Arts et cultureExpositions

Les écorchées, sereines et lumineuses

La galerie de Laurent Potier accueille l’artiste Nathalie Bourdreux

Ce qui frappe au premier abord, c’est cette lecture à plusieurs niveaux de ses œuvres. Des œuvres que l’on pourrait voir comme à travers un trou de serrure. Des corps ouverts, lumineux sur un fond noir réalisé au fusain. «Je fais ma peinture d’abord au crayon de papier et je viens appliquer sur tous les contours ce mélange de poudre de fusain et d’une base aqueuse pour rendre un noir profond. J’insiste alors sur l’isolement du corps, ce qui peut être tragique pour lui et qui le cloisonne dans un uni vers totalement fermé» détaille Nathalie Bourdreux qui aime orienter notre regard, sans élément pertur bateur pour la lecture de ses œuvres. Des dessins qui se découvrent en plusieurs couches successives car l’artiste dessine, efface et redessine pour créer cette profondeur. Des visages sereins et calmes, souvent endormis avec pourtant des corps ouverts où l’on découvre des fruits et des animaux au milieu des entrailles, sorte de nature morte. «Morbide mais en même temps vivant, mes toiles ont des visages apaisés avec une ambivalence érotique, entre l’ac ceptable et l’inacceptable, partant d’une base ana tomique vers la nature morte, quelque chose de plus fantasmé».

«L’idée c’est de travailler sur le corps, cela me tient depuis mes débuts, il y a 20 ans» insiste Nathalie Bourdreux. Pour cette nouvelle exposition chez Laurent Potier, l’artiste a produit également quelques œuvres sur un fond blanc, changeant ses habitudes. «Sortir un peu de ma zone de confort. C’est assez salutaire car je m’aperçois finalement que j’ai peut-être plus de liberté sans ce cloisonnement du noir» conclut l’artiste. A découvrir jusqu’au 2 avril…

AF

Galerie Laurent Potier – Rue Marie de Luxembourg – Vendôme
Ouverts du mardi au samedi aux heures de la joaillerie.

 

 

Alexandre Fleury

Il est partout ! Assemblées générales, événements sportifs et culturels, reportages, interviews, portraits… à lui seul, il rédige la moitié des articles du journal. C’est la figure tutélaire de la rédaction et il répond toujours avec le sourire aux très nombreuses sollicitations. Une valeur sûre, qui écume le Vendômois par monts et par vaux et connaît le territoire par cœur.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
X
X