Menu

PORTRAIT D’ARTISTE : Alexis Pandellé

PORTRAIT D’ARTISTE : Alexis Pandellé

Une maisonnette de bois faisant office d’atelier dans un coin du terrain, face à la maison. A travers les baies vitrées quelque peu floutées par le temps, on aperçoit toute une installation de couleurs, de pots, de chevalets ou encore d’établis encombrés, digne d’un artiste peintre en recherche et en production.

Alexis Pandellé est à Vendôme depuis plus de sept ans maintenant. Après les Beaux Arts de Bruxelles, les voyages, notamment en Amérique du Sud, il réside à Paris où il exercera son art en tant que peintre décorateur. L’enseignement sera aussi une activité privilégiée pour lui.

Venir à Vendôme a fait partie d’une stratégie de bien-être familial et professionnel, conditions à l’épanouissement artistique. Alexis a trouvé l’équilibre en se rendant au Musée du Louvre ou celui d’Orsay, à Paris, régulièrement, pour enseigner aux jeunes et aux enfants. On devine aisément qu’il y a là la matière première idéale pour montrer, analyser, expliquer, puis de pratiquer en atelier. Il participe également à de nombreuses manifestations culturelles collectives. Ici, à Vendôme, dans sa «cabane-atelier» donc, il travaille «pour lui».

Son expression artistique s’est diversifiée avec le temps, en passant par une phase intéressante de recherche autour de l’objet du Pouvoir, du costume ou de la chaussure «royale». Aujourd’hui, c’est le portrait qui occupe son esprit créateur. Portrait à l’huile en petit format, qui explore le regard du sujet au plus près de son intimité. Il les réalise sur demande, sur commande. En complicité avec l’artiste, l’œuvre est unique, originale et séduisante.

Sur le mur du fond, par contre, c’est un très grand format qui s’expose, en cours de réalisation (photo).

«Il s’agit d’une commande pour le siège d’une entreprise américaine, qui sera exposée dans le hall de cette société sise à Manatthan» explique-t-il en argumentant son travail.

Deux mètres par un mètre cinquante pour exprimer le thème de la ville. Couleurs, personnages, bâtiments, ambiance, style sont à l’étude et commencent à s’imposer sur la toile. Elle traversera l’Atlantique très prochainement. Pour en revenir à l’enseignement, c’est à l’Association des Artistes de la Vallée du Loir qu’il faut aller voir oeuvrer Alexis.

Auprès des enfants, sa pédagogie fait preuve de maturité et de pragmatisme.

«Je veux revenir aux fondamentaux» dit-il en expliquant qu’«un enfant a d’abord envie de savoir dessiner un chat, ou une maison».

Ceci pour dire que pour lui, il est important de savoir observer, de savoir s’arrêter pour voir, de savoir s’approprier l’objet suffisamment avant de le décrire avec un crayon, puis d’en définir les traits essentiels, savoir repérer les lumières, les ombres, les lignes de fuite, les courbes, les textures.Et enfin il faut apprendre les techniques qui peuvent reproduire ça.

On est loin du «fais comme tu penses, le principal c’est de s’exprimer», ce qui veut dire «fais ce que tu veux, ou ce que tu peux !» Là non, il s’agit de devenir capable de représenter ce que l’on voit, ou ce que l’on veut montrer concrètement. Le reste viendra avec l’expérience. C’est son point de vue. Qu’il défend et qui séduit puisque son cours marche bien, et tout aussi bien auprès des adultes. Les outils, fusain, peinture, sanguine, sont divers et permettent de trouver sa propre technique d’expression. Bref, avec Alexis, on travaille sereinement. Pas d’excitation, on regarde autant qu’on exécute. Sereinement. Le mot clé, qui se lit dans son regard et son sourire.

On pourra rencontrer Alexis dès la rentrée, au sein de l’association ( AAVL), ou directement à l’atelier ( 06 83 27 54 06 ). www.alexispandelle.com

image_pdfImprimer en pdfimage_printImprimer cet article

À lire également

Inauguration du Palais des Fêtes à Vendôme, vendredi 20 octobre

 A l’occasion de la soirée inaugurale du Palais des Fêtes rénové, deux spectacles, gratuits, seront proposés au public.    

Journées européennes des métiers d’art : Samedi 1er et dimanche 2 avril 2017

 Samedi 1er et dimanche 2 avril, les artisans d’art exposent et montrent leur savoir-faire dans de nombreux domaines lors de

Moisy : Quelques pépites dans «les vieux papiers» de la Mairie

 Certains d’entre vous ont été surpris de voir des cartons de «vieux papiers poussiéreux» encombrer depuis cet été  la salle

Commenter cet article

Loading Facebook Comments ...

Aucun commentaire

Écrire un commentaire
Aucun commentaire pour le moment! Vous pouvez être le premier à commenter cet article!

Écrire un Commentaire

<

MENU
X