Cet article vous est proposé par Le Petit Vendomois
Article écrit par / Publié le 7 juillet 2020
Source:https://lepetitvendomois.fr/auteur/alexandre-fleury/page/73/

Studio pour se faire du bien

Pauline Vallée, coach sportive à domicile vient d’ouvrir un studio privé à Naveil, sport en individuel ou en petit groupe de six personnes maximum.

«Au départ en 2013, je me déplaçais chez les sportifs puis ils sont venus chez moi car l’augmentation du nombre de mes clients ne me permettait plus de perdre du temps sur la route. J’ai donc travaillé à la maison, ce qui arrangeait tout le monde mais donner des cours chez soi est très vite compliqué pour la vie de famille. Je me suis décidée à monter ce studio pour offrir à ma clientèle un maximum de service dans une salle dédiée avec tout le matériel, gym ball, poids, banc de musculation, tapis… » explique Pauline Vallée.

C’est en 2008 qu’elle obtient son diplôme d’éducateur sportif. Elle exerce son métier au départ dans des salles de sport. Très vite, elle ne se retrouve pas dans cette formule car ce qu’elle aime dans son métier c’est personnaliser la correction lors d’un exercice,

«ce qui reste impossible à faire quand on a 35 personnes devant soi surtout lorsque celles-ci ont des pathologies différentes» précise t’elle.

Après avoir suivi un coach en Touraine qui avait lancé son studio privé, elle se lance dans l’aventure et dans ce concept, unique en Loir-et-Cher, en cours individuel ou par «small groupe» comme elle aime le dire.

Mais, avant de commencer une séance totalement personnalisée, Pauline vous fera passer tout un descriptif détaillé, une fiche à remplir pour connaître vos antécédents et votre objectif. Car, effectivement, entre désirer se maintenir en forme en pratiquant à son rythme une activité sportive et vouloir perdre du poids, le programme d’exercices qu’elle concoctera avec vous et adapté à chacun, sera totalement différent. Le suivi régulier qu’elle s’engage à faire avec vous, ne sera pas également le même dans les deux cas. Ce qui lui tient à coeur, c’est surtout la qualité et la sécurité de sa clientèle dans les mouvements. Spécialisée dans la méthode Pilates, un renforcement par des mouvements lents et placés sur la respiration, testée sur elle lors d’une blessure en course à pied, cette méthode lui a permis de continuer à se renforcer et en tirer tous les bénéfices. Elle a pu reprendre la course tout en continuant ses exercices suivant la méthode Pilates, le travail musculaire étant réel tout en se relaxant et en déstressant.

«Je veux faire mon métier aujourd’hui en proposant des choses bénéfiques, créer mes propres exercices et corriger les gens pour leur sécurité et leur bien être, faire mon véritable travail d’éducateur sportif en fait !».

Studio A l’eauforme
2 rue de Montrieux
Naveil (derrière Vendôme Literie, en face jardiland)
06 81 16 48 56

07novToute la journéePortes ouvertes du Studio A l’eauformeStudio A l'eauformeType d'événement:Animations et salons,Portes ouvertesVilles:Naveil


Inauguration de la Maison des Associations à Villiers

Le 7 novembre, après plus d’une année de travaux, la maison des Associations de Villiers sur Loir va ouvrir ses portes. La commune a organisé avec une armée de bénévoles tout un week-end festif autour de cet évènement.

«Un projet qui nous tenait à coeur et qui avait déjà été initié par l’ancienne municipalité» indique Jean-Yves Ménard, maire du village.

En effet, si au début du projet plusieurs schémas ont été  examinés sous forme d une extension-transformation de la salle des fêtes, c’est une construction neuve qui a été retenue. L’enveloppe financière a pu  être votée dans le budget 2014 et ainsi, avec l’aide de l’architecte et d’un assistant maître d’ouvrage, la démolition  des anciens locaux est intervenue dès le mois de juin de la même année et la pose de la première pierre était réalisée en juillet.

«Une commission de la future Maison des Associations avait été mise en place depuis de nombreuses années au sein du Conseil municipal, commission qui a travaillé également avec le groupe communication de la commune sur tout le suivi du chantier et sur certaines spécificités liées à ce nouveau bâtiment.» précise le maire.

Ce  projet qui a coûté 1,3 millions d’euros, a bénéficié de l’aide de  deux dotations de solidarité rurale (DSR) du Conseil départemental de 50 000 euros et d’ un soutien du Crédit Agricole. En outre, l’entreprise ADH Paysages a apporté son aide pour ce week-end d’inauguration.

