Vendôme toujours classé 4 étoiles, pardon 4 fleurs

C’est avec un soulagement non dissimulé que les équipes municipales et notamment les agents des serres ont appris la bonne nouvelle, celle du maintien du classement 4 fleurs pour la ville de Vendôme.

 

Ce label, reconsidéré tous les trois ans, était en question cette année et la visite du jury s’est déroulée pendant la période critique de la suspension d’arrosage qui a totalement reconfiguré le fleurissement de la ville puisque les jardinières avaient quitté leur emplacement habituel, que les pelouses s’étaient parées d’un jaune inhabituel et que nombre de spécimen arbustifs souffraient de ce déficit hydrique.

 

Pour autant, Laurent Brillard, maire, avait tenu à cette exemplarité en matière d’économie d’eau tout au long de cette période de restriction qui, rappelons-le, court jusqu’à la fin du mois car les précipitations connues depuis sont loin d’avoir compensé le manque.
Ainsi, malgré la période défavorable, le label, obtenu en 1986, ne quittera pas les panneaux vendômois.

 

Laurent Brillard a particulièrement salué le travail des équipes des serres municipales qui se sont attelées à préserver au maximum les plantes, arbustes et autres végétaux pendant cette période en les rapatriant, lorsque c’était possible, dans un espace ombragé. Mais, la réflexion conduite pour choisir des végétaux moins sensibles au stress hydrique a également été pleinement reconnue tout comme les contrariétés toutes légitimes connues par les jardiniers qui ont vu le fruit de leur travail de longs mois et d’attentions constantes souffrir de la sorte.

 

Désormais, les plantations automnales sont en place et les précipitations des derniers jours laissent espérer que cette situation est derrière nous. Enfin, au moins jusqu’à l’année prochaine !




« J’écris, on tourne… »

L’association Pôle Image 41, bien plus qu’un studio, organise, jusqu’au 21 novembre, un concours de scénarios « J’écris, on tourne… » ouvert à tout le monde à partir de 18 ans et résidant en Région Centre-Val de Loire.

Le but est simple, découvrir de nouveaux talents. les lauréats se verront offrir la réalisation de leur court métrage de 3 mn de film maximum avec, pour leur réalisation une équipe technique confirmée.

 

«L’objectif est également d’accompagner ces films en festivals et permettre ainsi à l’un d’entre eux d’être peut-être diffusé dans certaines salles de cinéma partenaires en Région» détaille Patrick Lambert, président de Pôle Image 41, association dont le but est de réunir tous les professionnels de l’image, tout en menant des projets à leurs termes. Basée d’abord à Vendôme pendant trois ans, Pôle Image 41 est accueilli dorénavant à Blois.

 

Ce concours est l’occasion pour tous ceux qui aiment écrire (débutants et scénaristes plus aguerris) et de voir leur histoire porté à l’écran. Le scénario ne doit pas dépasser trois pages, il va falloir être concis !

 

Pôle Image 41 – Studio : 31 Allée de Coulanges – 41000 Blois /
Siège : Mairie de Blois – 9 place St Louis-41000 Blois /
www.poleimage41.fr / contact@poleimage41.fr –
Frais d’inscription 30€ aux non adhérents et 25€ aux adhérents à l’association.
Concours jusqu’au 21 novembre

 

Vidéo de présentation du concours :
https://vimeo.com/363344501




FESTISOL, festival des solidarités

Ce programme vous est proposé par le Collectif Solidaire Vendômois pendant le Festival des Solidarités, événement national décliné localement.

 

Son but est de sensibiliser la population aux enjeux des solidarités et permettre à chacun, chacune de participer en tant que citoyen, citoyenne du Monde. Depuis 2006, le collectif composé d’associations du Vendômois se réunit chaque année et collabore ensemble plusieurs mois afin de proposer des actions de sensibilisations gratuites et ouvertes à tous. En 2019, il est composé de l’Association Vendômoise pour la Protection de l’Enfance, Dos d’Âne, Mosika Circus, Solidarité Partage, France Equateur, l’Union Sportive Vendômoise, l’UPSYV, Valdem, Vend’Afrik et Vend’Asso qui coordonne le Collectif, avec le soutien de Centraider.

