Menu

Des silhouettes et visages chez le bijoutier

Des silhouettes et visages chez le bijoutier

Tous les deux mois, Laurent Potier propose, à Vendôme, de présenter dans sa galerie au sein de sa joaillerie le travail d’un artiste. Jusqu’à la fin du mois, Souleymane Barry expose ses œuvres rue Marie de Luxembourg, visages bleus et personnages imaginaires et oniriques sur fond coloré pour cet artiste blésois.

 

Avec une technique d’aquarelle, ces visages à la couleur bleue expriment la sensibilité de l’artiste. « En laissant couler la peinture très diluée à l’eau, je prends les parties d’ombre et de lumière pour rehausser certains traits afin que les visages apparaissent. C’est un travail spontané et fluide, non retouché » explique Souleymane Barry, artiste d’origine Burkinaise.

 

Travaillant plutôt les grandes œuvres, parfois des 4m x 3m, il s’est adapté au lieu. « C’est une sorte de challenge, cela me permet de me remettre en question. Quand je travaille mes grands formats, j’ai plus de liberté pour m’exprimer. Les petits cadres sont parfois plus difficiles à faire, mais ils expliquent le travail d’espace parce qu’un artiste, pour moi, doit s’approprier l’espace et sortir de sa zone de confort est toujours intéressant » souligne le peintre.

 

D’autres œuvres présentes dans la galerie sous forme de collage et acrylique avec parfois des ocres fixés à la colle, Souleymane aime explorer des styles différents. « J’aime aborder plusieurs œuvres car les moments où je peins sont toujours différents. D’autres tableaux sont plus un travail de matière. Mes émotions sont souvent dans mes œuvres » conclut-il.

 

Souleymane Barry expose jusqu’à la fin du mois
dans la galerie Laurent Potier – rue Marie de Luxembourg à Vendôme
– ouvert du mardi au samedi.

image_pdfImprimer en pdfimage_printImprimer cet article

À lire également

« Des visages et moi »…

 De juin à septembre, une exposition d’œuvres photographiques réalisées par les résidents de l’Ehpad de Montoire sur le Loir sera

Lorsque la duchesse de Berry, à son tour, passait par Vendôme

 Après le très bref passage de la duchesse d’Angoulême dans notre bonne ville de Vendôme, le mercredi 16 août 1815(1),

Une main de fer dans un gant de velours

 Niçois, d’origine sicilienne, Mitch Scaraglino est ferronnier d’art. Il a participé aux Journées européennes des métiers d’art au début avril.

Commenter cet article

Loading Facebook Comments ...

Aucun commentaire

Écrire un commentaire
Aucun commentaire pour le moment! Vous pouvez être le premier à commenter cet article!

Écrire un Commentaire

<

MENU
X