Menu

1,2,3 bocaux !

1,2,3 bocaux !

La ferme des érusées à Savigny-sur-Braye propose à la vente des produits laitiers réalisés sur place, avec la matière première. Un système de consignes pour les contenants est proposé.

 

Installés depuis janvier 2006, Elodie et Laurent possèdent 45 vaches laitières. Suite à la crise du lait en 2009, une réflexion pour une meilleure valorisation a été conduite, la transformation du lait est donc devenue une évidence. A l’aide de deux salariées, des produits frais transformés sur place sont proposés comme la crème, le beurre, le fromage blanc, des crèmes desserts et bien-sûr des yaourts avec une large proposition de parfums et des arômes naturels, sans conservateurs. La viande de veau issue de l’élevage, transformée localement, est commercialisée, sous vide, environ une fois par mois. Les produits sont vendus sur les marchés de Vendôme, St Calais et Mondoubleau, au sein du réseau de «La Ruche qui dit Oui», dans des petites épiceries locales, mais aussi sur place à la ferme les vendredis et samedis après-midis. La plupart des points de vente récupèrent les bocaux.

 

En effet, à l’heure où la consommation locale et la tendance zéro déchet prennent de l’ampleur, la ferme des érusées récupère les contenants en verre de leurs productions, bouteilles de lait, pots de yaourt et crème, sous forme de consigne.

 

Elodie et Laurent vous invitent à découvrir leur façon de travailler lors de portes ouvertes ou vous pouvez aussi prendre rendez-vous afin de visiter l’installation.

 

Pouvons-nous espérer qu’un magasin de producteurs ouvre ses portes à Vendôme ? Affaire à suivre…

 

Ferme des érusées, La Borde-Berthe, Savigny sur Braye, 02 54 72 72 02
ferme.erusees@gmail.com

image_pdfImprimer en pdfimage_printImprimer cet article

À lire également

Un repas en circuit «ultra-court»

 En cette fin mai, les lycées agricoles du département proposaient un déjeuner uniquement conçu avec des produits locaux dont beaucoup

Guy Vasseur tourne sa page professionnelle agricole…

 L’ancien président de l’APCA et de la CA 41, redevient simple citoyen En bon paysan, Guy Vasseur, arrivé au bout

Pierre Fauchon, ancien sénateur, avait soutenu tous les maires de France, et sauvé Arville.

 Très connu dans son département d’adoption, le Loir-et-Cher, Pierre Fauchon, ancien sénateur, disparu récemment, le 25 juillet, au lendemain de

Commenter cet article

Loading Facebook Comments ...

Aucun commentaire

Écrire un commentaire
Aucun commentaire pour le moment! Vous pouvez être le premier à commenter cet article!

Écrire un Commentaire

MENU
X