 

Mercredi 20 novembre, 14h-17h, au Pôle Chartrain, Vendôme : à l’occasion du 30e anniversaire de la convention des Droits de l’Enfant : Atelier Handi’Chiens, expos photos sur les droits de l’enfant, goûter solidaire. Avec l’association vendômoise pour la Protection de l’Enfance.

 

Samedi 23 novembre, 10h-12h, salle de l’USV, rue Geoffroy Martel, Vendôme. « La matinale solidaire des enfants : aider l’enfant, ce proche aidant méconnu, quand l’un des parents est gravement malade » : atelier initiation musicale, atelier santé. Animation « Zone de gratuité » et vide frigo : cuisiner autrement.

 

Mercredi 27 novembre, 13h30-16h30, pour les enfants de 8 à 12 ans, centre ville de Vendôme (départ du marché couvert) : jeu d’orientation « les objectifs du développement durable, c’est quoi ? » : ateliers participatifs dans différents endroits de la ville, goûter, lâcher de ballons biodégradables.

 

Vendredi 29 novembre, 20h-22h, au Centre Culturel, 24 av. G. Clemenceau, Vendôme. Gratuit : spectacle « Un fou noir au pays des blancs » de Pie Tshibanda, conteur, écrivain et psychologue congolais qui raconte, seul sur scène, avec humour et sensibilité son exil forcé.

 

Samedi 30 novembre, 10h-13h, Abbaye on Ice, patinoire dans la cour du Cloître, Vendôme : atelier Handi Hockey. Démonstration de hockey sur glace à la patinoire par des athlètes handisports, puis sport sur glace pour tous. Sur inscription à l’USV, dans le cadre de la semaine du handicap.

 

Retrouvez le programme sur facebook : @CSVFESTISOL




«Mangeons-mieux !»

La ville de Montoire-sur-le-Loir accueille depuis octobre le «Défi Familles à Alimentation Positive» qui consiste à accompagner les habitants qui le souhaitent à augmenter leur part de produits bio et locaux. Le pari est que l’on peut avoir une alimentation savoureuse, équilibrée, biologique et locale sans augmenter son budget alimentaire.

 

Des ateliers, visites, et animations, ouverts à toutes et à tous, sont proposés pour faire découvrir de nouveaux lieux d’approvisionnement, de nouveaux produits, des bases de diététique pour varier, équilibrer et faire évoluer son alimentation, des recettes et techniques pour cuisiner restes et fanes, les bases pour un jardin potager, la consommation de plantes sauvages, les contenants alimentaires et additifs…
Chaque atelier ou visite propose un temps d’échanges et d’apprentissage ludique et des outils pour découvrir et suivre l’évolution de ses pratiques. De petits pas du quotidien ont souvent un impact bien plus important qu’on ne le croit !

 

Au programme :
Atelier Cuisine & Diététique : Vendredi 6 décembre à 18h30
Atelier Contenants Alimentaires & Additifs : Samedi 22 février à 14h30
Atelier Cuisine Anti-Gaspi : Samedi 28 mars à 14h30
Atelier Plantes sauvages comestibles : Samedi 25 avril à 14h30
Événement convivial d’animations et de rencontres : juin 2020
Novembre, janvier, mars, mai : saisie et suivi de son budget pour les participants qui le souhaitent.

