Économie et sociétéSanté et social

Création du Pôle Santé du Vendômois

Le projet est officiel, fin 2026, le centre Hospitalier de Vendôme-Montoire, la Clinique du Saint-Cœur et partiellement l’Hospitalet seront regroupés sur un site unique dans la zone d’activité sud de Vendôme.

Vendredi 18 mars, les représentants de l’ARS, dirigeants, responsables médicaux et cadres administratifs des trois établissements concernés ainsi que les élus du territoire étaient réunis pour présenter un point d’étape sur le projet du Pôle Santé du Vendômois.

Tous sont unanimes, la configuration actuelle des structures, tant en termes de situation géographique, contraintes architecturales, vétusté, ne permet pas d’agrandissement et n’est pas attractif pour attirer de nouveaux praticiens. Par ailleurs, la mutualisation, la modernisation des locaux et du matériel médical et le partage de compétences sont nécessaires pour favoriser la qualité des soins et indispensables pour les professionnels de santé.

Ainsi l’Hôpital Daniel Chanet, le centre de soins André Gibotteau, la Clinique du Saint Cœur et une partie de l’Hospitalet seront implantés, fin 2026, sur un site unique de 10,6 ha dans la zone d’activités Sud de Vendôme, terrain acheté par la Communauté d’agglomération Territoires vendômois. Un Ehpad est également prévu mais bénéficiera d’un financement différent puisque géré par le conseil départemental.

Retenu par l’ARS et par le ministre de la Santé, ce projet est inscrit dans le plan Ségur de la santé qui apportera une participation financière de 30%. Reste à définir le budget global (actuellement de l’ordre de 120 millions d’euros), les financements et nombreuses autres étapes dont le lancement de 24 groupes de travail thématiques et une présentation du projet final à l’ARS d’ici l’été avant le lancement architectural.

Quant aux locaux actuels, les bâtiments de l’hôpital seront mis en vente et, selon les intervenants, devraient trouver facilement des acquéreurs. La clinique est, elle, locataire et le bail arrive à échéance dans les mêmes délais que le projet du site unique.

Dossier à suivre donc mais, en attendant, administratifs, professionnels de santé et élus se félicitent tous de ce projet et s’accordent pour dire qu’il constitue une véritable chance pour notre territoire vendômois.

 

 

Le Petit Vendômois

Mensuel gratuit depuis 32 ans, tiré à 28 000 exemplaires, le Petit Vendômois se veut proche de ses lecteurs, familier et convivial, sérieux sans se prendre au sérieux, ambitieux sans prétention…à l’image du Vendômois. Dans ses colonnes, on y trouve le Vendômois de toujours: celui d’hier, celui d’aujourd’hui, celui de demain (agenda, spectacles, concerts, expositions, fêtes et manifestations diverses, informations, échos, histoires et curiosités).

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
X
X