Menu

Marianne comme un symbole

Marianne comme un symbole

Cette exposition est l’aboutissement d’un travail pédagogique qui a débuté juste après les assises de l’Education nationale, organisées conjointement avec le ministère de l’intérieur suite aux terribles attentats du magazine Charlie Hebdo et de l’attaque sur le supermarché Kasher.

«Le but de cette action était de se poser des questions sur les symboles de la République» annonçait Sophie Lisieux, sous-préfet de Vendôme lors de l’inauguration de cette exposition particulière.

En effet, afin de sortir du débat entre adultes sur les valeurs actuelles de la République Française, les enfants Vendômois ont été associés  à cette réflexion. Quarante cinq classes et donc 45 écoles de l’arrondissement de Vendôme sont allées avec leurs enseignants à la recherche de la Marianne des mairies de leurs communes.

Une rencontre qui s’est faite avec les maires  pour lesquels les enfants ont pu préparer un questionnaire afin d’en connaître davantage sur les symboles d’une femme représentant notre République, et dont l’on s’aperçoit finalement que le buste est bien différent d’une mairie à une autre.
Pour illustrer ces rencontres, chaque Marianne a pu être prise en photo ce qui a donné lieu à la réalisation d’une grande toile de 45 Marianne, exposée jusqu’à la fin avril dans la cour de la sous-préfecture et qui part ensuite dans d’autres lieux du Département.

Lors de l’inauguration sous l’œil d’un connaisseur du sujet, Pierre Bonte, chroniqueur bien connu de la vie des villages et invité surprise de madame le sous-préfet, la Société Archéologique, représentée par Jean-Claude Pasquier historien local, a exposé toute l’histoire de ce symbole républicain, que l’on retrouve sur tous les documents officiels de la République Française.

image_pdfImprimer en pdfimage_printImprimer cet article

À lire également

«Instagram» Jeu concours pour promouvoir la destination

 L’office de tourisme du Pays de Vendôme profite du début du printemps pour lancer un concours Instagram pour promouvoir le

Patrice MEROT, artiste protéiforme : du 3 juin au 15 juillet 2017

 Du 3 juin au 15 juillet, Galerie NOCOGO, à La Chartre-sur-le-Loir (Sarthe) «HYPER DYNAMISME» est le terme qui définit le

A propos des lavoirs de Vendôme

 Alors qu’en été les promenades en barques, toujours très prisées, et ce depuis plusieurs années, favorisent la découverte, sous un

Commenter cet article

Loading Facebook Comments ...

Aucun commentaire

Écrire un commentaire
Aucun commentaire pour le moment! Vous pouvez être le premier à commenter cet article!

Écrire un Commentaire

<

MENU
X