Menu

Touchée, mais pas coulée

Touchée, mais pas coulée

L’association Ecol’Eau était en assemblée générale à la fin juin. Un bilan heureux finalement pour une association qui a pourtant essuyé quelques déboires.

 

«Une année 2016 avec beaucoup d’émotions», annonce d’emblée Tony Lukacs, le président de l’association Ecol’Eau, une structure qui collecte chaque année depuis dix ans des kilos de déchets dans le Loir. En effet, créée en juillet 2007, l’association se charge de nettoyer les rivières avec des canoës équipés. Ainsi bouteilles, plastiques, bois et même parfois de gros encombrants, comme de l’électroménager ou des vélos sont récoltés tout au long de l’année dans des sorties programmées généralement le week-end. Des déchets évacués afin que le cours de l’eau reprenne sa place.

 

En 2016, l’association a été victime d’un piratage informatique qui lui a supprimé tous ses contacts. Toute la communication, flyers et affiches ont dû être repris, grâce notamment à une bénévole qui a assuré cette charge. Plus grave encore, le décès de Yannick Charpentier, foudroyé par une crise cardiaque dans son canoë lors du triathlon des Coteaux du Vendômois en mai 2016. Une vraie tragédie pour les membres de l’association qui ont eu du mal à s’en remettre. Sans compter sur des sorties annulées en lien avec une météo capricieuse, et, en ce début d’année, deux cambriolages dans le local avec la disparition du matériel qui permettait d’assurer la maintenance des bateaux.

 

Côtés positif pour 2016 : la participation à Appel d’Air, en août dernier, où chaque membre a pu exposer les activités, informer sur les dangers d’une pollution aquatique, tout en assistant aux concerts de la soirée. «Un joli souvenir, nous avons été merveilleusement accueillis», souligne Tony. Ecol’Eau s’est aussi investie dans la manifestation «Le Printemps des Bourgeons», une belle action selon les bénévoles présents lors de cette assemblée générale. C’est la première année également où l’association dépasse les cinquante membres, le fruit des années passées à se faire connaître. En septembre, Ecol’Eau prévoit une soirée interne pour fêter ses 10 ans, une décennie au service de la nature où chaque semaine, d’avril à octobre, les bénévoles œuvrent pour préserver le bien commun : des rivières saines. Car, malheureusement, chaque saison, ce sont des centaines de kilos de déchets qui sont extraits de nos cours d’eau.

image_pdfImprimer en pdfimage_printImprimer cet article

À lire également

Groupe MINIER : Marcel vole au secours des oiseaux de la vallée du Loir

Depuis de nombreuses années, l’entreprise Minier se mobilise pour la biodiversité et, notamment, lors de la fin d’exploitation des sites

A Saint-Ouen, des déchets bien traités

Les nouveaux enjeux économiques et environnementaux sont au centre de l’agrandissement du nouveau centre régional de regroupement des déchets dangereux.

Et si l’on partageait l’énergie ?

Une nouvelle association, Energies vendômoises, a vu le jour au printemps. Posée à Villiers-sur-Loir, elle devrait faire parler d’elle prochainement

Commenter cet article

Loading Facebook Comments ...

Aucun commentaire

Écrire un commentaire
Aucun commentaire pour le moment! Vous pouvez être le premier à commenter cet article!

Écrire un Commentaire

<

MENU
X