Cet article vous est proposé par Le Petit Vendomois
Article écrit par / Publié le 26 février 2021
Source:https://lepetitvendomois.fr/arts-culture/expositions/

En préparation des «Promenades Photographiques» édition 2021

L’association Promenades Photographiques, organisatrice depuis 2005 de la manifestation estivale du même nom, était en assemblée générale en cette fin janvier. L’occasion de revenir sur le succès de l’édition de l’année dernière, seule manifestation photographique en France en ces temps de pandémie qui s’est maintenue dans son intégralité et aujourd’hui en préparation de l’édition 2021 qui se tiendra du 4 juillet au 30 août prochain.

 

Les Promenades Photographiques viennent chaque année rythmer l’été et promouvoir l’art photographique dans toute la ville de Vendôme à travers des expositions gratuites, soit en extérieur dans les parcs et jardins de la ville, soit en intérieur dans des lieux emblématiques de la cité. « Il fallait une véritable prémonition pour choisir quelques mois auparavant, le thème de l’Asie et en particulier de la Chine pour l’édition 2020, ce continent d’où est venu ce qui a imposé in fine nos conditions de vie exceptionnelle » explique d’emblée Frédéric Pasco, Président de l’association lors de son rapport moral. Trente expositions à Vendôme et dans le Vendômois avec une nouveauté en 2020, «Convergence», des expositions photographiques qui se sont exportées dans des lieux extérieurs de Vendôme, au château de Meslay, au château de Sasnières et à Blois à la Fondation du Doute. « L’expérience de Convergence ne sera pas reconduite dans notre prochaine édition par manque de moyens malgré le succès de l’été dernier. Sans soutien financier des collectivités territoriales locales pour poursuivre ce projet, nous ne pouvons prendre les risques seul. Je tenais à remercier, Corinne Gontier et Christian Hallouin de l’Office de Tourisme de Vendôme et leur travail extraordinaire dans cette édition 2020 » se désole Odile Andrieu, directrice artistique de l’association.

 

D’ailleurs, l’édition prochaine s’étendra vers Tours et Châteaudun. « Ce n’est pas encore totalement signé mais à la demande de la ville de Tours, nous organiserons pour eux une exposition autour du thème du sport. Des discussions très avancées également avec la ville de Châteaudun pour une exposition avec un artiste photographe autour de l’éventail et à Blois avec la Fondation du Doute » poursuit Odile Andrieu. Pour les journées festives, elles seront reconduites fin juillet avec un événement dans chaque ville accueillant une exposition. Avec une baisse du nombre d’expositions prévues dans la prochaine édition, soit 21, l’association a acté lors de son AG, que certaines d’entre elles deviendraient payantes pour mieux rémunérer les photographes et également pérenniser la manifestation dans le temps, concluait son président. A suivre…


2e édition reportée !

Promouvoir les artistes et les artisans en proposant des expositions innovantes où se mélangent les arts et la gastronomie, associant musiques, contes, courts métrages et arts de la table, tel est le slogan de cette jeune association qui vient de fêter sa première année d’existence.

Avec la pandémie, il n’est pas évident de rassembler lorsque la distanciation est de mise. Avec cette exposition organisée au moment des fêtes de fin d’année et qui a remporté un vif succès, elle avait su rebondir en créant dans ce lieu éphémère une galerie où les artistes avaient mis en valeur leur travail.

En attendant l’automne, en ce mois de février et jusqu’au 3 mars 2021, Assemblage exposera 2 artistes à la Maison de la Presse, le peintre Alexis Pandelé et le graffeur Inco Nito.


Arte Cubano : une 6e édition en mode virtuel ?

Le contexte présent, créé par les nouvelles mesures sanitaires mises en œuvre pour lutter contre l’épidémie du Coronavirus, rendent impossible le maintien dans les formes habituelles de l’exposition-vente «ARTE CUBANO», qui devait avoir lieu au cours de la dernière semaine de novembre à la Chapelle Saint-Jacques.

 

Nous regrettons de ne pas pouvoir offrir cette année aux centaines de Vendômois et de visiteurs venus de territoires plus lointains que nous accueillons à chaque édition l’occasion de ce grand rendez-vous « en direct » avec la création artistique contemporaine et de cette découverte des œuvres d’un large panel d’artistes cubains de haut niveau. 

