Menu

Vend’Afrik souffle sur le Vendômois

Vend’Afrik souffle sur le Vendômois

L’assemblée générale de l’association Vend’Afrik a permis de revenir sur une année 2017 riche en événements, rencontres et échanges avec le Burkina Faso, avec, entre autres, le soutien à un important projet à Ouagadougou.

 

Dés le début de son rapport moral, Sébastien Martineau, président de Vend’Afrik, tient à marquer sa colère face aux récentes attaques des terroristes, en mars dernier, au Burkina Faso, livrant toute son empathie aux victimes et à leurs proches sur place dans le pays. On le sait, Vend’Afrik maintient des relations très proche avec le pays. Notamment en souvenir de Frédéric Tricot, conseiller municipal et de Patrick Scellier, directeur technique de la ville de Vendôme, tous deux disparus dans un tragique accident d’avion à leur retour du Burkina Faso. L’association promeut l’aide au développement sur place et cherche à faire connaître cette culture africaine aux Vendômois.

 

Cette année, en plus des cours de danse que l’association assure avec Thimotée Dialo, chorégraphe danseur, ou encore la vente d’objets artisanaux, elle a organisé en décembre son premier festival avec l’association Franciste. Favoriser les échanges culturels entre le Nord et le Sud et faire découvrir l’Afrique sous toutes ses formes, c’est tout l’objet de ce rendez-vous autour de sa culture. L’occasion également de soutenir un projet de dispensaire dans la banlieue de Ouagadougou. Pour ce faire, deux infirmiers travaillent à la création d’un cabinet de soins infirmiers et gynéco obstétriques en collaboration avec un médecin. «Ils ont investi personnellement dans la construction de nouveaux locaux et nous allons les aider essentiellement sur le matériel», souligne le président.

 

Grâce à la Librairie 10/2 de Vendôme, Vend’Afrik a aussi été à l’origine d’une belle rencontre. «La romancière Rachel Khan et Kuku nous ont offert en novembre dernier un moment de lecture avec des lycéens de l’établissement agricole d’Areines qui nous a bouleversé de douceur. Un moment fort pour l’association», se souvient Sébastien Martineau. Des courts métrages et des films, des contes issus de la tradition burkinabé livrés par le conteur Ismaël qui a emporté les spectateurs dans son univers, à savoir un voyage imaginaire en Afrique. Une deuxième édition est d’ores et déjà en préparation pour 2019.

 

L’association reste bien sûr mobilisée et continue pour cette nouvelle année à mettre en œuvre ses projets éducatifs à travers ses actions et ses rencontres pour agir, ici et là bas, en fonction des moyens. Renforcer aussi ses liens avec d’autres associations, comme Horizon Sahel, et naturellement participer aux manifestations vendômoises.

 

Contact : Vend’Afrik, 5, rue Geoffroy-Martel, Vendôme. vendafrik@gmail.com

image_pdfImprimer en pdfimage_printImprimer cet article

À lire également

Des nouvelles rassurantes

 Le nouveau système de filtration pour le centre aquatique des Grands Prés à Vendôme est arrivé mi-octobre.   Expédiés d’Allemagne

Souligner les valeurs de la République

 A l’heure où à la fin décembre, l’Arbre de la Laïcité, parc Ronsard à Vendôme, a été scié, les valeurs

Face cachée du Loir… MAGIQUE !!!

 La croisière s’amuse, ou pas! A chacun son choix. Pour vous, on a testé le grand calme, voire la sérénité,

Commenter cet article

Loading Facebook Comments ...

Aucun commentaire

Écrire un commentaire
Aucun commentaire pour le moment! Vous pouvez être le premier à commenter cet article!

Écrire un Commentaire

<

MENU
X