Arts et culturePatrimoine

La Maison de Vigne retrouve de la hauteur

En octobre, la maison de vigne, qui surplombe les petits jardins familiaux de Courtiras après sa superbe rénovation, a été inaugurée en présence d’élus, des voisins, de la famille et des amis des propriétaires, Olivier et Véronique de Vallois.

Même si dès 2015 des contacts avaient été engagés avec la fondation du patrimoine (FP) et l’association Les Maisons Paysannes de France (MPF), les futurs travaux semblaient gigantesques et très onéreux. En 2017, Olivier et Véronique de Vallois, actuels propriétaires de cette maison de vigne et pour partie de la demeure de l’Oratoire, liée à l’histoire des Oratoriens du Collège de Vendôme, déposaient un dossier auprès de la Mission Bern destinée au «Patrimoine en péril», dossier non retenu. «Les années passent et nous aurons d’autres priorités, notamment dans notre maison» soulignait Véronique de Vallois, déléguée départementale de l’association Vieilles Maisons Françaises lors de son discours. C’est en Janvier 2021 que tout débute donc lorsque la famille se retrousse les manches pour nettoyer cette loge de vigne de toute la végétation qui la recouvrait et retirer les éléments dégradés, bois pourris, tuiles et vitres cassées ainsi que les 40 cm de terre sur les 7m2 du sol ! L’histoire de cette rénovation remarquable pouvait débuter…

Grâce à l’aide précieuse de MPF, un constat technique très détaillé a pu être établi et un nouveau dossier pour Patrimoine en péril fut déposé à la mi-février à la Mission Bern pour être retenu en août comme Lauréat départemental. Les travaux se sont échelonnés de mai 2022 à juin de cette année. « Cette restauration n’aurait pu se faire sans la disponibilité des artisans, leur compétence, leur grande gentillesse et leur envie manifeste du beau. Il est essentiel de sauver ces maisonnettes qui s’égrènent, trop souvent oubliées, à l’orée de nos vignobles. Elles témoignent d’une vérité en passe de se perdre : de la même façon que les ruisseaux font les grandes rivières, les petits bonheurs, à force, suffisent souvent à bâtir les grands » concluait l’heureuse propriétaire. Quelques pieds de vigne seront très prochainement plantés auprès de cette loge qui a retrouvé tout son éclat et bien plus encore !

Alexandre Fleury

Il est partout ! Assemblées générales, événements sportifs et culturels, reportages, interviews, portraits… à lui seul, il rédige la moitié des articles du journal. C’est la figure tutélaire de la rédaction et il répond toujours avec le sourire aux très nombreuses sollicitations. Une valeur sûre, qui écume le Vendômois par monts et par vaux et connaît le territoire par cœur.

Articles similaires

Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page