Menu

Les Artistes vendômois s’invitent à domicile

Les Artistes vendômois s’invitent à domicile

A l’occasion de l’exposition des Artistes du Vendômois, Josy Moreau-Peter, la présidente de l’association, a dévoilé le 3 juin la naissance de l’Artothèque. Une première sous cette forme en France.

Du beau monde à la chapelle Saint-Jacques ce 3 juin. Sous la houlette de Josy Moreau-Peter, peintres et plasticiens du Vendômois donnaient à voir leurs créations dans le cadre d’exception de la chapelle. Avec Anne Huet en invitée d’honneur, les sculptures et peintures de Christelle Bolmio, Joëlle Dubois, Elair, Josy Moreau-Peter, Jean-Pierre Renard et Marie-Christine Thiercelin s’offraient aux visiteurs sous la belle et douce lumière des vitraux de la chapelle.

Mais, comme un prolongement, ce soir-là l’essentiel était ailleurs. Chez vous peut-être, ou chez votre voisin prochainement : la déclaration officielle de l’Artothèque, annoncée par la présidente de l’association. Un principe calé sur celui d’une médiathèque ou d’une bibliothèque: emprunter pour un week-end, une semaine ou un mois une œuvre d’art dans le catalogue de l’association.

L’idée a germé au début du siècle, en Allemagne, les artistes berlinois souhaitaient faire découvrir et circuler leurs œuvres», confie Josy Moreau-Peter.

Anne Huet dans votre salon

Pour disposer d’une sculpture d’Elair ou de Jean-Pierre Renard dans votre intérieur ou dans le hall de votre entreprise, il suffit de naviguer sur les sites web des artistes ou de l’association, de faire son choix et de se rendre chez l’artiste pour prendre possession de l’œuvre sélectionnée. Une modique adhésion, un contrat à parapher et un tarif de location abordable à tous permettront aux collectivités, aux entreprises et aux particuliers de disposer d’une œuvre unique intra-muros.

«C’est une manière de rendre l’art accessible à tous, de favoriser les échanges entre les artistes et le public et, pourquoi pas, de faire basculer de la location à l’achat», explique la présidente.

Une manière originale et élégante aussi de faire vivre les artistes dans cette période économique morose où l’art est moins prioritaire que d’autres postes dans les entreprises, les collectivités et les familles. Une innovation confortée par Pascal Brindeau, le maire de Vendôme, présent à l’inauguration de l’exposition, qui salue l’initiative et élargit le champ d’action de l’Artothèque:

«Ça peut intéresser les collectivités sur tout le territoire.»

Et une démarche artistique qui se prête à nombre de manifestations: exposition temporaire, hapenning, mariage, événementiel… ou tout simplement pour le plaisir des yeux, au bonheur des âmes.
L’Artothèque, c’est à vous de l’imaginer.

www.artistes-vendomois.org

image_pdfImprimer en pdfimage_printImprimer cet article
Jean-Michel Véry

Jean-Michel Véry

Journaliste à Politis, à Europe 1, au Petit Vendomois, rédacteur "tourisme" à Néoplanète, pigiste au Figaro et à l'Optimun.


À lire également

Liberté, Egalité, Immigration

 Jean-Claude Barreau, romancier, essayiste, avec une multitude de casquettes, sort en janvier son dernier livre sur un sujet qu’il connait

Agriculture malade et crise qui monte en puissance

 Morosité pour le 70e anniversaire de la FDSEA 41. Certes, il y avait de la joie et un peu de

De Vendôme à Ouarzazate

 À l’heure de la COP21 à Paris, et en amont de la COP22 qui aura lieu en 2016 à Marrakech,

Commenter cet article

Loading Facebook Comments ...

Aucun commentaire

Écrire un commentaire
Aucun commentaire pour le moment! Vous pouvez être le premier à commenter cet article!

Écrire un Commentaire

<

MENU
X