«La bonne gestion des mandatures précédentes fait que nous avions une réserve financière  permettant d’autofinancer l’investissement pour partie et  qu’ainsi notre emprunt porte à peine sur la moitié du projet» spécifie Jean-Yves Ménard. «Pas d’augmentation non plus au niveau des impôts locaux» ce qui devrait rassurer les sceptiques.

Cette nouvelle Maison des Associations, local collectif avec plusieurs salles, sera utilisée par la vingtaine d’associations villiersoises. Pour marquer  son début d’activité, elle accueillera des évènements culturels, artistiques et musicaux au moins jusqu’en juin. Mais quel sera le nom de cette Maison ? Après un appel fait auprès de la population,  un nom, parmi la trentaine de propositions reçues, a été validé par le Conseil municipal et tenu secret depuis. Ce patronyme rattaché à la vie du village, sera dévoilé, accompagné d’une cuvée spéciale fruit d’une collaboration entre Charles Jumert et la cave coopérative, samedi 7 novembre, lors de l’inauguration.
Venez le découvrir !

Programme des festivités

Samedi 7 novembre :
• 13h45-15h15, inauguration officielle par Jean-Yves Ménard, maire de Villiers et le Conseil Municipal, en présence de Maurice Leroy, ancien Ministre, Président du Conseil départemental de Loir-et-Cher,  Jacqueline Gourault, Vice-Présidente du Sénat, Monique Gibotteau, Vice-Présidente du Conseil départemental, Isabelle Maincion, conseillère régionale , Présidente du Pays Vendômois, Michel Biguier, Président de la Communauté du Vendômois rural.
Animations, programme : Les Trompes de la Boissière, société musicale de Villiers-sur-Loir. Lever de rideau par les enfants et professeurs de l’école Louis-Gatien de Villiers. Révélation du nom de la Maison des Associations. Découverte de l’oeuvre d’art réalisée par Jean-Pierre Renard, artiste villiersois. Présentation de photographies et cartes postales rappelant des moments de fête et de convivialité du village. Cocktail d’inauguration offert par la commune avec présentation de la cuvée spéciale «Maison des Associations» par Jean Chaillou, président de la Cave.
• 15h15-18h, grande salle : Balade musicale proposée par des groupes de différents styles : P’tit Louis Laplanche (musique traditionnelle), école de musique de Vendôme à 16h30 (3 groupes de musiques actuelles).
• 15h30 et 17h, salle de musique :  conte pour tous avec Véronique Wyss et Gertrud Dietz.
• 19h45-23h30, grande salle :  dîner-concert «Délices du terroir» sous la direction de Michèle et Jacky Bourguigneau.
Concert du groupe «Têtes de piaf». Soirée payante sur réservation : Tarif unique 20€/pers. pour le dîner et le concert dans la limite de 280 premières réservations. Rens. mairie de Villiers.

Dimanche 8 novembre :
• 10h-12h, visite commentée de la Maison des Associations. Visites à 10h et à 11h
• 12h-14h, grande salle, buffet de remerciement de Jacky et Michèle Bourguigneau
• 14h30-18h, à la rencontre des associations villiersoises.
Représentation, démonstrations, initiations proposées par les associations : Grande salle : 14h30 concert de la Société Musicale de Villiers, 15h démonstration de Country et de Folk, 16h30 démonstration de karaté par le club de Villiers.
Nombreuses associations présentes dans le cadre du forum dans la grande salle.

07novToute la journée08Ouverture de la nouvelle Maison des AssociationsVilliers sur LoirType d'événement:Animations et salons,Portes ouvertesVilles:Villiers sur Loir


Les mots du temps qu’il fait

Pour la 14e année consécutive à Morée, une exposition est organisée au moment de la Foire aux Arbres. Elle se poursuivra jusqu’au 23 novembre. Le thème retenu cette année par Chantal Martinez, responsable de la bibliothèque, ainsi que Nicole et Marie-Paule, bénévoles fidèles,  tourne autour des expressions associées au temps qu’il fait.

La bibliothèque de Morée, ouverte en novembre 2001, a toujours consacré une exposition en novembre.

