Menu

Gendarmerie : des missions qui ont du corps

Gendarmerie : des missions qui ont du corps

C’est une tradition, et la compagnie de gendarmerie départementale de Vendôme n’a pas dérogé à la règle. La Sainte Geneviève, patronne des gendarmes, a été fêtée en janvier, à Saint-Martin-des-Bois, réunissant gendarmes, retraités ou réservistes, mais aussi élus.

 

Après la messe qui a ressemblé toutes les personnalités vendômoises, Grégoire Méchin, chef d’escadron, commandant de la compagnie de gendarmerie de Vendôme, a souhaité revenir sur une année 2017 très chargée en terme d’opérations de prévention et de répression. Des gendarmes impliqués, même si leur mission n’est pas toujours facile, a-t-il souligné en guise d’introduction. Et de rappeler : «Nous sommes là au quotidien au service de la population, des 60 000 citoyens qui résident sur notre circonscription et attendent notre présence, notre protection et notre soutien malgré les 140 clochers, les milliers de kilomètres de routes à surveiller, les 82 écoles et collèges à protéger.»

 

L’an passé, le bilan de la délinquance a affiché une légère augmentation, de l’ordre de 1%. Autre constat: une baisse de 17% des cambriolages sur le secteur, et une hausse de 4% des interventions (plus de 2800 sur l’année), soulignant la nécessaire présence des gendarmes sur le territoire.

 

De ces interventions, Grégoire Méchin en a listé quelques-unes. Ainsi, en 2017, les gendarmes vendômois ont interpellé l’auteur de l’incendie criminel à Romilly-du-Perche et le cambrioleur qui opérait dans le secteur de Morée, arrêté une bande de malfaiteurs qui avaient à leur actif de nombreux vols dans des exploitations agricoles. Ils sont aussi intervenus dans le cadre de nombreuses opérations liées au trafic de stupéfiants, sans oublier parallèlement les interventions en matière de sécurité routière (plus de 150 alcoolémies positives, 450 infractions à la vitesse et 82 retraits de permis).

 

Au delà de sa mission première, la compagnie de gendarmerie départementale est aussi à la manœuvre pour organiser des actions solidaires. A l’exemple de la mise en place du Relais pour l’enfance, avec le parrainage de Marie-Amélie Le Fur, soit une course de 160 km en relais entre chaque brigade du territoire. Une initiative engagée il y a dix ans, et qui a permis de récolter en juin dernier, par exemple, près de 3000 euros au profit de la Protection de l’enfance. «2018 sera une année de profonde mutation en matière de prévention et de proximité. En décembre dernier, nous avons créé au sein de la compagnie, une nouvelle entité, la cellule de prévention et de contact», indique Grégoire Méchin. Elle devrait permettre de renforcer les liens avec la population, et de lutter encore plus efficacement contre la délinquance.

image_pdfImprimer en pdfimage_printImprimer cet article

À lire également

Les petits déjeuners d’Ampère

Juste avant les vacances de la Toussaint, le lycée Ampère de Vendôme a accueilli des chefs d’entreprises par le biais

Fréteval, marché artisanal

Conformément au rendez-vous désormais traditionnel, l’ancienne fonderie de Fréteval ouvre ses portes aux artistes, commerçants et artisans d’art et de

«Anna» en liberté au Minotaure : samedi 21 janvier 2017

Après une première représentation cet été, la compagnie A Corps et Cris récidive avec « Anna », pièce de Pascale

Commenter cet article

Loading Facebook Comments ...

Aucun commentaire

Écrire un commentaire
Aucun commentaire pour le moment! Vous pouvez être le premier à commenter cet article!

Écrire un Commentaire

<

MENU
X