Arts et culturePatrimoine

Montoire : sauver Saint-Oustrille !

Nous l’évoquions récemment dans nos colonnes, l’église est en danger. Un temps d’échange sur l’avenir du bâtiment était organisé vendredi 24 juin par l’association de sauvegarde de Saint-Oustrille. L’heure est au bilan et le temps presse.

Une quarantaine de participants avait fait le déplacement pour appréhender au mieux l’actualité du dossier et son possible cheminement. Visite de courtoisie ou marque d’intérêt, en amont de la réunion, Arnaud Tafilet, maire de Montoire, et Christophe Marion, député fraichement élu, sont venus saluer Guy Moyer, le président de l’association.

st oustrille la toiture est en piteux etat 330
La toiture est en piteux etat

Un représentant de la Fondation du Patrimoine, de l’Office de tourisme et d’autres membres d’associations de préservation du patrimoine, comme André Fleury de Résurgence, ont participé aux échanges. «Il s’agit de consolider la structure et, a minima, de mettre le bâtiment hors d’eau», explique Guy Moyer.

Selon lui, quatre hypothèses à envisager. La première, la moins favorable, il ne se passe rien et on court à la ruine de l’église.

La deuxième est un écheveau financier. Depuis 2019, l’association de sauvegarde est signataire d’une convention avec la municipalité et la Fondation du Patrimoine pour organiser une souscription publique dans la perspective d’engager une 1ère tranche de travaux (couverture, charpente, maçonnerie). Cette souscription a atteint 7600 euros (27/06), elle vient donc de franchir le 1er palier fixé à 7500 €. Subtilité : si la municipalité abonde de l’ordre de 20000 euros (en dehors de la souscription) pour couvrir un minimum de travaux, alors les 7600 euros recueillis pourraient être affectés à l’église afin de débuter les travaux de couverture. Et sans doute dynamiser les appels aux dons dans le cadre de la souscription. Dans le cas contraire, les 7600 euros pourraient bénéficier à une autre commune.

Un rebondissement dans le dossier

La troisième hypothèse, qui vise à se conforter au projet de l’association, permet la réhabilitation afin d’utiliser l’église comme un atout culturel ou touristique pour la ville et la région. Maison des artistes, accueil de plasticiens, salle d’exposition, centre d’histoire locale… les possibilités ne manquent pas.

Enfin, quatrième éventualité et dernier rebondissement dans cet épineux dossier, l’arrivée d’un acquéreur qui s’est manifesté auprès de la Ville. Il s’agirait d’un particulier et la municipalité est à l’écoute. Pour Guy Moyer : «Si le repreneur développe un projet qui va dans notre sens, tant mieux  ! L’essentiel étant de sauver ce patrimoine propre à Montoire.»

Promotion, protection, financement, depuis six ans, l’association de sauvegarde de l’ancienne église Saint-Oustrille de Montoire-sur-le-Loir œuvre pour le devenir de ce bâtiment, propriété municipale, reconnu Monument Historique en 2020.

Cependant, le bâtiment continue de se dégrader et des chutes de tuiles sont à l’œuvre sur plusieurs pans de toiture. «Les travaux de relattage sont estimés autour de 100000 euros», précise Guy Moyer.

Les bonnes volontés sont là mais le temps fait son œuvre et l’heure est à la prise de décisions. C’était tout l’objet de cette réunion qui n’a donc pas débouché sur des avancées mais des hypothèses de travail, avec en filigrane un appel à l’aide pour sauver ce qui peut l’être avant que le montant des travaux ne devienne inaccessible pour la collectivité.

Jean-Michel Véry

Journaliste à Politis, à Europe 1, au Petit Vendomois, rédacteur "tourisme" à Néoplanète, pigiste au Figaro et à l'Optimun.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
X
X