«Pour la petite histoire, j’avais proposé au Conseil Municipal de l’époque d’organiser une journée Portes Ouvertes lors de l’ouverture pour faire connaître cette bibliothèque, accolée à la salle des fêtes. Une exposition, qui devait alors être unique, était alors créée. Finalement, suite au succès de cette première, chaque année au moment de la Foire aux arbres, les gens ont pris l’habitude de venir la visiter» explique Chantal Martinez.

illustration-expo-Morée

Ces expositions sont prêtées par le Conseil départemental mais ce qui fait leur originalité, c’est qu’elles sont toujours agrémentées d’un travail effectué par les enfants de l’école en partenariat avec les instituteurs et également du Centre de Loisirs de la commune qui fonctionne pendant les vacances scolaires. Chantal Martinez connait bien les enfants car chaque jour, en alternance, elle accueille petits et grands pour des activités autour de la bibliothèque avec un thème à l’année vu avec l’équipe pédagogique de l’école. Pour cette année scolaire, les enseignants souhaitent axer le travail sur la lecture. Elle propose donc différents ateliers différents bien sûr suivant l’âge des élèves.

«Par exemple, pour les plus petits en maternelle, ce sera le déchiffrage d’images, une forme de lecture qui convient à ces jeunes enfants.» précise t’elle.

L’exposition de cette année se déroule donc avec le temps qu’il fait et les mots pour l’exprimer. « Faire la pluie et le beau temps», expression qui peut paraître banale mais qui finalement en analysant, recèle toutes les subtilités du langage. On pourra s’amuser justement à trouver d’où peuvent venir toutes ces métaphores qui parfois sont plus éloquentes qu’une multitude de phrases.

07novToute la journée23“Les mots du temps qu’il fait”MoréeType d'événement:Arts et Culture,ExpositionsVilles:Morée

 


Les fouilles archéologiques au quartier Rochambeau

Suite aux travaux engagés au quartier Rochambeau, l’abattage des platanes malades, la destruction de l’ancienne Gendarmerie, une nouvelle phase s’est engagée dés le 21 septembre, les fouilles archéologiques orchestrées par l’Institut  National de la Recherche Archéologique Préventive (INRAP). Une première opération qui verra une seconde intervention courant 2016.

Des tranchées sont percées pour sonder le sol jusqu’à 2m50 afin de relever les indices. Travaillant grâce à un plan datant de 1677, les 3 archéologues dépêchés sur place fouilleront à des endroits précis. En effet, le plan indique des extensions de l’abbaye avec une cuisine circulaire et des latrines Il n’est pas exclu non plus de trouver des objets datant de l’époque du moyen âge avec une enceinte médiévale recensée et pourquoi pas des objets gaulois, une découverte totale sans présager ce que les archéologues de l’INRAP trouveront. Les travaux dureront tout le mois d’Octobre avant de laisser à nouveau le parking entier à la circulation.


Val dem fait son film

Pour sensibiliser les enfants au gaspillage alimentaire, le syndicat mixte de collecte ValDem a engagé différentes actions dont une très intéressante en collaboration avec 4 écoles primaires du Vendômois et la Wish Association.

Une réduction de 7% des déchets ménagers en cinq ans presque atteinte, mais avec une ambition bien plus passionnante, celle d’attirer l’attention des plus jeunes, les adultes de demain, ValDem complète son dispositif par un projet artistique contre le scandale du gaspillage alimentaire. En effet, les chiffres parlent d’eux même : 20kg par an et par personne de déchets alimentaires, avec en quarante ans le pourcentage de nourriture perdue qui a été multiplié par deux (source ADEME sur le site du ministère de l’écologie). S’attaquer au problème en avertissant les parents par le biais de leurs enfants est l’ambition du syndicat de collecte Vendômois.

Ce projet de film s’est déroulé en deux étapes avec une intervention des deux personnages du projet artistique Bob et SuSie, comédiens à la Wish Association venus présenter le canevas du scénario aux élèves de chaque école puis dans un second temps, le tournage en avril effectué par Flavien Denis.

«Les écoliers ont fait beaucoup de figuration, seuls deux élèves ont eu un petit rôle» nous explique Marie-Pierre Augier, professeur des écoles à Louis Pergaud à Vendôme.

Mais, ce qui a fortement intéressé cette enseignante, c’est la chanson qu’elle a fait travailler à ses élèves de CM1.

«Un travail de rimes avec l’air qui nous avait été proposé par Flavien. Ma classe a été très attentive au projet. D’ailleurs pour la dernière fête de fin d’année en juin, toute l’école a pu la chanter.»

Ce qui a aussi surpris Virginie Veillerobe, enseignante en CM2 à Louis Pergaud également, c’est que

«les enfants ont été interloqués par le côté professionnel de la Wish association et de ses comédiens. Le fait qu’il ait fallu recommencer parfois plus de 5 fois certaines scènes, les enfants se sont aperçus que tourner quelque chose de drôle, devait se faire sérieusement et que ce n’était pas naturel» précise t’elle.

