Menu

Des énergies positives à Villiers

Des énergies positives à Villiers

Un an et demi d’existence pour Energies Vendômoises, cette jeune association qui promeut les énergies renouvelables et qui prépare sa deuxième assemblée générale, le 23 mars, à Villiers-sur-Loir.

 

Monter des projets d’énergies renouvelables, entre autres le photovoltaïque, pour et par des Vendômois, tel est le but de cet association. «Plutôt que se poser tous la question individuellement, nous nous sommes associés pour réfléchir à plusieurs et avancer ensemble», explique Nicolas Deruelle, l’un des initiateurs de l’ association Energies Vendômoises. Se réapproprier la problématique énergétique en mettant en place un certains nombre de règles citoyennes et participatives ayant pour but de s’impliquer avec humilité dans cette démarche de transition énergétique, laquelle devient avec le temps urgente.

 

Un an et demi a été nécessaire à ses quinze membres du départ pour se structurer car, comme ils le soulignent, des projets de production énergétique se montent avec une structure juridique solide. «La chance que nous avons, c’est que les membres de cette association ont tous des compétences différentes et diversifiées. L’informatique pour certains, d’autres venant de l’industrie, donc des chefs de projets, des agriculteurs, des élus, des techniciens… Cet ensemble nous a permis d’avancer assez rapidement. De plus la vocation de ces projets s’inscrit également dans une logique de territoire, de travailler en commun avec les citoyens et en liaison avec les collectivités», détaille Alain Buron, membre actif de l’association.

 

En lien avec l’association nationale Energies Partagées, qui rassemble un réseau d’associations locales porteuses de mêmes projets, Energies Vendômoises a pu se former sur les compétences qu’il lui manquait, en profitant du retour d’expériences d’autres entités. Tout en se structurant, l’association a commencé à avoir des contacts et des projets avec des entreprises, agriculteurs et collectivités vendômoises, intéressés par une démarche participative autour de l’énergie renouvelable. Dernièrement, en apprenant son existence, la société Quadran, une entreprise privée qui met en place des projets de production d’énergie renouvelable, a pris contact avec l’association pour un partenariat pour le projet de champ voltaïque sur la commune de Montoire-sur-le-Loir. «Ces sociétés se positionnent sur des appels d’offre de l’Etat et celui-ci les incite à avoir une démarche participative. Nous avons donné notre accord pour engager un dialogue mais en revanche nous posons nos conditions pour que cela respecte nos valeurs», se défend Nicolas Deruelle. L’association, par le biais de la création d’une entité Picvert SAS, va lever des fonds citoyens locaux, lesquels vont pouvoir devenir actionnaire. «L’objectif, c’est que la richesse produite soit répartie de différentes manières. A l’évidence, un retour sur investissement, mais aussi que cela permette d’investir dans d’autres projets et donc de devenir un levier au développement des énergies renouvelables. Nous avons aussi l’ambition que cette richesse puisse également servir à des projets pédagogiques, des événements et d’aider des structures qui ne reposent que sur des subventions et du bénévolat», conclut Nicolas Deruelle. Une toute jeune association qui noue plusieurs partenariats avec des acteurs locaux, comme l’économie solidaire ou des associations environnementale, un réseau d’énergie positive dans toutes les directions en somme.

 

Réunion d’information : jeudi 8 mars à 18h30 à Meslay, salle communale.
Assemblée générale : vendredi 23 mars à l’Artésienne de Villiers-sur-Loir.


À lire également

Memorabilia Rochambeau

Un évènement se prépare à l’hôtel des ventes de Vendôme le vendredi 20 mai, une présentation de documents rares de

Une nouvelle salle au Minotaure

En Novembre, le Minotaure à Vendôme inaugurait sa nouvelle salle pour les spectacles et les congrès. Ce 3e volume aux

27e grande vente aux enchères de haut niveau

La famille Rouillac s’installe au château d’Artigny (Indre-et-Loire) Le rideau est tombé sur l’Orangerie du château de Cheverny qui ne

Commenter cet article

Loading Facebook Comments ...

Aucun commentaire

Écrire un commentaire
Aucun commentaire pour le moment! Vous pouvez être le premier à commenter cet article!

Écrire un Commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs obligatoires sont marqués d'une *

X