Économie et sociétéÉchos du commerce

A Coulommiers-la-Tour, l’épicerie devient un véritable épicentre

Il y a quatre mois, Vanessa et Gatien reprenaient l’épicerie du village. Un soulagement pour les habitants qui venaient de voir partir leurs prédécesseurs après seulement dix-huit mois.

Mais, riches de leurs expériences particulières, Vanessa et Gatien entendent donner au lieu une dimension plurielle et en faire un point de rencontres, d’échanges, de découvertes et de convivialité. «Depuis longtemps déjà, nous imaginions créer un espace café-brocante mais, pris par nos impératifs professionnels respectifs, le projet tardait à prendre forme.» D’origine américaine, Vanessa était guide-conférencière pour des groupes anglo-saxons et sillonnait le monde. De son côté, Gatien, ancien coach de tennis sur le petit circuit pro, était devenu tailleur de pierre en Sologne après avoir travaillé plusieurs années en Martinique, notamment comme saisonnier dans la restauration «une expérience utile pour l’aventure dans laquelle nous nous sommes lancés !»

La pause professionnelle les a conduits à reconsidérer leur situation et à choisir une autre orientation compatible avec leur habitation à Meslay et leur vie de famille. «Nous avons visité fin septembre et, le 21 octobre la reprise était faite.» La création d’entreprise a été accompagnée par la BGE mais les débuts ont été stressants «Gestion des stocks, comptabilité et administration, définition des horaires… tout devait être géré en même temps et, après une longue période d’arrêt, la tension était brutale».

Pourtant, en seulement quelques semaines, le couple a défini l’esprit de la «maison». Une grande place est faite aux produits locaux, bio, originaux et l’épicerie classique de dépannage doit désormais se contenter d’un seul rayonnage. Le dépôt de pain est toujours aussi important mais il est complété par un rayon riche de vins naturels et de créations de producteurs locaux choisis. Puis, après un savant réagencement, c’est un café «vintage» qui trouve sa place indiquant l’entrée de la salle dédiée à la brocante. «Un père antiquaire et des années de «chine» nous ont procuré un stock conséquent». Pour faire bonne mesure, un point-Poste apporte un service important aux habitants mais aussi un complément de revenu important pour un démarrage.

Déjà, Vanessa et Gatien imaginent créer des événements comme des dégustations en partenariat avec les producteurs ou des soirées à thème. Même s’il s’agit de leur entreprise, ils comptent bien faire de l’endroit un véritable tiers-lieu, ouvert aux initiatives et aux découvertes, mais toujours en corrélation avec les besoins des habitants.

Caroline Fontaine

Contact : 02.54.72.82.80.
Horaires : fermé le mercredi,
ouvert de 7h30 (semaine) ou 7h45 (samedi, dimanche et jour férié) à 13h
et de 16h à 19h (jeudi, vendredi et samedi).

Le Petit Vendômois

Mensuel gratuit depuis 32 ans, tiré à 28 000 exemplaires, le Petit Vendômois se veut proche de ses lecteurs, familier et convivial, sérieux sans se prendre au sérieux, ambitieux sans prétention…à l’image du Vendômois. Dans ses colonnes, on y trouve le Vendômois de toujours: celui d’hier, celui d’aujourd’hui, celui de demain (agenda, spectacles, concerts, expositions, fêtes et manifestations diverses, informations, échos, histoires et curiosités).

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
X
X