Menu

L’Espace Michel-Delpech à l’Hôtel du Département

L’Espace Michel-Delpech à l’Hôtel du Département

«Ma famille habite dans le Loir-et-Cher». Désormais Michel Delpech, lui aussi, y résidera à vie, place de la République…

 

Annoncé dès le décès du chanteur par Maurice Leroy, le nom de Michel Delpech a été donné officiellement, le 1er février, au cloître de l’Hôtel du Département, à Blois.

 

La foule était là, présente et silencieuse, réunie en un ultime hommage à l’homme qui a porté le nom de Loir-et-Cher très haut. Rarement, comme l’ont souligné Nicolas Perruchot, le président du Conseil départemental, et Maurice Leroy, un département n’a été autant à l’honneur dans le monde de la chanson. Michel Delpech a passé une partie de sa jeunesse, puis de sa vie d’adulte, entre La Ferté-Saint-Cyr, Dhuizon, Beaugency, pas loin de cette Loire qu’il aimait autant que la Sologne et le département. Une autre de ses chansons, « Le chasseur », est aussi un hommage à notre territoire.Pour la plaque gravée dans le métal, d’après la pochette du disque de l’époque, le sculpteur tourangeau Michel Audiard a joué sur le bleu et le blanc, en relief. Ce bleu qui a accompagné toute la cérémonie d’hommage en cette journée, la première depuis plus d’un mois et demi, sans pluie…Signe du ciel…On a quand même marché un peu dans la boue sur les pelouses de la Maison départementale… Geneviève, sa veuve, son fils Pierre, Michel Audiard, Michel Pelay, le signataire de la chanson «Le Loir-et-Cher», étaient présents autour de l’œuvre baptisant «l’Espace Michel-Delpech», tandis que, loin de la foule, anonyme parmi les anonymes, la muse de Courbevoie, -la «vraie Laurette»-, petite bonne femme du bar où Michel baguenaudait, suivait, nostalgique, la manifestation.Une exposition, consacrée à Michel Delpech, se tiendra dans l’Espace qui porte dorénavant son nom, jusqu’au mercredi 7 février. Elle aurait pu être poursuivie tout le mois en cette année 2018 qui marque, ironie du sort,…le 41ème anniversaire du lancement de «Ma famille habite dans le Loir-et-Cher…». Il y a des circonstances qui sont des clins d’œil au destin. Michel Delpech continue à vivre en Loir-et-Cher. Il réside, maintenant, à Blois. Il y est chez lui !

image_pdfImprimer en pdfimage_printImprimer cet article

À lire également

Fête du court-métrage à Meslay du 18 au 20 décembre

 L’association Franciste organise «Le Jour le Plus Court», à la salle municipale Meslay, du 18 au 20 décembre. Au programme,

La cuvée réserve de Jean Vivien Martellière

 Le Vendômois est riche aussi de ses viticulteurs. Jean Vivien Martellière nous présente dans cette vidéo sa cuvée réserve. Imprimer

Signature du livre «Comédie française»

 Fabrice a joué Luchini ou l’inverse…. On ne saura peut-être jamais comment cela a commencé. Toujours est-il qu’Olivier Labbé, le

Commenter cet article

Loading Facebook Comments ...

Aucun commentaire

Écrire un commentaire
Aucun commentaire pour le moment! Vous pouvez être le premier à commenter cet article!

Écrire un Commentaire

MENU
X