Actualités

Trois questions à Bruno Massardo

Début août, vous revenez à vos débuts en reprenant «Ils nous ont relâchés c’matin»…

Ce spectacle avait été monté à Paris à la fin des années 1990. Nous l’avions joué au départ aux Blancs-Manteaux, au Point Virgule et au Trévise, sans compter les tournées dans le sud de la France et en Belgique, avec parfois jusqu’à 1500 spectateurs. A l’époque, ça avait fait un carton. Le spectacle est passé en télévision, sur l’émission les Coups d’humour, sur TF1, en radio sur Rire & Chansons. Nous étions très proches des Nous Ç Nous (Jean Dujardin, Bruno Salomone, Eric Collado… ndlr) qui travaillaient au Carré Blanc, où nous nous produisions également. En arrivant à Vendôme, avec la troupe que j’ai montée en 2015, je me suis éloigné de mon répertoire comique habituel, au profit, entre autres, de pièces en costumes du fait du patrimoine historique de la région et de ses châteaux (Meslay, Rochambeau et Vendôme), ou encore de la chapelle Saint-Jacques.

 

Bruno Massardo ; Massardo ; Inorm

 

Idem pour le nom de la compagnie qui revient aux sources…

Je reprends «Inorm», le nom de la compagnie que j’utilisais à l’époque avec «Ils nous ont relâchés c’matin». La Bande à Nono, c’était un peu réducteur avec une connotation musicale qui ne collait pas à notre vocation.

 

 

Les temps forts à venir ?

D’abord le 8 juillet, au château de Rochambeau. Ensuite, les 20 et 21 juillet, nous nous serons à Romorantin, pour le festival «Voyage à travers les siècles» avec une fantaisie historique «La machine à remonter le temps». Ensuite, le 4 août, c’est une première, puisque je reprends les meilleurs sketchs de «Ils nous ont relâchés c’matin» à l’Espace 102, à Vendôme, dans le cadre d’un partenariat avec la compagnie A Corps et Cris. Le spectacle, intitulé «Les Gourmandises» sera suivi d’un temps d’échange et de partage autour de vins et de fromages offerts par les artistes et les partenaires. Je pense qu’on va bien s’amuser…

Le Petit Vendômois

Mensuel gratuit depuis 32 ans, tiré à 28 000 exemplaires, le Petit Vendômois se veut proche de ses lecteurs, familier et convivial, sérieux sans se prendre au sérieux, ambitieux sans prétention…à l’image du Vendômois. Dans ses colonnes, on y trouve le Vendômois de toujours: celui d’hier, celui d’aujourd’hui, celui de demain (agenda, spectacles, concerts, expositions, fêtes et manifestations diverses, informations, échos, histoires et curiosités).

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
X
X