Cet article vous est proposé par Le Petit Vendomois
Article écrit par Jean-Michel Véry / Publié le 16 octobre 2015
Source:https://lepetitvendomois.fr/arts-culture/patrimoine/lumiere-a-trinite/

Son et lumière à la Trinité

Deux événements en un. Vendredi 18 septembre, «Antoine», le bourdon de l’abbaye recevait sa bénédiction dans le clocher roman du monument vendômois. Dans le même temps, pour les Journées du patrimoine, la Trinité reprenait des couleurs.

Il était sans voix depuis 1993. Le bourdon de l’abbaye vendômoise a désormais repris sa place tout en haut du clocher. Quelques rares privilégiés ont assisté à sa bénédiction par l’évêque de Blois, Jean-Pierre Batut, en présence des prêtres François Brossier et Pierre Cabarat, de Sophie Lesieux, Sous-préfet, de Pascal Brindeau, Maire, et de Bernard Diry, président de la Société Archéologique.

Un moment empreint d’une grande solennité, mais une cérémonie qui se mérite, puisque la vingtaine d’invités devait au préalable gravir les 90 marches en pierre de l’escalier en colimaçon menant au clocher, et 25 autres d’une échelle de bois et de métal.

C’est la Société Archéologique qui, avec l’aide de la Ville de Vendôme, a permis d’obtenir de 115 donateurs la restauration du bourdon de l’abbaye. Une plaque apposée au pied du clocher liste les bienfaiteurs. Et pendant que l’évêque de Blois bénissait « Antoine », des techniciens, assistés par les équipes du Minotaure, s’affairaient sur la façade de la Trinité. Des mètres de câbles, des valises de matériel, des batteries… pour une mise en lumière de la façade dans le cadre des Journées du patrimoine.

JM-Véry---La-façade-illuminée-de-l'abbaye-de-la-TrinitéEt si «Antoine» sonne désormais en «sol» majeur, le soir venu, l’illumination de l’abbaye donnait le «la» à ces Journées du patrimoine. Un spectacle à la hauteur de l’édifice, grandiose et hypnotique. Tout un ballet de couleurs : du rouge flamboyant au pourpre profond, du jaune soleil au blanc solennel, des verts et des bleus en alternance, rythmés par un fondu au noir pour mieux renaître. Un balayage de la façade de haut en bas, une palette impressionnante qui a mystifié le public au pied du monument. Une superbe création d’Aldric Moreau, déjà à l’œuvre l’an dernier sur la Trinité ou sur la Nuit des Musées, pour un moment magique, béni des dieux.

 

© Copyright 2015-2020 Le petit Vendomois. All Rights reserved.

page 1/1