Menu

Les députés de Loir-et-Cher reçus par le Medef 41

Les députés de Loir-et-Cher reçus par le Medef 41

L’emploi et la lutte contre le chômage ont été au centre des échanges entre les députés et le syndicat patronal.

 

Le Medef 41 , dans le cadre de ses rencontres avec celles et ceux avec lesquels il est appelé à travailler, avait convié les trois députés de Loir-et-Cher, Maurice Leroy, Marc Fesneau et Guillaume Peltier, à venir discuter avec son «conseil d’administration».

 

Le président Paul Seignolle, entouré des représentants des branches professionnelles (bâtiment ; industries de l’hôtellerie-restauration ; transports routiers ; Salc-Setalc ; industries et métiers de la métallurgie ; fédération française bancaire 41 ; travaux publics et routiers…), a développé les attentes, les souhaits et les espoirs de tous les secteurs professionnels du Loir-et-Cher, mais aussi les inquiétudes des gens de terrain dans un esprit de dialogue et d’échanges. Afin de connaître aussi les positions des parlementaires de l’Assemblée nationale (un autre rendez-vous sera fixé en cours d’année 2018 avec, en plus, les deux sénateurs élus, la veille même de la réunion) sur les sujets actuels, à savoir les difficultés à trouver du personnel, alors qu’il y a des propositions d’embauches, notamment dans le bâtiment, où l’on note une reprise avec le maintien des avantages Pinel-Duflot , ainsi que le net renforcement du prêt à taux zéro (PTZ). Toutefois, le marché de la restauration-amélioration-entretien semble stagner. Là, aussi, une politique d’incitation financière pour subventionner les travaux serait la bienvenue. On attend beaucoup de la rénovation énergétique des logements (21 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2016).

 

Même son de cloche dans l’hôtellerie-restauration, dans le secteur des services ambulanciers et transports-accompagnements de malades assis, en matière d’embauches de personnels qualifiés car il y a des exigences et des minima à respecter pour les services proposés à la clientèle. La question de la suppression des pré-enseignes à l’abord des villages a été posée car, souvent, elle peut apporter un complément de chiffres d’affaires au service installé et peu visible, loin des grands axes routiers.

 

Le sujet de l’apprentissage a été abordé et ses débouchés également car les jeunes en fin de contrat et diplômés ont du mal à trouver des employeurs…

 

Marc Fesneau a précisé que la réforme était en phase de démarrage et qu’il fallait équilibrer les postes en fonction des demandes et des attentes tandis que Guillaume Peltier demande de la fraîcheur en relançant le goût du travail et en en défendant les valeurs, avec de nouveaux attraits, tout ce qui a été entrepris depuis plus de 40 ans n’ayant pas fonctionné. Il faudra, aussi, se pencher sur le travail détaché tout en régularisant le libéralisme européen…

 

Pour Maurice Leroy, ces échanges avec le Medef ne peuvent que se poursuivre pour trouver des solutions à la crise et au chômage. L’opération Jobs 41 du Conseil départemental, reprise ailleurs, est positive avec près de 150 personnes remises sur le chemin du travail en moins d’un an. Un appel du pied à l’Éducation nationale pour améliorer sa vision du travail manuel a été lancé en l’invitant à se rapprocher des entreprises qui existent et osent.

 

Parmi les pistes dégagées par le Medef, il y a un souhait de déceler plus tôt les envies et désirs des jeunes collégiens en ouvrant une possibilité d’entrer en apprentissage un peu plus tôt. «Par ailleurs, Pôle Emploi n’est plus un bon outil à ce jour pour lutter contre le chômage».

 

 

La prochaine réunion avec 5 parlementaires «une vraie équipe de basket-ball » a précisé Paul Seignolle en connaisseur est attendue prochainement.

 

Et si elle se tenait au Jeu de Paume de Blois…Avec ou sans ballon, mais avec tous les partenaires impliqués dans la lutte contre le chômage, avec ou sans syndicats, et avec un débat public !


À lire également

Les inondations et les sinistres au cœur des travaux

En ouverture de la dernière session du Conseil départemental de Loir-et-Cher de la mi-juin, consacrée au budget supplémentaire 2016, une

Bientôt un nouveau centre de tri

En prévision des extensions de consigne de tri qui devraient voir le jour en 2020 et 2022, les collectivités et

Samsic Emploi Vendôme

Le travail temporaire dans le Vendômois vient de se renforcer avec un tout nouveau réseau de proximité, Samsic Emploi, 180

Commenter cet article

Loading Facebook Comments ...

Aucun commentaire

Écrire un commentaire
Aucun commentaire pour le moment! Vous pouvez être le premier à commenter cet article!

Écrire un Commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs obligatoires sont marqués d'une *

X