Menu

Vendôme-Gevelsberg des kilomètres d’amitiés

Vendôme-Gevelsberg des kilomètres d’amitiés

Une amitié qui dure depuis près de cinq décennies, des échanges, des événements, des rencontres partagées entre les deux villes. Pour les 45 ans du jumelage, le Petit Vendômois a accompagné les participants au voyage, à la découverte des habitants de Gevelsberg et des nombreuses animations organisées sur place pour cet anniversaire. Correspondance en Allemagne de Julie Poirier.

 

Jeudi 31 mai

En route pour l’Allemagne

Chaque passager sait alors dans quel bus monter. Une fois dans le bus, chaque chauffeur, Marc, pour le bus numéro 3 donne les différentes consignes, de sécurité, port de la ceinture obligatoire mais aussi les différents points d’arrêts prévus.

 

Gevelsberg ; jumelage

 

8h18 précises, les bus quittent la gare, 10 heures de trajet prévues…

 

10h, première pause, à Limours, sur une aire d’autoroute, 30 minutes de pauses. Le temps pour certains de prendre un café-clope,  de prendre un goûter, de faire pipi, se dégourdir les jambes. Des premiers contacts se créent, « mais tu es la fille de untel ? ».

Le bus numéro 3 est celui des sportifs… Judokas et nageurs sont de la partie, bonne ambiance, tous les âges sont présents.

 

12h30-13h30, pause déjeuner, au soleil, pleins de petits groupes sont formés. Nous repartons, direction la frontière belge.

 

16h, voici la Belgique, dernière pause avant l’arrivée, les toilettes sont payantes dans les airs d’autoroute, 50 centimes qui peuvent permettre une réduction sur un produit acheté dans les boutiques de l’air d’autoroute… Les quelques jeunes nageurs du fond du bus commencent à être dissipés, ils mettent de la musique et chantent et quelle musique… d’une tout autre génération, comme les démons de minuit, Indochine mais aussi « Macumba ».

 

 

18h30, heure d’arrivée initialement prévue, où finalement nous passons seulement la frontière Allemande, du côté d’Aix La Chapelle. Les paysages sont très verts, quelques éoliennes fleurissent le bord des routes. Le cliché des belles voitures allemandes est confirmé, de puissantes sportives nous doublent, puisqu’en plus sur les autoroutes allemandes, il n’y a pas de limitation de vitesse. Côté passager, un judoka bouquine une revue sur le judo, une maman et son fils grignotent, d’autres dorment, parlent, rigolent. Chacun occupe son temps, qui devient long, comme il le peut.

Nous avons eu un tout petit peu de pluie aux abords de la frontière mais dans l’ensemble du soleil tout le long de la route.

 

19h20, nous sommes bloqués à Cologne, le pont habituellement emprunté pour traverser le Rhin est fermé aux camions/bus, les chauffeurs se sont arrêtés afin de chercher un autre itinéraire. Demi-tour, nous allons traversé le Rhin !

 

Willkommen in Deutschland !

 

Gevelsberg ; jumelage

 

20h48, arrivés à Gevelsberg, la température extérieure est de 24 degrés. Les habitués du jumelage trouvent leur famille habituelle rapidement et facilement. Pour les non initiés, rendez-vous à l’émargement afin de trouver sa famille d’accueil. Pour ma part, je suis hébergée chez Catrina, 27 ans et est déjà venue en France pour un stage et des vacances, ouf, elle parle français. Nous partons donc chez elle afin de faire connaissance, passer la soirée et faire le point sur le programme et l’horaire de départ du vendredi matin.

 

Vendredi 1er juin, Gevelsberg

 

Gevelsberg ; jumelage

10h, j’assiste, accompagnée de mon hôte à l’exposition organisée par les pompiers. Je rencontre Maurice et Denise de Sougé, ancien pompier et actif dans le jumelage depuis 25 ans. Arrivent ensuite Lulu et Marie-té, 35 ans de jumelage. Lulu conduisait le car au début des venues en Allemagne, « nous faisions le trajet de nuit et c’était parfois très dure, les consignes de sécurité étaient plus souples mais j’étais obligé de faire une pause pour piquer un somme, sinon cela devenait dangereux ». Christophe nous rejoint, il est le responsable de l’amicale, c’est la première année qu’il participe au jumelage mais les pompiers du pays hôte entretiennent d’étroites relations avec les vendômois et ainsi, tous les ans, notamment pour la Sainte Barbe, ils reçoivent les allemands. Jacky, accompagné de 3 acolytes était à l’initiative du jumelage entre les pompiers, en mars 1973, tant dit que la ville de Vendôme s’est jumelée en juin.

 

 

Gevelsberg ; jumelage

11h30, direction une conférence sur le thème « qu’est ce que l’Europe ? » avec les maires de Vendôme et Gevelsberg mais également le maire Italien de Butera, également des acteurs européens et des jeunes de chaque pays. Thalia est lycéenne au Ronsard, en première Littéraire et a du prendre la parole pendant la conférence pour clôturer la matinée pendant laquelle une quinzaine d’Allemands et cinq français ont échangé sur l’Europe.  Un deuxième groupe où Anna et Lina, en première Economies Sociales ont assisté, concerné un échange avec un allemand de 91 ans prisonnier en France.

 

Gevelsberg ; jumelage

 

15h, dépôts de gerbes avec les deux maires, sur les tombes de personnalités de Gevelsberg qui étaient engagés dans le jumelage.

16h30, présentation d’un diaporama de photos faites par Günter, un photographe présent dans le jumelage depuis la création, dans un cinéma « vintage ».

18h30, repas, à noter que les allemands ont la particularité de diner tôt. Festin organisé sous un grand chapiteau, afin d’être au sec après cette journée pluvieuse mais le concert celtique, de plein air est maintenu.

 

Gevelsberg ; jumelage

 

Vous pouvez cliquer sur les photos pour les agrandir.

 

Pour lire la deuxième partie.

Suite dans quelques jours…


À lire également

Comédie Amorale d’à peu près Georges Courteline

Bruno-Edgard Massardo, ex-Parisien comme il aime à le souligner, est un comédien professionnel. Quinze années sur les planches de la

L’association Les Tournesols fête ses 10 ans !

Appel à tous les anciens adhérents.
Les «petits» Tournesols aimeraient retrouver les «grands» Tournesols pour une journée festive (pique-nique, jeux, animation…).

Tour du Loir-et-Cher Étape 3 : vendredi 15 avril (Fréteval > Vendôme 203 km)

Fréteval , souvent traversé par le Tour du Loir-et-cher, va accueillir pour la 2e fois le départ d’une étape du

Commenter cet article

Loading Facebook Comments ...

Aucun commentaire

Écrire un commentaire
Aucun commentaire pour le moment! Vous pouvez être le premier à commenter cet article!

Écrire un Commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs obligatoires sont marqués d'une *

X