 

Ce projet est à l’initiative de la FRAB AuRA, la Fédération de l’agriculture biologique en Auvergne-Rhône-Alpes. Animé sur la ville de Montoire-sur-le-Loir par Lénaïg Le Nen, professionnelle de l’éducation à l’alimentation durable à l’association ATHENA. Coordonné par le Graine Centre-Val de Loire, réseau d’éducateur•rice•s à l’environnement. Soutenu financièrement par le Conseil Régional du Centre-Val de Loire, la Direction Régionale de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion Sociale et la Fondation Banque Populaire et soutenu logistiquement et en communication par la Ville de Montoire-sur-le-Loir

 

Détails du programme, en savoir plus
et vous inscrire : Lénaïg Le Nen – ATHENA
06.36.29.08.99 – accueil@asso-athena.fr
En savoir plus : www.grainecentre.org/mangeons-mieux 
FB : Défi Famille à Alimentation Positive Centre-Val de Loire




Un « Vend’Afrik » souffle sur Vendôme du 15 au 23 novembre »

Vendôme devient Ville d’Afrik toute la 3e semaine de novembre grâce à l’association Vend’Afrik. Créée en 2014, la structure organise là la deuxième édition de ce festival ambitieux qui a pour objectif de faire découvrir la culture africaine dans toutes ses expressions. Exposition, concert, rencontre, artisanat, dédicaces, contes, gastronomie…

 

 

Ce moment est privilégié pour développer les relations et établir les bases d’un échange partenarial de soutien à des projets d’éducation au développement de la solidarité entre les peuples. Ce n’est qu’en se connaissant mieux que les individus, les groupes sociaux peuvent s’entraider efficacement. Du nord vers le sud comme dans l’autre sens ! Connaissance mutuelle, respect partagé sont les bases de toutes les actions de solidarité internationale qui peuvent être entreprises pour le mieux-être de tous.
Cette semaine de rencontres multidirectionnelles sera l’occasion de découvrir la diversité culturelle et de tisser des liens propices à cette convergence.

 

Vendredi 15 novembre : rencontre-concert Cap sur l’Afrique de Ouest avec « Le bal des Griots », et son groupe « Les vieilles Pies », avec Gabriel Saglio et trois artistes exceptionnels : Fanta Sayon, Sissoko et Adama Keita (Mali) et Sekouba Bambino (Guinée). Rencontre avec Gabriel Saglio à partir de 18h30. Dégustation de boissons, artisanat africain… Au Minotaure, 18h30-23h, 22€, 18€ adhérent.

 

Du 16 au 23 novembre : Exposition. Odette du Puigaudeau en compagnie de son amie Marion Sénones a parcouru plus de 15 000 km à travers le Sahara de l’Ouest entre les années 1930 et 1960 ; elle consacra le reste de sa vie à étudier et faire connaître la vie de ces gens, les Maures en particulier. Exposition complétée par des collections privées. Chapelle St Jacques, entrée gratuite.

 

Mercredi 20 novembre : contes, avec la participation de Véronique Petel et Nicolas Bourdon. Voyage imaginaire en Afrique pour les enfants à travers quelques contes africains, parfois mystérieux, amusants ou tristes… Centre CAF, à Vendôme, 14h30-16h30. Entrée gratuite.

 

Vendredi 22 novembre : rencontre avec Patrick Tudoret ; temps d’échange et de débat autour de « l’orientalisme », mouvement dont fit partie Eugène Fromentin, peintre écrivain. Chapelle St Jacques, 11h, entrée gratuite.

 

Vendredi 22 novembre : soirée d’échanges et 2 concerts : En 1ère partie : Rodolphe Respaud (piano-voix). En 2e partie : Electro Bamako. Musique malienne dans ce qu’elle a de plus puissant. Animations et stands d’informations durant la soirée. A la Maison Bégon à Blois, 20h30. 12€ et 9€.

 

Samedi 23 novembre : Stages de danse afro « Coupé Décalé ». Animé par Aimée (danseuse professionnelle à Paris), org. par l’ass. Kassa’mouv, en partenariat avec Initiatives Afrik Plus. A Formavie, 14h30-16h ou 16h-17h30. 15€ adhérent, 20€ non adhérent.

 

Samedi 23 novembre : soirée et repas africain. Jeu, animation, intermède musical par « Orange Blues Compagnie ». Salle de l’USV, 19h30. 15€/adulte, 10€/moins 12 ans. Adhérents : 10€/adulte, 5€/moins 12 ans. Résa. avant le 10 novembre, 06 63 26 53 27, vendafrik@gmail.com.




