Menu

Des crus estampillés « Vendôme »…

Des crus estampillés « Vendôme »…

Pour la promotion du Pineau d’Aunis, la Ville de Vendôme a mis les bouchées doubles en sélectionnant des bouteilles issues uniquement de ce cépage, emblème local et typique du territoire.

 

Fruit d’une concertation avec le syndicat de l’AOC des Coteaux du Vendômois, une commission de dégustation, encadrée par un œnologue, a été mise en place pour réaliser deux fois par an, au printemps pour les vins gris et à l’automne pour les rouges, une sélection des meilleures bouteilles issues de ce cépage. Une commission partagée entre élus et viticulteurs afin d’arborer sur l’étiquette des crus sélectionnés la précieuse collerette arborant le logo «Vendôme, plus qu’une place».

 

Pour Nicolas Parmentier, secrétaire du syndicat de l’AOC Coteaux du Vendômois : «Cette démarche est intéressante car, très souvent, les jury d’appellations dégustent les vins avant leur mise en bouteille. Ce n’est donc pas le produit fini qui est testé. C’est donc un gage de qualité supplémentaire et tous les viticulteurs adhérents du syndicat peuvent soumettre leur production.»

 

En gris, parmi les cuvées sélectionnées : celles de la Cave coopérative du Vendômois, du domaine Patrice Colin, de Denis Nourry, de la cave de la Berthelotière, des domaines du Four à chaux et de Brazilier. Du fruit, de la vanille, de la pêche, de la poire, cannelle et amaretto… toute une déclinaison aromatique qui devrait séduire touristes et Vendômois.

 

Une opération qui vise à sensibiliser les bars et restaurants du Vendômois sur cette référence de vin local et les inciter à les proposer sur leur carte dès cet été.

A consommer avec modération

Jean-Michel Véry

Jean-Michel Véry

Journaliste à Politis, à Europe 1, au Petit Vendomois, rédacteur "tourisme" à Néoplanète, pigiste au Figaro et à l'Optimun.


À lire également

Patrimoine naturel préservé en bordure du Loir-et-Cher

Lundi 4 juillet a marqué un moment important pour la préservation de la biodiversité sur cette partie frétevalloise de la

Hommage à Jean Bernadac, homme de passions

  André Fleury, président de Résurgence en Vendômois En l’église de Saint Martin des Bois le 31 mai 1017

L’appli «QuelCosmetic» fait peau neuve

Substances indésirables : plus de 120 000 cosmétiques passés au crible de la nouvelle version de l’appli «QuelCosmetic». Sept mois après

Commenter cet article

Loading Facebook Comments ...

Aucun commentaire

Écrire un commentaire
Aucun commentaire pour le moment! Vous pouvez être le premier à commenter cet article!

Écrire un Commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs obligatoires sont marqués d'une *

X