pays

Après les élections municipales, vient le temps des élections des membres des syndicats. Le Pays Vendômois n’échappe pas à cette règle et, après 10 ans à la tête du Pays, Isabelle Maincion cède sa place à Claire Foucher-Maupetit, maire de Selommes, conseillère départementale et vice-présidente de l’Agglomération Territoires Vendômois en charge de la politique de santé.

 

Tous à distance et masqués, les élus de l’arrondissement de Vendôme, près d’une centaine, étaient présents dans l’amphithéâtre du Minotaure pour élire électroniquement la nouvelle présidente du Syndicat du Pays Vendômois lundi 14 septembre et son bureau ainsi que les vices-présidents.

 

Comme elle le soulignait lors de son discours, émue, petite fille née à Villemardy, 8e sur une fratrie de 9 enfants, Claire Foucher-Maupetit mesure la mission qui lui est confiée en succédant à Paul Martinet, Maurice Leroy et Isabelle Maincion. Créé en 1996, le Pays Vendômois est l’intermédiaire entre la Région et les élus locaux, que ce soit pour les services de proximité ou de développement comme la transition énergétique, une structure qui facilite l’aménagement du territoire collectivement. « Nous possédons entre nos mains une extraordinaire opportunité de construire et bâtir ensemble. Le Pays Vendômois est une marmite à idées comme cela est dit souvent. Mon souhait est que vous puissiez vous l’approprier pleinement » détaille-t’elle.

 

En effet, le syndicat qui réunit les communes de l’arrondissement apporte des fonds via le Conseil régional Centre Val-de-Loire, aussi bien de l’État que de l’Europe mais, il faut que les projets soient accompagnés. « Rien n’est simple, il faut aller chercher cet argent avec obstination pour nos administrés même si les démarches doivent être simplifiées, mener à bien son projet est parfois compliqué. Nos actions peuvent aussi bien agir sur le monde économique mais également sur le monde touristique, agricole, social, culturel, énergétique, environnemental, médical, etc… Ces actions doivent être simples et possibles, nous les étudierons tous avec Sylvie Maino, notre directrice et nos agents de développement. Rien ne sera possible sans vous, le Vendômois fourmille d’idées extraordinaires et quand on a 24 ans, on est jeune, tout reste à faire » conclut la nouvelle présidente.


A la découverte de sentiers et chemins forestiers vendômois

Dimanche 25 octobre, l’association BALADE propose sa 14e édition des « Sentiers Vendômois ».

 

Un choix de 9 boucles entièrement balisées vous permet de découvrir des sentiers et chemins forestiers des alentours de Vendôme. Cette activité n’est pas une compétition, elle est en allure libre.

 

Chacun devra respecter les règles de distanciation sociale et les gestes barrières.

 

Les départs s’effectueront à la salle de Courtiras (10 rue du Lubidet, route du Mans) à Vendôme:

dès 7h00 pour les 4 boucles de 24 à 34 km
à 7h30 pour les 3 boucles de 15 à 21 km
de 8h30 à 10h pour les boucles de 6,5 et 10 km

 

Des ravitaillements sont assurés par les membres de l’association tout au long du parcours.Pensez à apporter votre gobelet.

 

Ces 9 boucles sont gratuites pour les enfants de moins de 15 ans et une réduction est accordée aux licenciés de la Randonnée.

 

Pour plus d’info :
téléphoner au 06 89 25 06 11 ou 06 23 82 14 14,
mieux encore visiter le site  :
www.balade-vendome.fr


«J’ai testé pour vous….,» le foot féminin

A l’heure où la presse parle d’Eugénie Le Sommer, j’ai testé le foot avec les féminines de l’Union Sportive Vendômoise section Football.

 

 

Rassurez-vous, je ne me déclare pas la nouvelle Eugénie Le Sommer, ni même nouvelle pratiquante. Mais essayer le football de manière encadrée était une première, ce sport si populaire, connu de tous et facilement praticable.

 

De nature plutôt mauvaise joueuse, je me suis toujours dit qu’un sport collectif ne pourrait pas être mon activité de prédilection. Notamment face à l’adversaire, où je ne saurais pas forcément être «fair-play». Pour cette séance d’entraînement, je me devais, de toute façon, de rester à ma place, déjà puisque toutes les joueuses ont largement plus d’expérience que moi et que je ne possédais ni crampons ni protèges tibias. Or pour une bonne pratique du foot ces accessoires restent essentiels.

 

J’ai été accueillie de manière sympathique par l’entraîneur Yohan et ses joueuses âgées de 13 à 35 ans, sur le terrain synthétique des Maillettes. La séance débute par un échauffement que les sportives gèrent toutes seules afin d’être en autonomie les jours de match. Ensuite quelques matchs, sur la moitié du terrain sont effectués pour travailler la qualité de passe, la bonne gestion de l’espace et développer la cohésion de groupe…

 

L’entraînement se termine par des étirements gérés encore une fois en autonomie par chaque fille pendant le débriefing du coach et ses quelques assistants. Les filles séniors avaient un match de prévu le lendemain de mon test, à Châteauroux, qu’elles ont malheureusement perdu, 5 à 0. Au vu de la remarque d’une des joueuses «mais tu as déjà joué au foot ?», je conclus que j’étais plus un boulet qu’une bonne coéquipière ; rester attentive à chaque mouvement du ballon est assez compliqué mais cette séance était chaleureuse puisque collective. Et qui sait, peut-être qu’une des joueuses sera, elle, une nouvelle Eugénie Le Sommer…

USV Football
us-vendome.footeo.com
Facebook : Vendôme Foot

 

Associations et clubs sportifs cette rubrique «j’ai testé pour vous…» est idéale pour vous !
Si vous souhaitez que j’essaie une activité afin de la mettre en valeur et de susciter de l’intérêt chez nos lecteurs, contactez la rédaction au 02 54 72 91 33, lepetitvendomois@gmail.com.


