Menu

Championnat international de paëlla à Sueca (Espagne)

Championnat international de paëlla à Sueca (Espagne)

Les Loir-et-Chériens Nathalie et José, premiers des diplômés

Ils avaient effectué un galop d’essai l’an dernier au championnat international de paëlla à Sueca, près de Valence (Espagne), en y participant pour la première fois. Ils avaient été classés dans le milieu du tableau, certes, mais avaient beaucoup appris en voyant évoluer, autour d’eux, les autres concurrents, plus habitués à ce genre d’épreuves.

Cette année, ils étaient les seuls Français à participer à ce concours qui a réuni 45 cuisiniers, dont certains venus d’Australie, du Japon, de Chine, etc.

Si le restaurateur Julian Garcia de Madrid l’emporte, comme il l’avait fait en 2013, devant deux autres restaurateurs espagnols de Cullera et Jaen, si le restaurant Altaneira de Alqualas remporte le prix de la meilleure paëlla valencienna, et si la meilleure paëlla internationale est signée du restaurant Picasso de Hamburgo, soit les cinq lauréats des principaux challenges, Nathalie et José López-Cordón, de Villefranche-sur-Cher, obtiennent le premier diplôme, devant tous les autres sélectionnés et jouent, dorénavant, dans la cour des grands, tout en restant simples.

Rappelons que Nathalie et José sont présents sur les marchés de Blois, Vendôme, Orléans et Bourges, avec leur stand de produits ibériques dont le renommé jambon Patta Negra et leur paëlla cuite sur place, devant le client.

Ils auront la lourde charge d’organiser l’an prochain, en juillet, à Blois la finale nationale de paella qui enverra le lauréat français au concours international de Valence.

Richard MULSANS

image_pdfImprimer en pdfimage_printImprimer cet article

À lire également

Le Lions Club Vendôme soutient la recherche

Depuis plusieurs années, le Lions Club de Vendôme soutient l’association Cancers Enfants & Santé. Cette association aide à la lutte

Foire Expo de Vendôme : 9-10-11 juin 2017

L’ambition affichée de la Foire Expo 2017 de Vendôme est de faire voyager les visiteurs à destination de l’Amazonie !  

Epuisay, bis repetita !

Depuis un an, les habitants d’Epuisay ont découvert l’existence d’un permis de construire, depuis retiré, pour une centrale d’enrobés à

Commenter cet article

Loading Facebook Comments ...

Aucun commentaire

Écrire un commentaire
Aucun commentaire pour le moment! Vous pouvez être le premier à commenter cet article!

Écrire un Commentaire

<

MENU
X