Économie et sociétéAssociations

Hist’Orius en décembre

Après le succès des différentes expositions organisées par Hist’Orius dont la dernière sur « Montoire entre les deux guerres », l’association, qui réunit des montoiriens passionnés d’histoire locale, toujours très documentés, se lance un nouveau défi dans une exposition sur la guerre de 1870 qui impacta notre région et dont on commémore, en décembre, les 150 ans.

 

«Une exposition bien étoffée avec comme toujours des liens locaux, nous avons retrouvé beaucoup de témoignages de 1870 et fait des recherches intéressantes dans les écrits parus à l’époque» souligne d’emblée le président de l’association montoirienne Hist’Orius, Gino Segrais. Une guerre venue jusque chez nous et dont le Vendômois a gardé la trace sur certains monuments. Une retraite des soldats français qui, de Blois au Mans, se sont arrêtés dans le Vendômois, à Vendôme bien sûr mais également à Montoire-sur-le-Loir et dans tout son canton. «Le Vendômois était une plaque tournante, il y a eu jusqu’à 70 000 soldats dans le secteur avec des ordres et des contre-ordres quotidiens. Montoire sur le Loir voyait des passages quotidiens d’hommes, un repli très mal organisé par l’Etat-major»  poursuit le président.

 

Cette guerre «oubliée», comme les membres de l’association le soulignent, est passée inaperçue ou presque dans nos livres d’histoire et pourtant elle est une des origines de la guerre de 1914, une rancœur que conserveront les Français en perdant l’Alsace et la Lorraine au profit de l’Allemagne. Vitrines d’objets, habits de soldats, panneaux d’explications des différents accrochages qui ont pu se dérouler entre Français et Prussiens à l’époque, l’exposition est une mine d’informations pour l’histoire locale, le fruit d’un gros travail de recherche que nous offrent ces bénévoles passionnés.

 

https://www.historius-montoire.fr/ où vous retrouverez en ligne toute la chronologie de ces événements tragiques

Alexandre Fleury

Il est partout ! Assemblées générales, événements sportifs et culturels, reportages, interviews, portraits… à lui seul, il rédige la moitié des articles du journal. C’est la figure tutélaire de la rédaction et il répond toujours avec le sourire aux très nombreuses sollicitations. Une valeur sûre, qui écume le Vendômois par monts et par vaux et connaît le territoire par cœur.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
X
X