Menu

Jérôme Tournois : un garçon très connecté

Jérôme Tournois : un garçon très connecté

Du lundi au samedi, de 9 heures à 21 heures, et parfois jusque tard dans la nuit, Jérôme Tournois se déplace au domicile de ses clients en proie aux aléas de l’informatique.

D’abord posée rue Poterie, à Vendôime, JT Informatique a fait le choix de l’intervention à domicile pour résoudre les pannes ou mettre à jour les ordinateurs de ses clients. Cerise sur le bureau, Jérôme Tournois, jeune entrepreneur de 27 ans, livre une double compétence : PC et Macintosh.

 

Vous avez basculé vers le dépannage à domicile, pour quelles raisons ?

J’ai créé JT Informatique en 2011. Au début, j’ai souhaité avoir pignon sur rue. Mais je me suis vite rendu compte que le besoin de mes clients était que je vienne à eux. D’abord parce que déplacer un ordinateur et sa connectique n’était pas sécurisant pour le matériel, ensuite parce que pour appréhender une panne, il me faut connaître l’environnement, les périphériques connectés et les modes d’utilisation. Que fait le propriétaire de son ordinateur ? Besoins domestiques, professionnels ? Quels sont les logiciels qu’il utilise au quotidien ?

 

Votre double casquette PC et Mac est un plus pour votre activité ?

Indéniablement. La maîtrise de Macintosh est une denrée rare sur le Vendômois. Et le bouche à oreille fonctionne à plein. Cela m’a permis de diversifier ma clientèle. Mac est plutôt utilisé chez certaines professions, des indépendants… Lesquels, lorsque qu’ils rencontrent une difficulté avec leur matériel, sont pénalisés dans l’exercice de leur métier. Il m’est arrivé de me rendre chez un client vers 13 heures et d’en repartir à minuit ! Certaines mises à jour prennent du temps, et la nature de la panne demande parfois une analyse complexe. Chaque cas de figure est unique, chaque client a ses propres besoins.

 

Qui sont vos clients ?

C’est très varié et c’est ce qui rend ce métier passionnant. Particuliers, professionnels, jeunes actifs ou retraités… Optimiser un réseau, sauvegarder les données, formation au matériel, changer d’ordinateur… en dehors du volet marchand, je considère que la notion de conseil est fondamentale. Les gens ont besoin d’être rassurés, d’être écoutés et sont demandeurs d’explication sur le fonctionnement ou les possibilités de leur ordinateur ou de leur téléphone. Il me faut aussi être réactif et répondre immédiatement à l’urgence. C’est la raison pour laquelle je mets un point d’honneur à intervenir le plus rapidement possible en cas de soucis.

 

Quelles sont les difficultés que vous rencontrez ?

J’imagine que c’est comme pour un médecin. Définir les priorités en fonction de la nature de l’intervention, anticiper sur la gestion du temps, ne pas laisser un client sans solution, ne pas compter ses heures. Mon père était lui aussi dépanneur à domicile dans un autre secteur d’activité. Il m’a donné le goût du service et le respect du travail bien fait. Quand je repars de chez un client à qui j’ai apporté une solution, j’ai le sentiment du devoir accompli. Nous ne sommes pas sur un territoire où il y a pléthore de réparateurs, surtout pour Apple, je me considère comme un service de proximité. J’interviens du lundi au samedi, y compris certains jours fériés. Mais le dimanche, je m’octroie un jour de repos. Je me «restaure» en somme…

 

Contact : 06 98 81 24 60 – www.jt-informatique.fr

image_pdfImprimer en pdfimage_printImprimer cet article
Jean-Michel Véry

Jean-Michel Véry

Journaliste à Politis, à Europe 1, au Petit Vendomois, rédacteur "tourisme" à Néoplanète, pigiste au Figaro et à l'Optimun.


À lire également

La Boucherie du Faubourg

 Joël Chaillou qui avait ouvert sa boucherie-charcuterie en 2000, vient de revendre sa boutique pour de nouvelles aventures. Connu pour

Une année dense pour la communauté de brigades

 2017 aura été marquée pour cette communauté de brigades par le changement de commandement intervenu en milieu d’année avec la

Victime, plus jamais seule

 La journée européenne des victimes le 22 février est l’occasion de souligner l’action de France Victimes 41, une déclinaison départementale

Commenter cet article

Loading Facebook Comments ...

Aucun commentaire

Écrire un commentaire
Aucun commentaire pour le moment! Vous pouvez être le premier à commenter cet article!

Écrire un Commentaire

MENU
X