Menu

Editorial de Octobre 2017 : Au départ, Luther…

Editorial de Octobre 2017 : Au départ, Luther…

La vieille de la Toussaint, le 31 octobre 1517 à Wittemberg, dans l’est de l’Allemagne au sud de Berlin, les fidèles se préparent à prier et faire un don en espérant acheter leur paradis. Une pratique d’indulgence qui s’est développée dans une Europe terrifiée par le purgatoire et la perspective de l’enfer. Martin Luther, moine et professeur est indigné de la dérive marchande de l’Eglise et défend des propositions dont 95 thèses contre les indulgences qu’il vient placarder sur la chapelle du château de cette petite ville de Saxe. Par ce simple geste de contestation, Luther lance, il y a 500 ans, une réflexion qui deviendra la Réforme protestante. En accusant les indulgences, Luther attaque le pape Léon X qui ne supporte pas que son autorité soit contestée. L’argent récolté de ces places achetées pour accéder au paradis sert à financer entre autre la gigantesque basilique Saint-Pierre de Rome, ce symbole d’une Eglise riche et qui profite de l’angoisse de ses fidèles. La détermination de Luther par ses écrits vendus à plus de 300 000 exemplaires et sa volonté d’ouverture d’un débat public, sera l’une des causes de la rupture des protestants et des catholiques.

 

Excommunié en 1521, Martin Luther entraine à sa suite une grande partie des princes allemands qui vont quitter l’Eglise catholique, permettant ainsi pour une des premières fois dans l’histoire de la chrétienté de s’interroger qu’en dehors de l’Eglise, il y a dorénavant un salut. La Réforme est prônée et reprise plus tard par le français Jean Calvin ou par l’écossais John Knox, une volonté d’un retour aux sources du christianisme et donc par extension un besoin de considérer la religion et la vie sociale d’une autre manière. Privilégier la Bible et le rôle des laïques, c’est tout le mérite de Luther d’avoir lié le christianisme à la modernité de l’époque, commençant ainsi le courant humaniste. Martin Luther quitte les ordres monastiques et se marie. Pasteur devient un métier et non plus un état hors du monde pour une élite mais dans la réalité de tous les jours pour chacun.

 

La vérité n’est donc plus une réalité divine exprimant un ordre naturel, elle n’est plus incarnée par des rois ou des papes qui en seraient les détenteurs. Ils n’ont plus à exiger le respect, ils doivent se faire respectables. C’est un bouleversement certains. En Allemagne comme partout en Europe, le premier geste des Réformateurs avec l’aide de l’imprimerie de Gutenberg, est la traduction de la Bible en langue vulgaire, celle du peuple, montrant ainsi qu’elle ne fait mention ni des saints, ni du culte de la Vierge, ni du Purgatoire.

 

La fin du Moyen Âge, le début de la Renaissance, une période charnière où la Réforme protestante transformera l’Europe en champ de bataille, en guerre civile en France et qui contribuera aux bouleversements intellectuels et politiques des Lumières pour donner naissance à nos démocraties modernes. Changer les idées comme l’organisation économique et politique, changer aussi les modes de vie, une révolution en somme.

 

image_pdfImprimer en pdfimage_printImprimer cet article

À lire également

Ding ding dong fait le Bourdon

 Le Bourdon re-sonnera t’il prochainement ? Certainement car la ville de Vendôme a décidé de procéder avec l’appui du mécénat

La géométrie s’invite aux jardins

 Cette 4e édition des jardins Miniatures, allée Yorktown, le long du Loir derrière l’abbatiale de la Trinité, est une belle

Chantier ferroviaire sur la ligne Vendôme-Montoire

 Les travaux pour 4 millions d’Euros sur la ligne ferroviaire qui ont débuté en janvier ont pu se financer  grâce

Commenter cet article

Loading Facebook Comments ...

Aucun commentaire

Écrire un commentaire
Aucun commentaire pour le moment! Vous pouvez être le premier à commenter cet article!

Écrire un Commentaire

<

MENU
X