En effet, cela demande de la concentration et du travail pour être acteur.
A l’école Louis Pasteur à Vendôme, c’est le hall d’entrée qui a été transformé en usine de recyclage pour le tournage de cette comédie.

«Chaque école s’est investie dans le projet à 100%, prenant sur le temps scolaire» commente Camille Hadjadje du syndicat ValDem et «Faire du théâtre à l’école est une activité plus fréquente mais le tournage d’un film c’est  beaucoup plus rare».

Une expérience que tous ne sont pas prêt d’oublier. Car si les enfants se sont amusés, ils ont beaucoup appris en ce concentrant face aux images… Une école dans l’école !

Les enseignantes et les enfants ont une multitude d’anecdotes à raconter. Vous pourrez les rencontrer lors de la soirée d’avant-première du vendredi 9 octobre à Ciné Vendôme pour deux séances (18h et 19h). L’entrée est gratuite dans la limite des places disponibles.

bob_et_susie


Départ du directeur de la Régie de Quartier de Vendôme

Le 24 septembre, Alain Maston, remerciait les partenaires et les salariés de la Régie de Quartier avant son départ vers d’autres horizons, en Touraine notamment.

Il est arrivé il y a 9 ans à la tête de la Régie de Quartier, et le nombre de salariés a dans le même temps doublé, passant ainsi de 32 à 64 personnes.

«Je pars avec le sentiment d’avoir correctement rempli ma mission» dit-il lors de son discours.

Les chiffres parlent pour lui, le CA ayant bondi de près de 92% en 10 ans. Le changement de locaux a été aussi un évènement important pendant sa direction, passant de pré-fabriqués à une Régie moderne et accueillante aujourd’hui. Mais c’est la richesse des échanges avec les salariés, les clients, les élus «peu importe la couleur politique, l’essentiel étant de préserver le rôle d’insertion et de création de lien social au service des habitants» qui aura marqué le plus Alain Maston.

Aucune monotonie à la Régie, les anecdotes sont nombreuses tout au long de l’année dans ce lieu où la diversité des contacts permet des dialogues nourrissants.
Remerciant les partenaires privés et les institutionnels, Alain Maston, a rendu hommage aux fondateurs de la Régie de Quartier, et aux membres du Conseil d’Administration, aux salariés, souhaitant une continuité des actions.

«Sachez que grâce à notre énergie, et à nos financeurs, la Régie de Vendôme est devenue une des plus belles Régie de France» conclut-il, ému.

Yves Gendrault, chargé du développement des activités au sein de la Régie et ancien directeur il y a une quinzaine d’années, assurera l’intérim jusqu’à la nomination d’un nouveau directeur.


YvanJ, performance d’artiste en direct live

YvanJ, artiste vendômois, sculpteur sur bois, récidive lors de la quinzaine du Bois du 27 au 31 octobre une performance déjà réalisée l’année dernière : une sculpture semi-monumentale en direct chez Vendômoise de Motoculture à Naveil face à Jardiland.

D’un minimum de 2m50, cette sculpture sur bois sera débitée d’abord à la tronçonneuse puis, sculptée à la meuleuse. Cette année, YvanJ ne connait pas le modèle qu’il réalisera devant le public. L’an passé, à la même période, il avait sculpté Kxetse ou Connexion. L’artiste est habitué à des œuvres monumentales, ce n’est pas sa seule réalisation mais c’est toujours impressionnant ! D’ailleurs, ce week-end là, devant le public, YvanJ partira du bois brut, une bille en chêne sûrement, qui viendra de la scierie de Fréteval chez Claude Driot, un ami. Il arrivera ainsi, après plusieurs étapes se déroulant sur cinq jours à une magnifique oeuvre.

YvanJ est un sculpteur atypique. Il travaille en respectant la matière première, le temps du séchage du bois est primordial, celui également de croquer des dessins en 3D qu’il exécute avant de sculpter sauf pour sa prochaine sculpture. En parallèle de sa vie d’artiste, YvanJ a développé une activité professionnelle d’agencement et d’aménagement intérieurs, cuisine, bibliothèque, dressing, portes,… Enseignant également au lycée Ampère, il inculque à ses élèves, entre autres, ce qui le caractérise, l’amour du travail bien fait.

A découvrir YvanJ à l’œuvre pendant 5 jours du 27 au 31 octobre -Motoculture Vendômoise à Naveil.