 

La situation très particulière de ces derniers mois a, bien évidemment, entraîné l’annulation du voyage à Cuba prévu pour le printemps ou l’été 2020 qui devait permettre la recherche et l’acquisition d’un nouveau contingent d’œuvres d’art destinées à l’exposition «Arte Cubano». Mais, même si l’expo conçue cette année n’avait pas exactement l’ampleur exceptionnelle de l’édition précédente – environ 350 œuvres de 65 artistes -, elle proposait tout de même un vaste panorama de la création cubaine dans les secteurs des arts plastiques avec environ 250 pièces de toutes les disciplines (peinture, sculpture sur bois et métal, céramique, gravure, recycling art, bijouterie etc…) et de haut niveau de qualité, œuvres réalisées par plus de 70 créatrices et créateurs.

 

Cette initiative – unique en France – qui contribue fortement à développer auprès de nos publics une meilleure connaissance de la culture et de la création artistique à Cuba, est également très importante pour l’association et son engagement puisque le produit des ventes réalisées participe largement au financement des actions de coopération que nous menons à Cuba. En outre, une relation riche s’est construite au cours des éditions précédentes entre les visiteurs de l’exposition – dont la provenance s’est beaucoup élargie – et les créateurs cubains que nous avons toujours cherché à rendre «présents» derrière les œuvres exposées. 

 

Afin d’entretenir et d’approfondir encore ce lien original, nous réfléchissons à des solutions alternatives qui pourraient inclure une exposition virtuelle et des échanges de messages à travers notre site «coopacuba.org.»

 

Les adhérent(e)s, ami(e)s et partenaires de l’association seront informé(e)s par courriel des dispositions prises. Nous invitons les personnes intéressées à nous rejoindre sur http://coopacuba.org

 

Jacques Burlaud

Président de l’Association COOPàCUBA,
02 54 73 25 73 – coopacuba@gmail.com
Site : http://coopacuba.org


Des silhouettes et visages chez le bijoutier

Tous les deux mois, Laurent Potier propose, à Vendôme, de présenter dans sa galerie au sein de sa joaillerie le travail d’un artiste. Jusqu’à la fin du mois, Souleymane Barry expose ses œuvres rue Marie de Luxembourg, visages bleus et personnages imaginaires et oniriques sur fond coloré pour cet artiste blésois.

 

Avec une technique d’aquarelle, ces visages à la couleur bleue expriment la sensibilité de l’artiste. « En laissant couler la peinture très diluée à l’eau, je prends les parties d’ombre et de lumière pour rehausser certains traits afin que les visages apparaissent. C’est un travail spontané et fluide, non retouché » explique Souleymane Barry, artiste d’origine Burkinaise.

 

Travaillant plutôt les grandes œuvres, parfois des 4m x 3m, il s’est adapté au lieu. « C’est une sorte de challenge, cela me permet de me remettre en question. Quand je travaille mes grands formats, j’ai plus de liberté pour m’exprimer. Les petits cadres sont parfois plus difficiles à faire, mais ils expliquent le travail d’espace parce qu’un artiste, pour moi, doit s’approprier l’espace et sortir de sa zone de confort est toujours intéressant » souligne le peintre.

 

D’autres œuvres présentes dans la galerie sous forme de collage et acrylique avec parfois des ocres fixés à la colle, Souleymane aime explorer des styles différents. « J’aime aborder plusieurs œuvres car les moments où je peins sont toujours différents. D’autres tableaux sont plus un travail de matière. Mes émotions sont souvent dans mes œuvres » conclut-il.

 

Souleymane Barry expose jusqu’à la fin du mois
dans la galerie Laurent Potier – rue Marie de Luxembourg à Vendôme
– ouvert du mardi au samedi.


Dominique Mansion, artiste par excellence

«Volumétries» au musée de Vendôme

Né le 31 août 1952 à Chauvigny-du-Perche, Dominique Mansion, sculpteur, aquarelliste, ethnobotaniste, est le créateur du Chemin des trognes à Boursay. Diplômé de l’Ecole des Beaux-Arts de Tours, il est un illustrateur nature réputé. Il est l’auteur de nombreux ouvrages de référence dont La flore forestière française, l’Agenda nature.

