Menu

Bientôt un nouveau lieu de vie pour ALVE 41

Bientôt un nouveau lieu de vie pour ALVE 41

ALVE 41, ex Espoir Vallée du Loir, est une association d’accompagnement d’handicapés psychiques basée à Vendôme et qui rayonne sur tout le Vendômois. Plusieurs entités l’animent, tel qu’un accueil de jour ou un service d’accompagnement à la vie sociale, des services qui se trouvent dans plusieurs lieux dans Vendôme et qui, dès la fin 2022, se regrouperont en un seul endroit après l’acquisition par l’association de l’ancienne école Francis Bretheau.

L’association ALVE 41 accompagne un public atteint de pathologies psychiques tel que bipolarité, schizophrénie ou dépression lourde et qui génèrent un handicap. Au tout départ, l’association Espoir Vallée du Loir crée, il y a une vingtaine d’années, un accueil de jour pour ces malades, le SAJ, toujours actif du lundi au vendredi. Très vite s’est greffé un service d’accompagnement plus médico-social, le SAMSAH ainsi qu’un Service d’accompagnement à la Vie Sociale, le SAVS. Un Groupement d’Entraide Mutuelle, le GEM, est venu compléter l’offre d’accompagnement, une association d’usagers dans l’association. «Le dernier service sorti la même année de la fusion avec l’association nationale ALVE, c’est un habitat inclusif qui manquait dans l’offre que nous pouvions apporter. L’idée, c’est d’accompagner des handicapés psychiques dans un logement, les aider dans la relation avec le bailleur et qu’un professionnel de ALVE4 41, entre autre Coline Boutard, travailleur social, référente de ce nouveau service puisse animer et les accompagner certains soirs ou week-end» détaille Jean-Claude Beasles, directeur de ALVE 41.
Tous ces services se croisent à un moment donné pour la centaine d’handicapés psychiques que l’association accompagne au quotidien. «D’où le projet qui s’est enclenché avec l’achat de l’ancienne école Francis Bretheau. Regrouper tous ces services en un même lieu, l’association aujourd’hui est éparpillée sur trois sites dans Vendôme. Avoir également les 6 places financées par l’ARS in situ pour l’habitat inclusif au même endroit. Outre d’optimiser le personnel sur un même lieu, cela permettra d’améliorer nos compétences qui couvrent un ensemble de savoir-faire mais qui sont chacun à des endroits différents. Etre plus proches également des gens que l’on accompagne» poursuit le directeur.
L’achat de l’ancienne école Francis Bretheau a été acté en juin et la phase des travaux devraient débuter à la fin de l’année, avec comme le souhaite Jean-Claude Beasles, un maximum d’entreprises locales retenues. Ce lieu acquis est également classé et cela permet à l’association de faire appel à la Fondation du Patrimoine et d’organiser prochainement un appel à la collecte, comme annoncé lors de la présentation sur place du projet aux élus le 30 septembre. «Nous voudrions participer à la dé-stigmatisation des personnes en situation de handicap psychique. Pouvoir organiser des animations, des rencontres, des concerts, toute une organisation avec les usagers, ouverts à tous. Le faire ensemble en somme, en préparant avec le public que l’on accompagne des manifestations. Sortir l’association ALVE 41 de l’ombre pour en faire un véritable acteur de la vie de la cité» conclut le directeur.

Alexandre Fleury

image_pdfImprimer en pdfimage_printImprimer cet article

À lire également

L’intercommunalité expliquée aux citoyens

 Beaucoup de monde pour cette présentation aux habitants de la Communauté du Pays de Vendôme (CPV) d’une intercommunalité arrêtée à

Qualité de vie et attractivité : la priorité du Département

 Les traditionnels vœux de nos élus ont rythmé le mois de janvier. A l’instar de Nicolas Perruchot, président du conseil

L’appel des planches

 Ugur, 20 ans, sait s’engager. En service civique actuellement jusqu’en avril au sein de Vendôme Associations, il a su surfer

X