Le skate-Park rénové

Tous les pratiquants de sport de glisse (et ils sont nombreux !) de Vendôme sont heureux ! Ainsi skate, trottinette, BMX et Roller vont pouvoir profiter de la restauration du skate-park des Prés-aux-chats pour à nouveau pratiquer leur sport favori.

Construit en 1992, agrandi en 2003 et doté de nouveaux modules en 2006 le skate-park de Vendôme nécessitait une rénovation globale de son site. L’APAVE, organisme qui accompagne les entreprises et les collectivités dans leur volonté de maîtriser leurs risques techniques, humains et environnementaux a été dépêché sur place pour procéder à un diagnostic des installations.

L’entreprise Trouillebout de St Ouen, choisie par la ville de Vendôme, a effectué cet été les travaux de réfection de la dalle. La restauration des modules permettant de sauter avec son skate ou ses rollers a été confiée aux services compétents de la ville, permettant de faire une économie certaine.

Le budget de cette opération s’élève à 25.000 euros, financé intégralement par la ville de Vendôme. C’est le 23 septembre que le ruban bleu, blanc rouge de l’inauguration a pu être coupé, place à la glisse, en attendant celle qui se fera sur glace en décembre, au cloître de la Trinité pour la deuxième année !

Photo : Laurent Jegouzo


Dotation attendue

Chaque année le Conseil Départemental de Loir-et-Cher consacre un budget pour doter en petits matériels sportifs, plus de 200 clubs dans le département, clubs proposés par les comités sportifs départementaux.

Isabelle Gasselin, vice-présidente du Conseil départemental chargée de la vie associative, de la culture, de la jeunesse et des sports accompagnée par Maurice Leroy, Président du Conseil départemental, a remis à Oucques pour le nord du département du matériel d’initiation, ballons, équipements vestimentaires pour les plus jeunes pour 21 disciplines sportives.

«Cette action vise à récompenser les clubs sportifs pour leur travail et leur engagement auprès des jeunes sportifs» précise t’elle dans son allocution.
Cette cérémonie était une première pour Isabelle Gasselin mais Bernard Pillefer, ancien responsable du service Sport au Conseil départemental, n’était pas très loin pour la soutenir.

«Chaque année, les Clubs Sportifs reçoivent leur dotation lors de ces rendez-vous conviviaux et ainsi l’occasion de rappeler la politique sportive du Conseil départemental» souligne Maurice Leroy.

En effet, le département de Loir et Cher aide les clubs, les associations et les comités sportifs dans leur fonctionnement ainsi que dans l’organisation de manifestations d’intérêt départemental ainsi qu’à accompagner le sport de haut niveau amateur. Un coup de pouce non négligeable pour tous ces clubs en période difficile…


Un terrain toujours praticable

En octobre, le nouveau stade des Maillettes sera opérationnel avec un nouveau revêtement, une première à Vendôme, un gazon synthétique pour pratiquer le foot ou le rugby par tous les temps et toute l’année.

Le chantier a débuté en juillet et «la ville de Vendôme s’était engagée vis-à-vis de l’USV Football et Rugby à une livraison mi octobre» précise Yannick Henriet, directeur du pôle Sport.

En effet, l’entreprise retenue pour cet investissement de près de 800.000 euros financés pour une grande partie par la ville avec le concours du Conseil départemental et  de la Fédération Française de Football (FFF), a travaillé tout l’été pour stabiliser le terrain puis le revêtir de cette matière synthétique étonnante.

Les abords du site ont également été repensés avec un nouvel éclairage et l’aménagement d’un boulodrome pour la pétanque et un terrain spécifique à la boule lyonnaise, pour la nouvelle association qui vient de se créer à Vendôme au sein de l’AVF.

«C’est un investissement important mais, sur le long terme, c’est une véritable économie» précise Yannick Henriet.

Praticable par tous les temps, le synthétique a beaucoup évolué et un simple entretien de balayage avec une machine spéciale et un contrôle visuel toutes les semaines suffira. Seul restera un décompactage à effectuer tous les 3 ans.
Les installations d’athlétisme qu’il y avait auparavant n’existent plus, la pratique de ce sport, même pour les scolaires, est dorénavant au stade Léo Lagrange.

Ce terrain conforme aux normes des Fédérations de Football et de Rugby sera, suivant les vœux du Maire, Pascal Brindeau, ouvert en permanence avec la possibilité pour les jeunes du quartier d’y jouer toute l’année !

© Copyright 2015-2020 Le petit Vendomois. All Rights reserved.

page 1/1