 

Affirmant son engagement en faveur du bocage et des haies, Dominique Mansion a fondé l’association Perche Nature en 1980. En 1999, il réalise un jardin pour le Festival des jardins de Chaumont-sur-Loire, l’installation mettant en scène des trognes perdure l’année suivante. Cette année 2020 marque le 40e anniversaire de l’association et elle célèbre en même temps l’année des Trognes.

 

L’exposition présentée au musée de Vendôme est constituée d’œuvres végétales réalisées à partir de tailles et d’écorçages.

 

Musée de Vendôme (Cour du cloître de la Trinité), Accès libre :
samedi et dimanche de 10h à 12h et de 14h à 18h.
Présentée au musée jusqu’au 23 janvier 2021

 

«Le petit musée pour regard curieux» à Thoré-la-Rochette

Dominique Mansion a créé une œuvre au cœur du Moulin de la Fontaine à Thoré-la-Rochette, à partir de troncs d’arbres écorcés (frêne et chêne) présents dans le petit bois voisin. Ces trognes géantes transpercent les étages de la bâtisse restaurée.
Cette exposition intégrera «2020 Année des trognes», une initiative de l’Agence Française pour la biodiversité, «Arbre et Paysage 32» et la Maison Botanique de Boursay, et qui a pour but de faire connaître, créer, réhabiliter, restaurer et valoriser les trognes, par l’organisation de divers événements partout en France : conférences, ateliers, chantiers participatifs, formations, expositions, etc.

 

Ouvert de 14h à 18h, les mercredis, samedis et dimanches, jusqu’au 18 octobre
et tous les jours du 19 octobre au 1er novembre (Toussaint).
Groupes, scolaires et centres de loisirs sur rendez-vous. Tout public

 

Autres animations avec Dominique Mansion :

• BRICO-TROGNE : Atelier pour enfants samedi 24 octobre, trois sessions : de 10h30 à 12h30 / de 14h à 16h / de 16h30 à 18h30. Enfants de 7 à 12 ans / Participation 5€. Dans la limite de 10 places disponibles par session. Inscriptions : info@zone-i.org

• NOCTURNE : En présence de Dominique Mansion, visite guidée de l’exposition. Apportez vos lampes de poche ou frontales. Samedi 31 octobre à partir de 17h30


« Honnêteté », un pacte à 3

Trois artistes pour le prix d’un. Au foyer des jeunes à la Résidence Clémenceau dans le quartier des Rottes, Zoé, Ludovic et Rodolphe exposent leurs œuvres aux trois styles différents, exposition visible jusqu’au 5 novembre dans l’entrée du foyer et dans le réfectoire du self-service.

 

On connaissait Ludovic Ivens, artiste vendômois à la peinture très structurée, aux formes souvent géométriques. Pour cette nouvelle exposition, d’anciennes toiles sont bien présentes sur les murs du réfectoire du foyer, toiles reconnaissables entre mille, aux traits aztèques, reproduction colorée de symboles ou de frises, courbes et points se multipliant, formant plusieurs parties dans une même toile. On aime évidemment sa peinture qui pourrait à certains moments nous faire croire que Ludovic peint en relief. Ce qui fait son originalité, c’est que l’on ne sait plus ce qui représente le fond, un mélange que l’œil parfois a du mal à distinguer et qui rend l’œuvre unique. Plusieurs toiles nouvelles s’ajoutent, peinture singulière de ses anciens motifs mais en noir et blanc avec des tons gris et une étonnante toile également très structurée avec seulement deux couleurs.

 

Rodolphe Ndong Ngoua, est connu des lecteurs du Petit Vendômois car, régulièrement, il nous livre ses articles. Nous savions qu’il avait une jolie plume avec une surprise prochainement mais là, nous découvrons un artiste avec cette fois-ci un pinceau dans les mains. « C’est grâce à Ludovic que j’ai repris la peinture, indirectement. Nous nous étions donné rendez-vous chez lui et en partant Ludovic offre à ma fille quelques toiles blanches et des tubes de peinture acrylique. Cette approche m’a surpris mais je l’ai trouvé touchante et surtout très pédagogique en somme. Rentré chez nous, Zoé désirait tester. Je me souviens bien qu’enfant j’aimais déjà dessiner. Mais là, ma fille me demande comment commencer une toile blanche ? Nous avons alors fait cette première et unique toile à quatre mains et le déclic a opéré, ça a été le réveil d’une émotion enfouie en moi très profondément » explique Rodolphe. Pour cette première exposition, la fille et le père mettent en avant des toiles conçues pendant le confinement. Zoé peint à l’instinct « En appliquant ma peinture, un trait inspire un autre. Sur une de mes toiles, qui était tombée à terre, la peinture avait coulé. Cela m’a inspiré davantage et de cette contrainte, j’ai pu avec mon imagination la mettre en forme » détaille la jeune artiste.

