Menu

27e grande vente aux enchères de haut niveau

27e grande vente aux enchères de haut niveau

rouillac-venteLa famille Rouillac s’installe au château d’Artigny (Indre-et-Loire)
Le rideau est tombé sur l’Orangerie du château de Cheverny qui ne verra pas, cette année, après 26 ans de présence, sa grande salle s’agiter, bouger, retenir son  souffle et bavarder, en sourdine, au rythme du marteau d’ivoire, signé Goudji, de Philippe Rouillac, puis de son fils, Aymeric, commissaires-priseurs à Vendôme et Tours.

Le «divorce» a été prononcé sans que l’on sache, comme toujours en pareil cas, qui a tort ou non. L’an dernier, à la fin du premier week-end de juin, comme le veut la tradition, l’annonce en a été faite sans précision de lieu à venir. On apprit, en décembre, que le château d’Artigny, hôtel-restaurant de classe en Indre-et-Loire, qui eut ses heures de gloire au temps des 30 glorieuses, servirait, dorénavant, d’écrin à l’exposition puis à la vente de quelque 400 lots, avec les inscriptions de dernière minute après impression du volumineux catalogue de 272 pages toutes de hautes facture et qualité. La famille Rouillac y a trouvé une nouvelle base de travail, à 65 km de Cheverny.

La vente aux enchères se déroulera dimanche 7 et le lundi 8 juin, avec ouverture des portes à 14h30 précises, et visites préalables possibles, vendredi 5, de 16 à 20 heures ; samedi 6 de 10 à 17 heures, et dimanche 7 juin, de 9 à 11 heures.

S’il y a des lots à moins de dix grammes, notamment en bijoux, il y a une pièce de près d’une tonne, haute de 2,30 mètres et d’une envergure de 1,60 mètre : Transformer, pièce unique du célèbre robot extra-terrestre imaginé par Marvel dans les années 80 pour la télévision, puis pour le cinéma, le tout en alliage et acier, en cinq éléments d’assemblage de pièces automobiles, signée Victor…

Par ailleurs, Jacques et Janine (+) Nabon, frère et sœur, collectionneurs blésois érudits qui avaient constitué, ensemble, une magnifique collection de meubles, livres et antiquités, ont confié à Aymeric et Philippe Rouillac le soin de disperser leurs trésors réunis avec amour, depuis des décennies, aux enchères, pour ce premier rendez-vous d’Artigny, cru 2015, en ce premier week-end de juin. Comme le veut la tradition depuis 27 ans, maintenant.

Richard Mulsans

Renseignements au 02 54 80 24 24
(rouillac@rouillac.com ou www.rouillac.com)

image_pdfImprimer en pdfimage_printImprimer cet article

À lire également

Fontaine, je boirai de ton eau…

 Le château de Blois engage la restauration de la célèbre fontaine du jardin de la reine. Une œuvre d’exception qui

Venez acheter votre sapin de noël auprès de l’association pour la sauvegarde de Saint-Vrain !

 Tout sapin acheté contribue à la réalisation d’une action en faveur du patrimoine ! Amis fidèles de l’Association pour la

La «Nouvelle Vague» est arrivée

 La valeur n’attend pas le nombre des années. A 18 ans, Charles-Eric de Benoît d’Entrevaux met en scène de talentueux

Commenter cet article

Loading Facebook Comments ...

Aucun commentaire

Écrire un commentaire
Aucun commentaire pour le moment! Vous pouvez être le premier à commenter cet article!

Écrire un Commentaire

MENU
X