Cet article vous est proposé par Le Petit Vendomois
Article écrit par Le Petit Vendômois / Publié le 14 avril 2020
Source:https://lepetitvendomois.fr/economie-societe/changement-de-production-en-temps-de-covid-19/

Changement de production en temps de Covid-19

En ce temps de pandémie, certaines entreprises ont abandonné leur propre production pour des commandes particulières afin de lutter contre l’épidémie en adaptant leurs moyens. En Vendômois, deux sociétés se mobilisent pour participer à l’effort national, A2V et Tobeca.

 

Spécialisée en mécatronique, la société A2V basée à Vendôme et à Rambouillet a répondu à un appel d’une entreprise Grenobloise qui confectionne des respirateurs, éléments essentiels pour maintenir les malades du coronavirus atteints de pneumonies et détresses respiratoires aiguës sous respiration artificielle. « En ce moment, il y a beaucoup de nouveaux projets qui se bousculent. Nous venons de terminer les 15 premiers systèmes de motorisation innovante que nous avons livrés et testés actuellement à Grenoble. Depuis que l’Etat a demandé de fabriquer des respirateurs en urgence, confirmé encore hier soir dans le discours du Président de la République, il y a un grand nombre de sociétés qui se sont lancées dans la course, et nous sommes tous mobilisés actuellement, la flexibilité des moyens de production de l’usine de Vendôme nous a permis d’assembler et de livrer rapidement et en urgence » explique Éric Régnard, directeur d’A2V. Si, suite aux tests ces moteurs conviennent, la production pourrait se faire à plus grande échelle mais comme le précise le gérant, la visibilité aujourd’hui est très compliquée. « Jusqu’ici je n’ai pas fait appel au chômage partiel car nous avions du retard dans nos projets, si cette commande se confirme, nous nous mobiliserons encore davantage ».

 

Quant à Tobeca, fabricant d’imprimante 3D dans la Zone Industrielle Sud de Vendôme, elle a répondu à un appel d’offre du Conseil Départemental de Loir et Cher et de l’Indre et Loire pour fabriquer l’élément principal d’une visière protectrice contre les postillons, des pièces d’armature à destination des personnes en contact avec la population, entre autres les forces de l’ordre. « Déjà 3000 unités produites et livrées la semaine dernière, Tobeca est actuellement en prestation de service. Nous avons arrêté nos commandes de clients pour la fabrication spéciale de ces pièces, 200 par jour en moyenne. Une réorganisation totale de l’entreprise, sans chômage partiel actuellement. Nous sommes trois dans 600m2, la distanciation et les mesures sanitaires sont bien plus simples pour nous » conclut Adrien Grelet de la société Tobeca.

© Copyright 2015-2020 Le petit Vendomois. All Rights reserved.

page 1/1