Par ici… la bonne soupe !

Comme chaque année, le jardin du Plessis-Sasnières va devenir le temple de la soupe dimanche 10 novembre avec un programme aussi dense que l’onctuosité présente dans les bols.

 

Dès 9 h, les participants au concours de soupe seront accueillis pour cette 7e édition.

 

À 10h, le jardin ouvre ses portes au public, une heure avant le début des dégustations du jury et du public, les délibérations pour la «soupe de mots» interviendront de façon concomitante.

 

À 13h, le jury délibérera autour du concours de soupe avant de partager un repas avec le public, l’ensemble se poursuivant par le vote.

 

Les prix seront remis à partir de 15h30.

 

Les membres du jury sont, pour la plupart, bien connus du grand public. Ainsi, parmi les gourmets des mots du jour : Natacha Polony (magazine Marianne), Christophe Gendry (Nouvelle République – Loir-et-Cher), Patrick Tudoret (écrivain), Rosamée Henrion (créatrice du jardin) et Jean-Paul Gisserot (éditeur).

Le jury des gourmands n’est pas moins illustre : Emmanuel de Brantes, Périco Légasse (journaliste et critique gastronomique), Guillaume Foucault (chef étoilé du Pertica), Jean Bardet (grand chef), Isabelle Maincion (conseillère régionale et président du Pays vendômois) et Chantal Colleu-Dumond (directrice du domaine de Chaumont).

 

Le concours de soupe est réparti en cinq catégories : amateurs (tout public), jeunes marmitons (moins de 18 ans), collectivités (équipes constituées de personnes travaillant dans des collectivités : écoles, collèges, maisons de retraite …), restaurateurs professionnels (équipes dont au moins un membre travaille dans la restauration), apprentis et élèves écoles et lycées hôteliers.

 

Toute la journée, les recettes proposées serviront de source d’inspiration aux cuisiniers de tous les jours, les gourmands de légumes, les adeptes du bol chaud en hiver et du froid en été…

 

Mais, c’est aussi l’occasion de découvrir ce magnifique jardin paré des couleurs automnales et d’imaginer ce qu’il sera au printemps prochain.




Architecture d’hier et d’aujourd’hui

Architectures d’hier et aujourd’hui du Centre – Val de Loire s’expose dans le Grand Manège du quartier Rochambeau à Vendôme jusqu’au 10 novembre.

 

La manifestation réunit trois expositions différentes : L’architecture du quotidien – 10 ans de création contemporaine en région Centre – Val de Loire conçue par la Maison de l’architecture Centre – Val de Loire, l’exposition de l’École nationale supérieure d’architecture de Versailles avec un travail d’étudiants sur les différents quartiers de la ville de Vendôme ainsi qu’une expo sur l’histoire du quartier Rochambeau avec un focus sur les 40 dernières années de développement urbain.

 

La grande originalité de cette exposition repose sur la présentation d’une réflexion sur l’architecture et l’urbanisme de la ville de Vendôme, proposée par l’ENSA de Versailles. Sous la direction de Christel Palant-Frapier et des architectes Benjamin Drossart, Emmanuel Saadi et Thorsten Sahlmann, 16 étudiants ont travaillé pendant un semestre dans le cadre de l’atelier «Vendôme. Architecture d’hier, architecture de demain» sur le devenir du centre historique. L’objectif était avant tout de confronter les étudiants à des situations réelles, que l’on rencontre sur l’ensemble du territoire français : la dévitalisation des centres villes.

 

 

« Introduction à l’art public contemporain »

À cette occasion, est présenté l’ouvrage d’Hervé-Armand Béchy «Introduction à l’art public contemporain» qui aborde la question de l’expression artistique dans l’espace public et, notamment, l’art dans la ville des années 1960 à nos jours. En retraçant l’évolution, il met à jour les développements actuels. Fondamentalement, il interroge le rôle de l’art et de l’artiste dans la société et tente de redonner un sens aux termes art public à travers une vision contemporaine et une trajectoire historique. Centré sur l’engagement artistique et les problématiques de création, ce livre met en débat la notion d’intégration, le rapport de l’art au contexte, la dimension publique des œuvres, la relation de l’art au pouvoir, le musée dans la rue, l’art dans l’aménagement urbain, le rôle des intermédiaires professionnels, les fonctionnements institutionnels, le phénomène du Street-art et le développement de l’événementiel.

