Menu

Les « Cordées du territoire » au service de l’emploi

Les « Cordées du territoire » au service de l’emploi

La Région Centre-Val de Loire se mobilise sur des sujets d’actualité : emploi, formation et orientation des demandeurs d’emploi mais également répondre au manque de main-d’œuvre de certaines entreprises.

 

Un paradoxe que ce rendez-vous de novembre. « Cordées du territoire » essaye d’apporter des solutions, en présence de chefs d’entreprise, d’organismes de formation, d’élus régionaux et du territoire vendômois à des problématiques qui ne sont pas nouvelles, mais abordées autrement. «Nous sommes dans une reprise économique, elle est plus ou moins forte selon les bassins. Du coup, on se retrouve face à des entreprises qui ont des besoins en recrutement avec un manque cruel de salariés. La formation reste la clé d’entrée dans l’emploi durable», souligne Isabelle Gaudron, conseillère régionale en charge de la formation. Adapter les compétences des demandeurs d’emploi aux besoins des entreprises reste cependant un vrai casse-tête. Lors de cette réunion, certaines d’entre elles ne cachaient pas leur désarroi face à des offres qui ne trouvaient pas preneur. «Il y a un déficit d’attractivité sur le bassin vendômois qui est pointé par les entreprises. Mais, dans leur manière de passer des offres, elles cherchent à apporter des réponses», détaille André Pierre-Louis, le sous-préfet de l’arrondissement de Vendôme.

 

Tout l’intérêt donc de ces «Cordées de territoire» réside dans le fait que tous les acteurs travaillent ensemble, mobilisant leurs outils, leurs analyses pour apporter des solutions. Changer sa façon de recruter également, en se basant sur les compétences et non plus sur les diplômes ou la seule qualification. Pôle emploi a dorénavant l’obligation de remplir les compétences recherchées par l’entreprise comme celles du demandeur d’emploi. «Quand on parle de formation, je réponds également orientation tout au long de sa vie professionnelle. Progresser et s’adapter au marché du travail, sécuriser et rassurer nos concitoyens», conclut Isabelle Gaudron.

image_pdfImprimer en pdfimage_printImprimer cet article

À lire également

Perche Nature a besoin de soutien

 L’association « Perche Nature », bien connue des Vendômois, fêtait ses 40 ans en 2020. La Covid-19 et le premier

Une monnaie locale complémentaire et citoyenne en région Vendômoise : c’est parti !

 Cette fois-ci, l’association Dos d’âne, qui avait lancé une réflexion sur la création d’une monnaie locale en Vendômois, début 2015,

Nouveau logo 41

 Le nouveau futur logo du Loir-et-Cher lance un débat populaire et participatif…   Quand arrivent les campagnes électorales, quelles qu’elles

Commenter cet article

Loading Facebook Comments ...

Aucun commentaire

Écrire un commentaire
Aucun commentaire pour le moment! Vous pouvez être le premier à commenter cet article!

Écrire un Commentaire

MENU
X