Menu

Têtes et jambes exposées

Têtes et jambes exposées

«La tête et les jambes», la nouvelle exposition à la Galerie de Laurent Potier réunit des œuvres de la Danoise Mia Refslung-Jensen, des poteries et céramiques étonnantes.

 

Des têtes et des jambes en terre cuite, émaillées pour certaines mais, à chaque fois différentes, des dizaines de toutes les tailles, petites ou grandes, où l’expression ne se ressemble pas. Certains visages font penser à des caricatures que l’artiste met une semaine à réaliser pour les plus imposantes. «Elle travaille à partir d’une bande d’argile qu’elle enroule en cylindre. Les grands modèles en utilisent trois qu’elle travaille de l’intérieur, poussant la matière pour former menton et la bouche qu’elle fait sécher. Puis, vient placer la deuxième pour le nez et la troisième pour les yeux. Collées les unes aux autres, cet ensemble forme le visage. Une manière de procéder assez unique» détaille Laurent Potier.

 

Certaines têtes sont alors émaillées partiellement relevant des détails, d’autres ont plusieurs couches d’émail de différentes couleurs et les plus petites restent brutes. Jouant sur l’ambiguïté de la fragilité de la vie, Mia Refslung-Jensen est en France depuis une dizaine d’années et vit dans le Cher, son atelier d’artiste dans le célèbre village des potiers de La Borne. S’inspirant de personne pour ses visages, «tout le monde est personne» pour l’artiste, elle les capte tous finalement, toutes les expressions sont représentées. Une exposition étonnante à découvrir jusqu’au 30 décembre.

 

Exposition «La Tête et les Jambes» Galerie joaillerie Laurent Potier-Rue Marie de Luxembourg à Vendôme/jusqu’au 30 décembre/du mardi au samedi

image_pdfImprimer en pdfimage_printImprimer cet article

À lire également

Retour sur la Première Guerre mondiale avec la Société archéologique

La Société archéologique du Vendômois tiendra, début mai, sa 394e assemblée générale, suivie d’une conférence de Jérôme Danard, président national

Appel à bénévolat

Q : alors que de nombreuses associations se plaignent d’une déficience du bénévolat, les Promenades Photographiques enregistrent, chaque année, plus

Photographie : l’âme d’un architecte au château de Tours

Dix ans après sa disparition, une exposition est consacrée à Lucien Hervé, photographe attitré du Corbusier et bâtisseur de l’ombre.

Commenter cet article

Loading Facebook Comments ...

Aucun commentaire

Écrire un commentaire
Aucun commentaire pour le moment! Vous pouvez être le premier à commenter cet article!

Écrire un Commentaire

<

MENU
X