Menu

La culture en pole position à Saint Firmin des Prés

La culture en pole position à Saint Firmin des Prés

Le Pole culturel de Saint-Firmin-des-Près a été inauguré fin septembre. Un lieu dédié aux associations, aux adolescents, à la lecture et aux événements. Reportage.

Le soleil s’est mis à disposition de la culture, samedi 24 septembre, à Saint-Firmin-des-Prés.
Après trois années d’études et de réalisation le Pôle culturel est sorti de terre et plus d’une centaine de personnes s’étaient réunies pour assister à l’inauguration de la bâtisse qui trône à la sortie de la commune, tout près de la mairie. Une superbe longère rénovée, aux volets gris-bleu, entourée de verdure et prolongée en équerre d’un bâtiment abritant une salle de spectacle. Un bâtiment chargé d’histoire aussi, il aurait abrité deux enfants de la vindicte allemande durant la Seconde Guerre mondiale.

C’est donc sous un soleil radieux et un ciel sans nuages que Michèle Bornarel, maire, en présence de nombreux élus et de représentants de l’Etat et des collectivités, a ouvert les festivités :

«Le but de cette réalisation, c’est de mettre la culture au service de tous, c’est aussi une façon de lutter contre ce fléau qu’est l’illetrisme.»

«La culture ne s’hérite pas, elle se conquiert»
La bibliothèque, auparavant abritée au premier étage de la mairie, présentait des difficultés d’accès, elle trouvera ainsi toute sa place au Pôle culturel et conservera sa gratuité. Le lieu se veut aussi moteur pour le lien social et les associations en leur permettant d’y travailler, de se réunir, d’exposer et ainsi de susciter de nouvelles adhésions. Enfin, le Pôle culturel sera un espace de jeux, de rencontres et d’échanges pour les ados. Une dynamique et un projet menés à bien par les deux municipalités successives et qui ouvrira ses portes aux diverses manifestations municipales, événementielles et associatives, voire au conseil communautaire.

«La culture ne s’hérite pas, elle se conquiert», poursuit Maurice Leroy, président du Conseil départemental de Loir-et-Cher, citant André Malraux et saluant le courage de Michèle Bornarel, les acteurs de terrain, l’architecte présent, les associations et les bénévoles. Comme un symbole, il coupera le ruban tricolore inauguratif et en distribuera des morceaux aux nombreux enfants sur place. Un investissement de 1,2 million d’euros aura été nécessaire pour finaliser le projet, auquel l’Etat, la Région, la Drac, la Dotation de solidarité rurale, la DLP et le Conseil départemental ont participé, agrémenté d’une dotation de la réserve parlementaire octroyée par la sénatrice Jacqueline Gourault.

Un après-midi festif, joyeux et coloré du lâcher de ballons des enfants au-dessus du nouveau bâtiment. Pour paraphraser Juliette Gréco, en termes de culture, «il y a un après à Saint-Firmin-des-Prés».

image_pdfImprimer en pdfimage_printImprimer cet article
Jean-Michel Véry

Jean-Michel Véry

Journaliste à Politis, à Europe 1, au Petit Vendomois, rédacteur "tourisme" à Néoplanète, pigiste au Figaro et à l'Optimun.


À lire également

Hist’Orius conte le Bas-Vendômois

 Lors de sa troisième assemblée générale, la jeune association Hist’Orius n’a pas manqué de souligner le dynamisme de ses membres.

Un week-end très Rochambeau

 Les 6 et 7 juillet, le Vendômois résonnera au nom de son illustre représentant du XVIIIe siècle, Jean-Baptiste-Donatien de Vimeur

Du portrait au paysage. Un cadrage parmi d’autres.

 Exposition Alexis Pandellé, du 26 au 28 mars, Vendôme. Alexis Pandellé vit à Vendôme où il a installé son atelier.

Commenter cet article

Loading Facebook Comments ...

Aucun commentaire

Écrire un commentaire
Aucun commentaire pour le moment! Vous pouvez être le premier à commenter cet article!

Écrire un Commentaire

<

MENU
X