Menu

Une AG mouvementée à la CCI du Loir et Cher

Une AG mouvementée à la CCI du Loir et Cher

Les comptes du budget exécuté 2014 ont été refusés par l’assemblée lors de l’Assemblée générale du 22 juin dernier, marqué par un déficit de plus de 2 millions d’euros.

Crise ouverte, une soirée noire pour la CCIT (Chambre de Commerce et de l’Industrie des Territoires) avec le refus des élus de voter le budget exécuté en 2014, en raison d’un prélèvement jugé illégitime par l’assemblée, devant le Préfet de Loir et Cher Yves Le Breton et Nicolas Perruchot, 1er vice président du Conseil départemental chargé des finances, de l’économie, du tourisme et de l’enseignement supérieur, venu exposer les visions économiques du Département et le travail en synergie avec la CCI.

L’assemblée attentive s’est réveillée lorsque Alain Robert, trésorier de la CCI expose le bilan financier. La réaction des chefs d’entreprises, élus de la CCI ne se fait pas attendre et chacun se tourne vers Yvan Saumet, Président de la CCI du Loir et Cher pour crier des mots forts comme «hold Up» ou «racket» amenant ainsi le refus de l’assemblée d’adopter les comptes en état après vérification auprès de Jean-Pierre Foulon, directeur des services de la CCI du Loir et Cher, des possibilités pour l’assemblée de s’opposer  aux comptes. En effet, 3.082 M d’€ ont été prélevés exceptionnellement, contribution obligatoire prévu par la loi de finances. Et ce prélèvement pourrait être reconduit en 2016 !

Plus aucune marge de manoeuvre car si en 2015, la CCI a encore de la trésorerie, à l’horizon 2017, cela deviendra compliquer et des choix d’action devront s’opérer. Que deviendront les capacités d’intervention de la CCI au service des entreprises comme les starts up? Et la formation ?  Une mise sous tutelle par le préfet de Région comme le prévoit la loi pourrait alors se mettre en place même si la notification pourrait prendre quelques mois. Car au delà de cette «fronde» il est bien question de l’existence même des CCI en france. Le projet de regroupement interdépartementale est clairement annoncé. En ponctionnant les trésoreries des CCI, l’état passera sa réforme. Yves Le Breton a signalé que le prélèvement était un sujet national lié à la situation des finances publiques, situation critique comme chacun le sait ! La mise sous tutelle comporte également beaucoup de désavantages et contient des mesures radicales. Bientôt la fin de la CCI du loir et Cher ?

image_pdfImprimer en pdfimage_printImprimer cet article

À lire également

Un équipement de pointe : le drone !

 Nous avons rencontré le responsable d’une société spécialisée dans «la captation par drone» qui avait pris position devant l’«Espace Outremer»,

Bientôt un nouveau centre de tri

 En prévision des extensions de consigne de tri qui devraient voir le jour en 2020 et 2022, les collectivités et

PLUi annoncé dans le perche

 Une première concertation avec les habitants du territoire, sous forme d’ateliers participatifs, est prévu les 28 et 29 octobre à

Commenter cet article

Loading Facebook Comments ...

Aucun commentaire

Écrire un commentaire
Aucun commentaire pour le moment! Vous pouvez être le premier à commenter cet article!

Écrire un Commentaire

<

MENU
X