 

Quant à Rodolphe, il conçoit ses œuvres avec ses émotions. « Je peins suivant les moments de ma vie, mes peintures correspondent à des jours différents, suivant mes émotions au moment où je prends mes pinceaux ou que je jette la peinture, je teste beaucoup finalement ». Ainsi, une de ses toiles avec un fond jaune, lui vient d’une citation de Montaigne entendue d’une collègue. « Si ma vie n’est qu’un passage, sur ce passage au moins, semons des fleurs ». Cette image lui donne l’envie de peindre cette œuvre, sur ce fond jaune, il vient poser des taches de couleurs, comme des fleurs y seraient semées. Et puis, me confie-t-il, « dans mes œuvres, il y a un lien avec l’écriture, j’essaye de peindre ce que je ne peux parfois pas écrire ». Une autre merveilleuse façon de s’exprimer en somme !

 

Exposition « Honnêteté »
jusqu’au 5 novembre –
Foyer des Jeunes
à la Résidence Clémenceau –
12 rue Edouard Branly – Vendôme


Volumétries au musée de Vendôme

Jusqu’au 23 janvier, Dominique Mansion, aquarelliste et ethnobotaniste bien connu du Vendômois et bien au-delà, présentera «Volumétries» au musée de Vendôme.

 

L’artiste présente des œuvres végétales réalisées à partir de tailles et d’écorçages.
«Volumétries est le titre qu’avait donné Jean Maillot – décorateur des théâtres de Tours et de Caen et professeur de couleur aux Beaux Arts de Tours – aux sculptures que je réalisais à l’époque à l’école dans les années 1975. Entre cette période et aujourd’hui, si la veine est la même, la matière est toute autre, aux matériaux de récupération s’est substitué le bois vivant des trognes et des arbres de mon environnement, élément renouvelé et renouvelable, rappel du paysage percheron qui m’a vu naître et grandir. L’accueil dans le cadre de cette exposition, où se côtoient sculptures, bas reliefs, dessins et carnets de croquis, évoquera un cheminement de plus de 40 années au cours duquel le travail du volume a toujours été une préoccupation vitale bien que réduite par des engagements multiples dans l’édition, le bénévolat associatif pour l’environnement et les impératifs familiaux. Une exposition dont l’arbre, la trogne et le paysage sont la source» explique Dominique Mansion.

 

Présentée au musée jusqu’au 23 janvier 2021

 

Dominique mansion présente également une exposition éducative au Moulin de la Fontaine – Zone i, à Thoré-la-Rochette : «Le petit musée pour regard curieux». A partir de troncs d’arbres écorcés, l’artiste a érigé des trognes géantes qui transpercent les étages du Moulin. Accès : samedi et dimanche de 10h à 18h.


De l’art anti-conformisme

L’artiste peintre, Souleimane Barry, expose jusqu’au 31 octobre, une sélection de ses oeuvres, dans la galerie de Laurent Potier, joaillier à Vendôme.

 

Né au Burkina Faso en 1980, Souleimane BARRY vit et travaille entre le Burkina et la France. Artiste peintre, il exprime à sa manière autant la beauté d’un monde qui lui est cher que les soubresauts d’une humanité à la dérive, révélant les aspirations secrètes des individus, les rêves d’ailleurs et la possibilité d’une vie autrement.

 

Ce sont ainsi des portraits brossés au gré des rencontres, et des personnages en groupe ou esseulés en mouvement. Il nous invite à partager sa vision d’un monde crépusculaire, une réflexion sur les migrations ainsi qu’une suite de portraits anonymes à qui il redonne histoire et dignité. Les expériences de vie transparaissent entre souvenirs sublimés et expérience personnelle des voyages. L’artiste multiplie les supports, utilise davantage les collages et les couleurs plus soutenues, intègre de la matière dans ses toiles pour leur donner relief et texture. Dans sa peinture, le réel s’efface pour laisser place à l’imaginaire et la spontanéité, l’artiste opte même parfois pour l’abstraction : « Ce qui m’intéresse, c’est l’ambiance qui se créée », utilisant une technique mixte en associant l’acrylique aux pigments naturels, au brou de noix ou à l’encre de Chine. La variété des œuvres témoigne du refus de la monotonie, d’un goût pour l’éclectisme et l’absence de conformisme.