 

Ouvert les mercredis, vendredis, samedis et dimanches de 10 h à 18 h 30, les mardis et jeudis de 14 h 30 à 18 h 30. Entrée gratuite




Prise officielle de commandement pour le capitaine Hervé Jouve

C’est dans le cadre historique du château de Rochambeau que s’est déroulée la cérémonie officielle mercredi 9 octobre.

 

Dirigeant effectivement la compagnie de Gendarmerie de Vendôme depuis le 1er août, remplaçant le commandant Grégoire Méchin, Hervé Jouve a reçu le « pouvoir de commandement » par le colonel Guilhem Phocas, responsable du groupement loir-et-chérien, face aux effectifs rassemblés pour la circonstance.

 

Un moment solennel même après le long parcours du nouveau chef de la Gendarmerie vendômoise. À seulement 48 ans, Hervé Jouve affiche presque deux carrières professionnelles en sus de son expérience militaire au sein du 1er régiment de chasseurs parachutistes. Il fut en effet journaliste, en Bretagne, en Aquitaine ainsi qu’à la Réunion, avant d’intégrer la Gendarmerie en 1998.

 

Depuis lors, il a sillonné la France. Après l’Oise puis l’Ariège, le Gers… Hervé Jouve obtient à Vendôme son premier poste de commandement. Une recrue pour le département dont la qualité a été saluée par le colonel Phocas face à la Sous-préfète, Léa Poplin et la substitut du Procureur tout nouvellement arrivée, Flavie Malbaut, mais aussi les très nombreux élus du territoire désormais placé sous la responsabilité d’Hervé Jouve.

 

Étaient également présents nombre de gendarmes retraités, de porte-drapeaux des associations d’Anciens Combattants pour cette prise d’arme solennelle qui fut aussi marquée par la remise de deux distinctions : la médaille de la sécurité intérieure pour l’adjudant-chef Céline Brailly et une lettre de félicitation au gendarme Cyrille Villain, tous deux de la COB de Pezou.




Le mois du film documentaire

Organisé par l’association Images en bibliothèques, le Mois du Doc réunit près de 2500 lieux culturels, sociaux et éducatifs, en France et dans le monde, qui diffusent 1500 films documentaires au mois de novembre. C’est l’occasion de découvrir une diversité d’œuvres à travers des programmes originaux et éclectiques !

Cette année, les médiathèques de la communauté d’agglomération Territoires Vendômois vous proposent une programmation ayant pour thème commun la(es) conviction(s).

 

Mardi 5 novembre, Vendôme, médiathèque du Parc Ronsard, 18h30, 2017, 1h10, version originale sous-titrée : «Le soliloque des muets». Un film de Stéphane Roland. Projection gratuite, en présence du réalisateur. En partenariat avec Ciclic.
En Indonésie, les anciens prisonniers politiques du Nouvel Ordre de Suharto sont muselés depuis 50 ans par un système d’oppression toujours actif malgré la démocratie. À travers un tribunal populaire symbolique organisé à La Haye, ainsi qu’un voyage dans l’archipel à leur rencontre, les victimes du régime s’expriment enfin sur leur terrible vécu. C’est alors l’un des plus importants crimes contre l’humanité du XXe siècle qui se dévoile.

