Regard posé en VendômoisÉconomie et société

A Saint-Ouen, embellies au foyer Soleil

Pendant le confinement, la vie s’est organisée différemment pour les 58 résidents. «Notre spécificité par rapport à un établissement d’hébergement, c’est l’autonomie des locataires, habitant des appartements T1 ou T2. Le déjeuner est proposé en commun mais chacun fait ses courses et s’organise pour le dîner.», explique Catherine Heuline, directrice depuis le début de l’année.

 

«Pendant cette période, le déjeuner était servi gratuitement directement dans les appartements. D’ailleurs, il y a eu aussi un gros travail de l’animatrice qui organisait différents divertissements individuellement.»

 

foyer soleil 2

 

«La crise a été gérée en partenariat avec les élus du CCAS qui ont fait les courses pour les résidents lorsque les familles ne pouvaient intervenir. Nous avons aussi téléphoné régulièrement, surtout à la fin lorsque l’isolement commençait vraiment à peser !» complète Christophe Marion, maire de Saint-Ouen.

 

Pour autant, ceci n’a pas été le seul sujet à l’ordre du jour. En effet, sous la houlette conjointe de Christophe Marion et de Jeanine Vaillant en concertation avec Catherine Heuline, le conseil d’administration a participé à deux dispositifs proposés par le Crédit agricole. «L’un, piloté par la caisse locale, nous a permis le financement de visières et de sur-chaussures mais aussi de tables de jardinage, de matériel de sonorisation, de présentoirs à livres… pour un montant de 2.365 € ; l’autre, porté au plan national, a retenu notre projet d’acquisition de tablettes numériques.»

 

D’autres aménagements ont également été apportés pendant cette période comme l’installation d’un interphone à badge. Mais, ce qui va mobiliser les énergies à partir de la rentrée, c’est le réaménagement de la place devant le foyer «Nous voulons créer une véritable place centrale renaturalisée avec un jardin et des bancs, les places de parking étant disposées autour sans vampiriser les lieux. En un mot, un accès convivial !» expose Jeanine Vaillant sur ce chantier de quelque 60.000 € qui sera terminé avant la fin de l’année.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
X
X