Menu

Bientôt, une conserverie bio et locale à Naveil

Bientôt, une conserverie bio et locale à Naveil

Offrir un débouché aux invendus des producteurs bio, respecter l’environnement avec des bocaux consignés, réjouir les gastronomes avec des recettes étudiées et notamment dans la dynamique dînatoire des tartinables et, aussi et surtout, associer l’Humain dans toute sa diversité… voici la gageure qu’entend relever Stéphane Dorizon avec la mise en place de BFF, acronyme de «biocal fabrication française» mais aussi, pour les plus jeunes, de «best friend forever» assez représentatif de l’esprit partenarial de la démarche.

 

Cette conserverie, gastronome, éthique et solidaire, est le fruit des différentes expériences de Stéphane. Après des études au lycée hôtelier à Blois, Stéphane a étayé son approche culinaire dans différents restaurants, traversant l’hexagone du nord au sud.

 

Avec un beau panel de techniques, il s’attaque à l’aspect plus gestionnaire avec la gérance de pizzerias puis la reprise d’un restaurant-épicerie dans un tout petit village du Cher. Une expérience humaine parfois difficile devant allier des contraintes contradictoires.

 

De retour en Vendômois, il se tourne vers la restauration collective à l’Esat d’Oucques. Après des missions traiteur, Stéphane gère différents sites et, pendant cinq ans, les cuisines de La Parenthèse, à Vendôme (l’Esat des Coutis). « Une découverte du handicap en milieu professionnel. De très belles rencontres personnelles et professionnelles qui m’ont conforté dans l’idée qu’il fallait associer les différences d’où l’idée d’organiser la conserverie autour de binômes constitués de salariés handicapés et de professionnels en fin de carrière désireux de transmettre. »

 

C’est pour contribuer à cet aspect de son projet que Stéphane Dorizon a recours au financement participatif afin de réunir les 5.000 € nécessaires à l’adaptation logistique.
Stéphane Dorizon a d’ores et déjà trouvé le lieu d’implantation de son atelier à Naveil. Avec un investissement global de quelque 180.000 €, il souhaite associer largement pour cette nouvelle approche entrepreunariale même s’il a trouvé des partenaires à l’issue de sa formation BGE-Ismer.

Financement participatif sur le site www.kisskissbankbank.com, pour le projet « BFF conserverie bio consignée et solidaire »

image_pdfImprimer en pdfimage_printImprimer cet article

À lire également

Des nouvelles de la Monnaie Locale

 «Nous vous proposons «La Charte d’adhésion à l’association» pour avis. N’hésitez pas à nous faire des retours via le site

Passez au télétravail à l’Outremer

 A l’ère du numérique, le télétravail constitue une forme d’organisation de plus en plus sollicitée et prisée au sein des

PLUI sur les Collines du Perche

 Sur les Collines du Perche, le temps est à la réflexion et les acteurs du territoire se retrouvent autour de

MENU
X