 

Jusqu’au 31 octobre,
galerie-joaillerie Laurent Potier,
rue Marie de Luxambourg, Vendôme.
Entrée libre aux heures d’ouverture.


Les artistes du Vendômois exposent à la chapelle St Jacques

Du 18 au 30 septembre, l’association des Artistes du Vendômois propose son exposition annuelle, à la chapelle Saint-Jacques à Vendôme.

 

Cette année, en plus des oeuvres du groupe des Artistes du Vendômois, vous aurez le plaisir d’admirer celles de leurs invités : Cristina Marquès (sculpteur) et Jean-Jacques Silly (peintre).

 

Cristina Marquès née à Vallauris, a su très tôt que la transformation de la matière première la fascinait. Qui y-a-t-il de plus magique, de plus poétique que de faire jaillir une oeuvre d’art d’un matériau du quotidien, le verre acrylique (Altuglas / Plexiglas) ? C’est le chemin que l’artiste suit depuis 20 ans. Au fil du temps, sa propre écriture est née. Toujours en recherche, elle invente des techniques personnelles et n’exclut aucun univers, de l’abstraction à la figuration, tel que l’espace, en passant par le monde sous-marin, la faune et la flore… C’est ce qui la porte, ce qui la booste, plus simplement la fait vivre…

 

«Autodidacte, je dessine depuis toujours, encouragé par mes grands-parents» déclare Jean-Jacques Silly. «D’abord figuratif, aimant les impressionnistes, Turner, Rembrandt et Kandinsky, j’ai exposé avec les artistes du Dunois dans les année 70. Mon virage pictural a été la rencontre avec la famille Neveu» poursuit l’artiste.
«Pascal qui faisait si bien chanter les couleurs puis son père Marcel qui m’a initié à l’abstraction lyrique en utilisant la matière; influencé par le «grand bonhomme» c’est devenu ma principale expression artistique maintenant. Petits, voire très petits formats pour mes collages j’utilise le sable, la poudre de marbre, le bronze pour mes toiles.
Mes participations à des expositions restent modestes (locales souvent) ou comme invité à Rosières-les-Troyes ou chez mon ami Jean-Pierre Renard. Passionné par les blasons (récompensé par un 1er Gd prix remis par Mg le Comte de Paris), j’ai réalisé, avec Jean-Paul Fernon, quelques blasons pour les communes du département et pour des amis. Je n’oublie pas l’amitié de Colette Neveu qui a toujours suivi et encouragé mon parcours».

 

Du 18 au 30 septembre, 14h-19h,
chapelle Saint-Jacques, Vendôme. Entrée libre.
Egalement ouvert lors du week-end des
Journées Européennes du Patrimoine


Regards Nature sur la faune d’ici et d’ailleurs

Du 11 au 13 septembre, à la chapelle Saint-Jacques à Vendôme, l’ACPC, association de Chasse Photographique en région Centre-Val de Loire, présente sa 14ème édition de «Regards Nature», exposition de photos naturalistes sur l’incroyable richesse de la nature sauvage, source d’émotion.

 

 

Pour cette nouvelle édition, sont invités Stéphane Raimond «Loutre sauvage», Christian Redou «Dans l’intimité de la hulotte», Michel Paris «En territoire Grizzly».

 

Les membres de l’ACPC à l’honneur sont : Eric Lefbvre «Namibie», Philippe Chenet et Jérôme Bouet «Le pygargue à queue blanche», Gérard Fauvet «Instants de Loire»

 

A cette occasion, vous découvrirez également la nouvelle sélection des membres de l’association.

 

Du 11 au 13 Septembre 2020 ouvert de 10h00 à 18h30
Entrée libre.

 

Sous réserve de durcissement des protocoles sanitaires et de
l’annulation possible de toutes manifestations.

© Copyright 2015-2020 Le petit Vendomois. All Rights reserved.

page 1/1