Menu

Des trésors insoupçonnés

Des trésors insoupçonnés

Samedi 15 septembre, Philippe Rouillac, et le curé Pierre Cabarat, prêtre au quartier des Rottes, sortiront des placards une partie des trésors d’orfèvrerie sacrée de l’église de la Madeleine et de ceux de la Trinité. L’occasion d’inventorier ces pièces rares qui font notre patrimoine local.

 

Philippe Rouillac ; Madeleine ; TrinitéL’Eglise catholique au XXe siècle s’est ouverte au monde moderne par le IIe Concile œcuménique (1962-1965) en prenant en compte les progrès techniques et l’émancipation des peuples. Par ce biais, beaucoup d’objets d’orfèvrerie sacrée ont été remisés au placard. Ainsi l’église de la Madeleine et l’église de la Trinité n’ont plus exposé ces objets qui pouvaient être interprétés comme trop de richesse à l’esprit des fidèles. «Pour faire l’inventaire de tout ce qui existe, calices, ciboires, portes encensoirs et ostensoirs, nous avons décidé avec le père Cabarat de les présenter pour déjà les classer, en faire également l’histoire», explique Philippe Rouillac expert près de la cour d’appel qui mènera cet atelier. Grâce aux poinçons, leur véritable carte d’identité, ces objets sacrés vont être répertoriés. «Cette présentation sera également l’occasion de les montrer au public et de les nettoyer également», confie l’expert.

 

Car effectivement, en or et vermeil, datant pour les plus anciennes pièces du XVIIIe siècle, ces orfèvreries ont soufferts avec le temps, s’oxydant pour la plupart, ce qui les rend d’un noir peu attrayant. «Pour l’occasion, nous avons pu sortir du musée diocésain de Blois une pièce appartenant à la Trinité du XVIe siècle, un petit ciboire qui a échappé à la révolution et qui n’est connu que de peu de personne», précise Philippe Rouillac. Beaucoup de calices étaient offerts soit par les paroissiens à leur curé, soit par les familles lors de l’ordination du prêtre. «Passant du noir à la lumière après un nettoyage minutieux, cette présentation est également organisée pour que les Vendômois se réapproprient ce bien commun à tous, un petit bout du patrimoine local», conclut le commissaire-priseur.

 

«Les trésors d’orfèvrerie sacrée de la Madeleine», le samedi 15 septembre, à 14h30,

dans l’église de la Madeleine, place de la Madeleine à Vendôme.


À lire également

Courtanvaux Côté Jardin

Fête des plantes de Bessé-sur-Braye Samedi 18 et dimanche 19 avril La 17e édition de « Courtanvaux Côté Jardin »,

1515-2015 : Chambord célèbre François Ier

A l’occasion des 500 ans de la bataille de Marignan et de l’accession au trône de François Ier, le domaine

Le Maréchal de Rochambeau : Quand Paris inaugure également sa statue

Après les inaugurations à Vendôme en  juin 1900 et à Washington en mai 1902, Paris, se devait bien  d’inaugurer à

Commenter cet article

Loading Facebook Comments ...

Aucun commentaire

Écrire un commentaire
Aucun commentaire pour le moment! Vous pouvez être le premier à commenter cet article!

Écrire un Commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs obligatoires sont marqués d'une *

X