Des silhouettes et visages chez le bijoutier

Tous les deux mois, Laurent Potier propose, à Vendôme, de présenter dans sa galerie au sein de sa joaillerie le travail d’un artiste. Jusqu’à la fin du mois, Souleymane Barry expose ses œuvres rue Marie de Luxembourg, visages bleus et personnages imaginaires et oniriques sur fond coloré pour cet artiste blésois.

 

Avec une technique d’aquarelle, ces visages à la couleur bleue expriment la sensibilité de l’artiste. « En laissant couler la peinture très diluée à l’eau, je prends les parties d’ombre et de lumière pour rehausser certains traits afin que les visages apparaissent. C’est un travail spontané et fluide, non retouché » explique Souleymane Barry, artiste d’origine Burkinaise.

 

Travaillant plutôt les grandes œuvres, parfois des 4m x 3m, il s’est adapté au lieu. « C’est une sorte de challenge, cela me permet de me remettre en question. Quand je travaille mes grands formats, j’ai plus de liberté pour m’exprimer. Les petits cadres sont parfois plus difficiles à faire, mais ils expliquent le travail d’espace parce qu’un artiste, pour moi, doit s’approprier l’espace et sortir de sa zone de confort est toujours intéressant » souligne le peintre.

 

D’autres œuvres présentes dans la galerie sous forme de collage et acrylique avec parfois des ocres fixés à la colle, Souleymane aime explorer des styles différents. « J’aime aborder plusieurs œuvres car les moments où je peins sont toujours différents. D’autres tableaux sont plus un travail de matière. Mes émotions sont souvent dans mes œuvres » conclut-il.

 

Souleymane Barry expose jusqu’à la fin du mois
dans la galerie Laurent Potier – rue Marie de Luxembourg à Vendôme
– ouvert du mardi au samedi.


Dominique Mansion, artiste par excellence

«Volumétries» au musée de Vendôme

Né le 31 août 1952 à Chauvigny-du-Perche, Dominique Mansion, sculpteur, aquarelliste, ethnobotaniste, est le créateur du Chemin des trognes à Boursay. Diplômé de l’Ecole des Beaux-Arts de Tours, il est un illustrateur nature réputé. Il est l’auteur de nombreux ouvrages de référence dont La flore forestière française, l’Agenda nature.

 

Affirmant son engagement en faveur du bocage et des haies, Dominique Mansion a fondé l’association Perche Nature en 1980. En 1999, il réalise un jardin pour le Festival des jardins de Chaumont-sur-Loire, l’installation mettant en scène des trognes perdure l’année suivante. Cette année 2020 marque le 40e anniversaire de l’association et elle célèbre en même temps l’année des Trognes.

 

L’exposition présentée au musée de Vendôme est constituée d’œuvres végétales réalisées à partir de tailles et d’écorçages.

 

Musée de Vendôme (Cour du cloître de la Trinité), Accès libre :
samedi et dimanche de 10h à 12h et de 14h à 18h.
Présentée au musée jusqu’au 23 janvier 2021

 

«Le petit musée pour regard curieux» à Thoré-la-Rochette

Dominique Mansion a créé une œuvre au cœur du Moulin de la Fontaine à Thoré-la-Rochette, à partir de troncs d’arbres écorcés (frêne et chêne) présents dans le petit bois voisin. Ces trognes géantes transpercent les étages de la bâtisse restaurée.
Cette exposition intégrera «2020 Année des trognes», une initiative de l’Agence Française pour la biodiversité, «Arbre et Paysage 32» et la Maison Botanique de Boursay, et qui a pour but de faire connaître, créer, réhabiliter, restaurer et valoriser les trognes, par l’organisation de divers événements partout en France : conférences, ateliers, chantiers participatifs, formations, expositions, etc.

 

Ouvert de 14h à 18h, les mercredis, samedis et dimanches, jusqu’au 18 octobre
et tous les jours du 19 octobre au 1er novembre (Toussaint).
Groupes, scolaires et centres de loisirs sur rendez-vous. Tout public

 

Autres animations avec Dominique Mansion :

• BRICO-TROGNE : Atelier pour enfants samedi 24 octobre, trois sessions : de 10h30 à 12h30 / de 14h à 16h / de 16h30 à 18h30. Enfants de 7 à 12 ans / Participation 5€. Dans la limite de 10 places disponibles par session. Inscriptions : info@zone-i.org

• NOCTURNE : En présence de Dominique Mansion, visite guidée de l’exposition. Apportez vos lampes de poche ou frontales. Samedi 31 octobre à partir de 17h30

© Copyright 2015-2020 Le petit Vendomois. All Rights reserved.

page 1/1