Menu

Place à l’imaginaire ! Du XIIe au XXIe siècle.

Place à l’imaginaire ! Du XIIe au XXIe siècle.

Ah la rêverie, l’évocation concrète et vivante de l’épopée de l’ordre du Temple.
L’histoire du Moyen âge peut totalement être joyeuse et instructive pour petits et grands. Pour preuve, la commanderie d’Arville, en Pays Vendômois, offre une jolie idée de promenade aux beaux jours. Alors prenez votre temps, prévoyiez même un sac avec un petit pique-nique.

Et direction Arville, petite commune de 100 habitants. Les collines rythment le paysage, les façades des maisons prennent des couleurs brunes. Le roussard (roche locale) s’affiche en mélange de silex et d’argile formé il y a des millions d’années dans les couches de sable du sous sol (A voir également : la forteresse de Mondoubleau). On est dans l’extrême nord du Loir-et-Cher. On traverse souvent ce village si l’on revient de Paris ou si l’on s’y rend. Mais combien de fois se dit-on en passant devant l’architecture de la commanderie : «Il faudrait un jour que je m’y arrête».

Dès l’entrée, le fait de passer sous le porche encadré par les deux imposantes tours, vous fait pénétrer dans un autre monde. Le voyage débute : direction la boutique pour y prendre les billets, atmosphère sympathique. Une recherche d’objets bien fabriqués sont proposés à la vente comme ces épées en bois qui donneront aux bambins l’impression d’être de grands et fiers chevaliers!  Mais avant tout, direction le Centre d’histoire des ordres de Chevalerie qui n’est surtout pas un musée comme les autres.

Immédiatement, on est saisi par le côté moderne, clair et net des lieux et ce, malgré que l’on se trouve dans des bâtiments anciens. Tout a été conçu avec une réflexion ludique, une évocation spectaculaire de l’épopée des croisades, où l’on redécouvre ce que l’on a appris à l’école. Mais, cette fois ci, avec joie et intérêt ce qui change tout. On visite seul, en liberté absolue, avec son petit audioguide. Des panneaux didactiques agréables à lire, attractifs sont accrochés à la bonne hauteur. Très lisibles, ils disent tout ce que l’on a envie de savoir.

Première séquence: évocation de la première croisade avec images et objets relatant le mode de vie des chevaliers.

Deuxième séquence, le réseau des 9000 commanderies dont 3000 en France.

Troisième séquence, la vie des templiers.

Et puis le temps suspend son vol pour la quatrième séquence : l’embarquement au port de Gênes. Tout, absolument tout, se résume dans l’excellence, décors, bruits, on arrive même à sentir les épices rien qu’en regardant les ambiances.

Cinquième séquence, découverte de l’Orient, avec trois imposantes tentes dressées retraçant le mode de vie des Templiers.

Sixième séquence : les états latins et la présence des « Francs ».

Septième séquence : Les bâtisseurs de l’église et pour le final les bâtisseurs de forteresse et le dramatique procès des Templiers. Il ne reste plus qu’à digérer tous ces grands moments en se dirigeant vers le jardin médiéval signé par Dominique Mansion. Puis  il faut aller se poser autour d’une simple table de bois et sortir son petit pique-nique tout en commentant ces grands moments d’Histoire.

Sur place, stages, randonnées, ateliers, plein, tout plein, de manifestations toute l’année car la Commanderie reste ouverte tous les jours… Qu’on se le dise.

Pour Pâques les 27 et 28 mars : Mille et une couleurs de Pâques
Chasses aux oeufs grandeur nature les deux jours, et atelier confection de poules en papier, le dimanche après-midi, à découvrir en famille.
Chasses à 11h, 15h et 16h30 le dimanche et le lundi de Pâques.
Tarif exceptionnel de 5 euros, 3 et euros pour les 5-7ans.

Un site:  www.commanderie-arville.com
La commanderie d’Arville,
Route des Templiers, 41170 Arville
Téléphone :02 54 80 75 41

Reportage Catherine Taralon / photos Marc Broussard

image_pdfImprimer en pdfimage_printImprimer cet article

À lire également

De Fortan à l’Assemblée nationale La «folle» histoire d’Olympe, Fabrice et Jeanne

 Il faut vraiment avoir de bonnes raisons pour effectuer des déplacements vers Fortan (dans le Perche Vendômois*). La première fois,

A propos de la fontaine Godineau de la place Saint-Martin

 Avec ou sans eau, la fontaine Godineau paraît quelque peu oubliée, il est vrai, quant à son origine ; aussi son

Cérémonie en hommage au Maréchal de Rochambeau le 5 juillet 2015

 Cette année encore l’association des Amis de Rochambeau invite les vendômois à célébrer la mémoire de Jean Baptiste Donatien de

Commenter cet article

Loading Facebook Comments ...

Aucun commentaire

Écrire un commentaire
Aucun commentaire pour le moment! Vous pouvez être le premier à commenter cet article!

Écrire un Commentaire

<

MENU
X