Menu

L’amour de l’art populaire

Philippe Tournon est un collectionneur dans l’âme. Pas ce genre de personnage qui cacherait ses trésors, lui aime les exposer pour le plus grand bonheur des visiteurs. Ainsi, les 20, 21 et 22 novembre à Savigny sur Braye, il mettra en scène par une exposition personnelle les habits et la mode dans le Perche vendômois de 1900 à 1960.

«A l’âge de 8 ans, en vacances à Villiers chez mes grands-parents, une parisienne qui tenait une mercerie à Paris m’avait donné une grande quantité de boutons de manchette. Je les ai toujours gardés et j’en ai bien sûr retrouvé depuis un grand nombre en brocante.»

Tout petit déjà, Philippe Tournon demarre sa collection. Magasinier de métier, il a travaillé au garage Bruère puis Coutrey à Vendôme mais, il y a 30 ans, il se reconvertit en brocanteur, sa passion devenant son métier. Pendant toute sa carrière, il a accumulé une énorme collection spécialisée dans l’art populaire, conservant pour la mémoire des pièces qui parfois sont uniques. Ainsi, il a pu sans problème remplir 500 m2 lors de sa première exposition sur la vie à Savigny-sur-Braye de 1900 à 1960, réunissant une multitude de métiers avec tous les outils des artisans ou la marchandise des commerçants. L’année dernière, sa deuxième exposition était sur la première guerre mondiale, avec là aussi un grand nombre de pièces militaires et de panneaux explicatifs.
Bernard Pillefer, Conseiller départemental, l’avait même félicité pour cette exposition hors du commun avec des pièces uniques.

Pour cette 3e exposition en novembre à Savigny sur Braye, Philippe Tournon a pu sortir toute sa collection de vêtements et accessoires qui ont fait la mode au début du XXe siècle. «A travers les vêtements, on verra la vie de nos arrière et grands-parents, une vie pas toujours facile, sans argent et en travaillant dur. Il faut remettre cette exposition dans le contexte de la 1ère guerre mondiale et la seconde qui suivra» remarque t’il. Comment était-on habillé, de la naissance au décès, du poupon en passant par le baptême et jusqu’aux habits de deuil avec une collection de chapelets.
Chinant en permanence, on verra aussi par exemple plus de 200 fers à repasser de toutes les époques, une petite partie des 1400 qu’il possède ! Les costumes administratifs, comme la poste, le garde-chasse ou le pompier mais également ceux des musiciens de la musique de Savigny avec tous les modèles de 1900 à 1960, récupérés dans un grenier.

«On me les a donnés, sinon, ils allaient à la déchet’» s’amuse t’il.Certaines pièces de sa maison sont totalement remplies du sol au plafond d’objets divers. «Je cherche un bâtiment pour créer un musée sur l’Art populaire, j’ai de quoi remplir 2500 m2 facilement !» martèle t’il.

Philippe Tournon est en recherche perpétuelle d’une commune qui pourrait accueillir une expostition permanente qu’il alimenterait aisément.
A l’étage de sa fermette, on peut apercevoir par exemple, sa collection de globes de mariée, dont on pourra admirer une petite partie à Savigny sur Braye. Il est intarrisable et connait tous les symboles de ces cadeaux que les garçons et demoiselles d’honneur offraient aux mariés. «Chaque miroir à l’intérieur représentait quelque chose. Les glaces en losange représentaient le nombre d’enfants désiré, les miroirs en rectangle le nombre d’années entre les fiançailles et le mariage», tous les détails comptent. Un siècle d’existence pour les globes, de 1820 à 1936. Pas un seul avant, plus un après, cet objet qui ne servait qu’à une seule chose, porter la coiffe de la mariée fabriquée en fleur d’oranger. Pour l’exposition en novembre, de nombreux panneaux expliqueront toute cette symbolique.

Philippe Tournon est un collectionneur de ces choses simples, voyant dans ces objets usuels de la vie quotidienne dans le Perche vendômois, tout l’amour du travail bien fait des anciens. Et comme le disait Michel Mélot, «Le collectionneur est un créateur essayant de bâtir un tout cohérent et par là capable de faire oeuvre originale».

20novToute la journéeExposition «Mode 1900-1960, Perche Vendômois»Salle SiriusType d'événement:Arts et Culture,ExpositionsVilles:Savigny sur Braye

image_pdfImprimer en pdfimage_printImprimer cet article

À lire également

Une semaine exceptionnelle de peinture en plein air

Du 16 au 23 mai, le peintre et professeur de peinture américain, Tom Hugues, organise un stage de peinture à Trôo, destiné aux débutants et aux plus confirmés ; les cours seront donnés en anglais.

Rêver en bord de Loire avec Chomo

 C’est possible au château de Tours jusqu’au dimanche 14 février ! Ils étaient peu à connaître les œuvres de Roger

L’ami de Gauguin fêté à Poncé

 Maxime Maufra, célèbre peintre post-impressionniste, ami de Paul Gauguin, est décédé en mai 1918, à Poncé sur le Loir, le

Commenter cet article

Loading Facebook Comments ...

Aucun commentaire

Écrire un commentaire
Aucun commentaire pour le moment! Vous pouvez être le premier à commenter cet article!

Écrire un Commentaire

<

MENU
X