 

Mardi 12 novembre, Savigny sur Braye, médiathèque Agora-Braye, 19h : «Les heures heureuses», un film de Martine Deyres. 2018, 1h17, version française. En partenariat avec Ciclic. Projection gratuite, en présence de la réalisatrice. Résa. conseillée.
Entre 1939 et 1945, 45 000 internés sont morts de faim dans les hôpitaux psychiatriques français. Un seul lieu échappe à cette hécatombe : l’asile de St Alban, village isolé de Lozère. Que s’y est-il passé qui a fait exception ? Retraçant sur plusieurs décennies l’histoire de ce haut lieu de la psychiatrie, à partir de précieuses archives filmées et des récits de ceux qui y ont travaillé, Martine Deyres répond à cette question et démontre, ce faisant, comment le courage politique et l’audace poétique qui y ont été mis en pratique ont participé à changer le regard porté par la médecine et la société sur la folie…

 

Vendredi 29 novembre, Montoire sur le Loir, médiathèque Nef Europa, quartier Marescot, 18h30 : «Lindy Lou, jurée n° 2». 2018, 1h24, version originale sous-titre. En partenariat avec Ciclic. Projection gratuite, en présence du réalisateur. Résa. conseillée.
Il y a plus de vingt ans, Lindy Lou a fait partie d’un jury qui a condamné un homme à mort. Depuis, la culpabilité la ronge. Sa rédemption passera-t-elle par ce voyage qu’elle entame aujourd’hui à travers le Mississippi, dans le but de confronter son expérience à celle des onze autres jurés ? S’appuyant sur les nombreuses absurdités de la peine capitale, ce film montre à travers ces trois personnages, comment cette sentence génère souffrances, injustices, violences et inefficacité.




Ateliers thématiques en faveur des aidants

Dans le cadre du dispositif «En Centre’Aidant» et ses actions en faveur des aidants, six ateliers « bien-être » et 5 séances « d’initiation au numérique » seront proposés de novembre à décembre à Vendôme.

 

La qualité de vie du proche aidant étant directement impactée par l’aide qu’il apporte, la Mutualité Française Centre-Val de Loir (MFCVL) oeuvre depuis 2015, en partenariat avec les acteurs locaux, au développement d’actions diverses dédiées aux aidants, à leurs besoins, à leur bien-être et à leur écoute.

 

Ateliers bien-être : Durant six séances de deux heures chacune, les aidants se rencontrent et échangent autour de thématiques variées telles que l’art-thérapie, la socio-esthétique, voyage hypnotique, le Qi-Gong, le yoga du rire et la relaxation. Programme :
Jeudi 7/11/19 : Yoga du rire
Jeudi 14/11/19 : Voyage hypnotique
Jeudi 21/11/19 : Qi gong
Jeudi 28/11/19 : Art-thérapie
Jeudi 5/12/19 : Socio-esthétique et alimentation
Jeudi 12/12/19 : Relaxation-méditation

 

Ateliers numériques : Cinq séances de deux heures chacune vont permettre aux participants de comprendre comment utiliser l’informatique et gagner en autonomie. Revenir sur ces fondamentaux permet alors aux participants de trouver des repères, de ne plus hésiter et de profiter de toutes les fonctionnalités à leur disposition. L’occasion également de découvrir et de s’approprier le nouveau Réseau social des aidants mis en place par la MFCVL. L’accompagnement permet aussi un retour au “bon sens” afin de ne plus tomber facilement dans tous les pièges informatiques (éviter les virus, ne pas installer les barres d’outils inutiles et les moteurs de recherche malveillants, identifier les e-mails frauduleux…)
Du mardi 5/11/19 au mardi 3/12/19 : initiation au numérique

 

Tous les ateliers, gratuits et ouvert à tous, se déroulent au Minotaure, à Vendôme, salle Guaise, de 14h à 16h.

 

Des solutions de prise en charge pour votre proche ainsi que des solutions de transports peuvent vous être proposées. Informations et inscriptions (conseillées) auprès de :
Morgane Belen 06 33 82 60 44 ou morgane.belen@murec.fr

 

Organisateurs : la Mutualité Française
Centre Val de Loire (MFCVL),
en partenariat avec le Conseil départemental de Loir-et-Cher, le Centre Intercommunal d’Action Sociale Territoires Vendômois, et avec le soutien du Fond Européen de Développement Régional et de la Conférence des financeurs de la prévention de la perte d’autonomie des personnes âgées